Contenu principal

Message d'alerte

Quatre photos de differentes operations realisee au sein du plateau Tech air pole en atmosphere controleeHier en fin de matinée, la présidente de l’ADEP, Henriette MARIE, en présence David VIAUD, directeur général de la Fondation hospitalière Sainte-Marie et d’Henri Aurélien CHAUPINAUD directeur de la filière Adaptée et Protégée de l'ADEP, ont inauguré le nouveau plateau technique constitué de six salles hors poussières et de quatre salles blanches. Un dispositif unique en France pour ces deux entreprises, qui comprend des salles répondant à des normes strictes.

Comme au niveau de la température de l'hygrométrie, des consignes d'accès et  d'hygiène, de formation continue. Un ESAT et une Entreprise Adaptée qui compte aujourd’hui 200 salariés, parmi les 600 que compte l’ADEP à travers ses différents établissements en France dans lequel depuis 25 ans elle propose un système d’inclusion professionnel a des personnes en situation de handicap.

Une entreprise et une filière totalement réaménagée

Alors que depuis sa création, certains oeuvraient à la mise sous pli, d’autres consacraient leurs journées de travail au conditionnement et à l’envoi de fournitures de bureau ou mettaient leur savoir-faire au service d’un restaurant d’entreprise. Les deux filières adaptée et protégée de l’association son confronté a des difficultés de gestions dans les années 2000. L’association l’ADEP qui est désormais sous mandat de gestion de la Fondation hospitalière Sainte-Marie avait décidé de se rapprocher de la Fondation en 2013. Avec lequel elle lance un important programme  restructuration et relancer notamment de nouveaux services plus adaptés aux besoins de ses clients à la fois innovants et à forte valeur ajoutée. Elle fait pour cela plusieurs investissements, formation, encadrement, ainsi qu’une remise aux normes des équipements.

Des nouvelles activités…autour du « care »

La direction qui va aussi décidé a lancé de nouvelles activités autour de la notion anglo-saxonne du « care », qui se rapproche le mieux à l’idée de l’ « attention » en français. Avec un objectif selon sa présidente, que les salariés deviennent eux-mêmes acteurs de la solidarité, et pas uniquement bénéficiaire de celle-ci. Un principe qui rappelle la recommandation faite par l’ancien commissaire au droit de l’homme « moins de charité et plus d’égalité », dans une interview qu’il nous avait consacrée. Cette « attention » imprègne les nouveaux services de la filière, centrés sur deux thématiques clefs : l’attention à la personne et à l’environnement.

Proposant dans leurs activités celle du démantèlement des ordinateurs, de conditionnement et la récupération des matériaux ou des produits dont on n’a plus l'usage afin de les transformer. L’attention à la personne se traduit par des activités qui apportent une aide indirecte aux autres personnes, à autrui. Il s’agit par exemple du conditionnement de kits chirurgicaux, sets de soins, de pansements à escarres, de vannes à oxygène, etc

Des entreprises qui s’adaptent plus facilement également au besoin de leurs clients ainsi qu’aux capacités des salariés et usagers. Les postes pouvant être adaptés afin de tenir compte des situations individuelles (état psychologique et physique) de chacun des salariés. La direction qui a mis pour cela un projet expérimental d’ « écoute du matin », ce qui permet dans les structures au manager lors de sa rencontre quotidienne avec les salariés d’adapter le travail de la journée. Mais aussi de faire remonter, chaque jour, les tensions et irritants au sein des équipes. Ce protocole, qui a fait selon la direction, a fait ses preuves, devrait être généralisé prochainement en Entreprise Adaptée.

Des établissements qui ont pour autres atouts d’être des employeurs locaux employant des personnes vivent à proximité tous comme pour les entreprises puisque proposent des services aux acteurs installés localement. Des acteurs qui en faisant a l’une des deux filières peuvent remplir en partie leur obligation d’emploi des travailleurs handicapés et diminuer leur contribution AGEFIPH ou FIPHFP.

Une entreprise et une filière totalement réaménagée

Alors que depuis sa création, certains oeuvraient à la mise sous pli, d'autres consacraient leurs journées de travail au conditionnement et à l'envoi de fournitures de bureau ou mettaient leur savoir-faire au service d'un restaurant d'entreprise. Les deux filières L ESAT et l_entreprise adaptee de Villiers_le_Bel Ici le celle du demantelement des ordinateursadaptée et protégée de l'association son confronté a des difficultés de gestions dans les années 2000. L'association l'ADEP qui est désormais sous mandat de gestion de la Fondation hospitalière Sainte-Marie avait décidé de se rapprocher de la Fondation en 2013. Avec lequel elle lance un important programme  restructuration et relancer notamment de nouveaux services plus adaptés aux besoins de ses clients à la fois innovants et à forte valeur ajoutée. Elle fait pour cela plusieurs investissements, formation, encadrement, ainsi qu'une remise aux normes des équipements.

Des nouvelles activités...autour du « care »

La direction qui va aussi décidé a lancé de nouvelles activités autour de la notion anglo-saxonne du « care », qui se rapproche le mieux à l'idée de l' « attention » en français. Avec un objectif selon sa présidente, que les salariés deviennent eux-mêmes acteurs de la solidarité, et pas uniquement bénéficiaire de celle-ci. Un principe qui rappelle la recommandation faite par l'ancien commissaire au droit de l'homme « moins de charité et plus d'égalité », dans une interview qu'il nous avait consacrée. Cette « attention » imprègne les nouveaux services de la filière, centrés sur deux thématiques clefs : l'attention à la personne et à l'environnement.

Proposant dans leurs activités celle du démantèlement des ordinateurs, de conditionnement et la récupération des matériaux ou des produits dont on n'a plus l'usage afin de les transformer. L'attention à la personne se traduit par des activités qui apportent une aide indirecte aux autres personnes, à autrui. Il s'agit par exemple du conditionnement de kits chirurgicaux, sets de soins, de pansements à escarres, de vannes à oxygène, etc.

Des entreprises qui s'adaptent plus facilement également au besoin de leurs clients ainsi qu'aux capacités des salariés et usagers. Les postes pouvant être adaptés afin de tenir compte des situations individuelles (état psychologique et physique) de chacun des salariés. La direction qui a mis pour cela un projet expérimental d' « écoute du matin », ce qui permet dans les structures au manager lors de sa rencontre quotidienne avec les salariés d'adapter le travail de la journée. Mais aussi de faire remonter, chaque jour, les tensions et irritants au sein des équipes. Ce protocole, qui a fait selon la direction, a fait ses preuves, devrait être généralisé prochainement en Entreprise Adaptée.

Des établissements qui ont pour autres atouts d'être des employeurs locaux employant des personnes vivent à proximité tous comme pour les entreprises puisque proposent des services aux acteurs installés localement. Des acteurs qui en faisant a l'une des deux filières peuvent remplir en partie leur obligation d'emploi des travailleurs handicapés et diminuer leur contribution AGEFIPH ou FIPHFP.

Tech'air, 1er pôle en atmosphère contrôlée

Les activités de l'ESAT sont organisées en six pôles et adaptées aux besoins des clients : insertion, tertiaire, recyclage, conditionnement, logistique ou encore celle du pôle d'activités techniques, qui comprend lui une véritable innovation puisqu'entièrement en atmosphère contrôlée afin de réaliser des conditionnements techniques dans des salles hors poussière (salles ISO 7 et ISO 8), mais aussi du câblage et montage de précision (norme ISO 9001)

Un projet qui est à l' origine de cette inauguration né de cette dynamique et qui permettra en 2014 de voir apparaître les premières activités en atmosphère contrôlée en ESAT et EA de Villiers-le-Bel. Des activités regroupées sous le nom de Tech'air et représentent le premier pôle en atmosphère contrôlée en milieu adapté et protégé en France repartie sur 230M2 de travail.

Les activités de Tech'air apportent un savoir-faire et portent également des valeurs indispensables dans l'écosystème du soin et de la santé, dans une optique de coconstruction de partenariats ambitieux. Tech'air, c'est aujourd'hui un personnel composé de plus de 100 travailleurs, formé en continu, aux compétences et profils variés, dans un encadrement rigoureux et rôdé aux exigences et aux rythmes de la production en monde dit "ordinaire".

EA / ESAT : quelles différences ?

Il convient d'apporter quelques précisions quant à la différence entre une Entreprise Adaptée (EA) et un Établissement et service d'aide par le travail (ESAT) qui accueillent tous les deux des travailleurs handicapés comme le rappel Union Nationale des entreprises adaptées. En ESAT comme en EA, il s'agit d'une structure qui s'adapte à la personne. Les structures du secteur protégé et adapté développent au quotidien des pratiques innovantes pour allier vitalité économique et prestations concurrentielles à l'orientation et l'insertion des personnes handicapées. Se devant d'être des modèles de professionnalisme et de bien-être au travail, elles sont bien des laboratoires de l'économie sociale et solidaire du 21e siècle. Reste que l'Entreprise Adapté et l'Établissement et service d'aide par le travail (ESAT) ont comme le démontre ce tableau de l'Unea, la même mission, les objectifs, le financement et le statut du travailleur n'est pas le même !

Un secteur qui aura connu deux reformes, en 2002,  mais surtout celles de 2005, tout en réaffirmant le caractère médicosocial de l'activité des ESAT, ont sonné la fin d'un modèle d'établissement de travail protégé réduit au seul objet consistant à « donner du travail aux personnes » souligne l'UNEA.

En effet l'ESAT a lui porteur de trois messages essentiels, au projet de vie du sujet, ou il doit concourir à son épanouissement et bénéficier de réévaluations périodiques dont l'ESAT est le garant. Il est aussi porteurs d'un message éducatif dans lequel l'ESAT doit maintenir et développer l'autonomie, encourager les apprentissages, promouvoir l'égalité des chances et valoriser les acquis professionnels. Enfin l'ESAT est garant de la participation de la personne à la vie de la Cité et à ce titre son organisation, son activité doivent non seulement prévenir les discriminations, mais favoriser la création de liens durables avec l'environnement

Quelques chiffres pour Rappel

Alors que la France connaît un taux de chômage de 23 % chez les personnes en situation de handicap, le secteur des Entreprises Adaptés ou des ESAT représentent des enjeux non négligeables en volume. Les premières embauchant en France environ 30 000 salariés à l'intérieur de 718 EA. Le second l'ESAT qui compte 1353 établissements et compterais près 119 211 selon des chiffres du 3 juin 2014 de la DGCS et ASP.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir