Contenu principal

Message d'alerte

Signature du contrat par avec la ministre du travail investissement pour la creation de 5000 emploi dans les entreprises adaptesMyriam EL KHOMRI ministre du Travail, de l’Emploi, et Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées ont signé aujourd’hui un contrat de développement avec les acteurs du secteur adapté(1). A la clé un investissement annoncé de 75 M€ supplémentaires pour le financement de 5000 postes, par un gouvernement en fin de « carrière ». Objectif selon les deux ministres, favoriser davantage l’emploi des personnes en situation de handicap « afin de moderniser et de soutenir les dispositifs existants » mais surtout de « faciliter l’accès des personnes en situation de handicap, à la formation et à la qualification ».

Une signature qui est l’aboutissement d’un travail de plus de 18 mois dont l’un des principaux acteurs a été l’Union Nationale des Entreprise Adapté (UNEA). Pour son président, Stéphane FOISY, souligne-lui que cette signature représente « un acte majeur qui permettra d’obtenir la visibilité essentielle au développement des Entreprises Adaptées ».

Trois objectifs majeurs...
L’entreprise Adapté (EA), qui rappelons le fait partie de ce que l’ont appel aujourd’hui l'économie sociale et solidaire, dont le taux d’emploi des travailleurs handicapés et fixés au minimum à 80 %. Des entreprises adaptées représentant 31 000 dont 25 000 pour des salariés en situation de handicap au sein de 758 entreprises dont 90 % des salariés bénéficient de contrat à durée indéterminée. Le chiffre d’affaires cumulé EA, représentant plus de 1,05Mds€

L’État et les signataires se fixent trois objectifs majeurs dans ce contrat. Ensemble, ils s’engagent à agir auprès des entreprises adaptées pour créer de l’emploi, moderniser leurs organisations et leurs équipements, et développer les compétences de leurs salariés en facilitant notamment l’accès des personnes en situation de handicap, à la formation et à la qualification, et de leur permettre de s’orienter vers des métiers plus variés.

De son côté l’UNEA qui a dans un communiqué parlant de la mise en avant de la notion de « capacitation », c’est-à-dire le processus qui permet à la personne en situation de handicap de « prendre en charge, elle-même, sa destinée économique, professionnelle, familiale et sociale. Autrement dit, d’augmenter sa puissance d’agir sur son être et sur son environnement ».

Les régions au cœur inclusif de cette politique...
Un contrat dont sa signature a aussi pour idée de plébiscité, le renforcement de la politique de régionalisation, âpres la reforme des territoires, et l’importance de plus en plus importante de celle-ci dans le domaine en permettant le développement du secteur comme outil inclusif du territoire. « C’est dans ce travail de réseau que nous atteindrons nos objectifs sur les territoires afin d’être au plus des acteurs du terrain » souligne un des vice-présidents de l'Unea, Erwan PITOIS. L’UNEA a déclaré, apprécie, fortement la proposition de la ministre du Travail de « l’associé pleinement aux travaux des CREFOP et des PRITH ».

Préférence au milieu ordinaire....
Tandis que la ministre du Travail et de l’Emploi, Myriam EL KHOMRI, et Ségolène NEUVILLE Secrétaire d’État en charge du Handicap, qui ont elle parlé en signant l’accord, n’hésitant de parlé de « Contrat historique », rappelant que ce gouvernement n’a eu de cesse depuis 2012 de « renforcés son soutien au secteur des entreprises adaptées »
Et que « celui-ci a financé chaque année de plus de 15 %, soit 3 000, ce qui a permis de passer de 19 536 emplois à temps plein en 2012 à 22 536 en 2016 et un budget aux Entreprises Adapté, qui représente près de 360 M€ » souligne le communiqué.

Myriam EL KHOMRI qui s'est félicitée de cette nouvelle étape en affirmant croire « fermement au modèle des entreprises adaptées. Dans un contexte où le chômage, même s'il baisse, reste malheureusement trop élevé ». Une baisse qui est loin d’être le cas chez les travailleurs handicapés puisque celui-ci à progressé de 65 % sous le quinquennat de François HOLLANDE.

Ségolène NEUVILLE pour lequel ce contrat et la preuve de « Engagement de l’État à la création de nouveaux postes en entreprises adaptées dans les 5 prochaines années, et celle du gouvernement de continue d’œuvrer pour l’accès des travailleurs handicapés au milieu ordinaire de travail. (...) faire en sorte que les personnes handicapées puissent, si elles le souhaitent, vivre et travailler avec les autres. »

Gages de performance économique et d’inclusion sociale, les Entreprises Adaptées emploient plus 31 000 personnes, dont 26 000 en situation de handicap. Sur les cinq dernières années, les Entreprises Adaptées « ont créés 4 500 emplois nets et signés 30 000 contrats » selon l’UNEA..

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : Gouvernement 2017 / UNEA

(1) Parmi ces signataires : Le Conseil National Handicap des Organismes de Placement Spécialisés (CHEOPS), l’Union Nationale des Missions Locales (UNML), l’Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA), l’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (UNAPEI) l’Association des Paralysés de France (APF), l’Association pour l‘Insertion et la Réinsertion professionnelle et humaine des Handicapés (ANRH), l’Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH), Pôle emploi et d’autres acteurs de l’inclusion professionnelle des personnes handicapées.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir