Contenu principal

Message d'alerte

Ici un golden retriever servant de chien guide pour un homme déficient visuel Une nouvelle fois et comme le montre régulièrement les associations AVH ou FAF cette fois c'est l'Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides d'Aveugles qui dénonce cette discrimination faite a Martine Russel. L'association qui a lancé une pétition sur "Change.org" intitulé « Partout avec mon chien guide » adressé à Mme la ministre déléguée en charge des personnes handicapées, Marie-Arlette CARLOTTI et qui a recueilli a ce jour 21 920 signatures. Auquel a été ajoutée une adresse email spécifique pour recueillir des témoignages, du lobbying auprès des parlementaires...

Objectif pour l'association l'ANMCGA comme de nombreuses autres associations qui continuent à demander un véritable statut pour le chien guide. Pourquoi? « Parce que des personnes aveugles ou malvoyantes, guidées par leur chien guide, sont encore refusées dans des lieux ouverts au public ou des transports, malgré la loi en leur faveur (...) », lit-on dès les premières lignes de la pétition. À l'instar de Martine Russel, qui, accompagnée de son chien guide, s'est récemment vu refuser l'accès chez un détaillant en vins en Bourgogne, lors d'une visite pour une dégustation.

Une visite en forme de refus

Une femme qui témoigne avec regret sur la pétition de cette expérience vécue en septembre dernier alors que résidant dans le Val-de-Marne, celle-ci était partie trois jours en Bourgogne dans le cadre d'un séjour organisé par l'association Clair Obscur. Une visite était prévue au sein de "La grande cave de Pierre Laforest", lieu de dégustation et de vente directe de vins.

À l'arrivée du groupe, le responsable de l'espace commercial lui a fait savoir qu'elle n'était pas admise à accéder à l'espace de dégustation avec son chien guide. Malgré les protestations du groupe et les explications des organisateurs du séjour, il n'a rien voulu entendre. Martine Russel a cédé et accepté de laisser son chien à une tierce personne de son groupe, afin de pouvoir participer à la visite.

Malgré des protestations auprès de l'ANMCGA et le rôle de médiateur ainsi que les nombreuses protestations ainsi que le courrier envoyé. Le propriétaire de la cave refusera toute remarque affirmant, selon l'association « qu'il était chez lui et que cela lui suffisait pour faire ce qu'il voulait. Il a par ailleurs affirmé ne pas connaître la loi et ne pas s'en soucier ». Une expérience qui pour le vice-président l'ANMCGA, Michel ROSSETTI, « démontrent l'urgence de sensibiliser la population française à l'accueil et l'intégration de ces chiens guides, lorsqu'ils accompagnent une personne handicapée, mais aussi pendant leur formation ! Les dizaines de milliers de signatures récoltées, sur Change.org et 8000 sur papier, constituent un vrai mouvement de soutien ». Avant de conclure précis Michel ROSSETTI, que « Plusieurs parlementaires ont interpellé le gouvernement à ce sujet. Malheureusement, la ministre Marie-Arlette CARLOTTI n'a pas encore répondu à notre demande d'entretien ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir