Contenu principal

Message d'alerte

Facade du magasin Conforama situe 15 Rue Robert Turgot a Niort en Aout 2016« enfermée et retenue dans un local exigu » par son supérieur. Ce sont les faits que vient de dénoncer Nadine en situation de handicap, âgé de 40 ans et employé du magasin Conforama de Niort, soutenu par le Fédération CGT Commerce et Service de Montreuil. Des faits qui selon les deux communiqués de la CGT se sont déroulés le 25 février dernier afin de lui « soustraire son carnet, sur lequel elle consignait ses notes personnelles et privées en lien avec la dégradation de ses conditions de travail depuis 2013 ». La CGT qui appelé a venir soutenir l’employée dans le cadre d’une manifestation prévue le 15 mars prochain à 9h.

"Enfermée et retenue" pendant plus de 15 minutes...
Âgée d’une quarantaine d’années et employée comme hôtesse au service après-vente, celle-ci dénonce à travers la CGT avoir été retenue pendant plus de 15 minutes contre son gré dans un local exigu dont il aurait pour la retenir en l’absence de clé « posée une pile de ramettes de papier pour la bloquer la porte et m’empêcher de sortir », indique Nadine.

Mandatée Défenseur Syndical CGT, cette nouvelle et Nième agression a fortement choqué Nadine, qui a dû être évacuée par les pompiers alertés par un collègue a la suite d’une crise d’épilepsie précise le syndicat CGT. Le syndicat dénonce également dans son communiqué les nombreuses « brimades, humiliations, vexations » faisant vivre a cette employée de surcroît en situation de handicap « un véritable enfer depuis plus d’un an ».

La Fédération CGT Commerce et Services qui « s’indigne et s’insurge de ces pratiques inadmissibles d’un autre temps et exige du Groupe Conforama que cessent immédiatement ces procédés d’intimidations ». Une situation qui vient confirmer « la forte dégradation des conditions de travail portant atteinte à ses droits, à sa dignité, altérant sa santé physique et mentale, ainsi que son maintien dans l’emploi ». Une situation qui se serait accélérée notamment depuis un changement de direction selon le syndicat, effectué en 2015.

Contacté la direction semble avoir choisi le silence ayant refusé toute explication. Obligeant selon l’employé à se justifier en permanence de son état de santé ce qu’elle ressent « comme une humiliation supplémentaire ». La CGT Conforama, soutenue par la Fédération Commerce et Services, indique elle qu’elle « ne laissera pas la Direction continuer à malmener une camarade de la sorte et condamne de tels agissements et mettra tout en œuvre pour faire respecter et défendre les libertés syndicales et faire cesser les discriminations et toutes formes de répression ».

Dépôt d’une plainte...
Nadine qui a la suite de ces incidents répétés et de celui en date du 25 février actuellement en arrêt de travail jusqu’au 28 mars prochain annonce avoir décidé déposé plainte en gendarmerie et a également contacté le délégué du Défenseur des droits dans les Deux-Sèvres, précise la CGT. Une situation qui confirme une dégradation permanente des conditions de travail alors que déroule actuellement la semaine sur la santé mentale qui porte cette année sur le travail (v.article). « L’indifférence, voire le mépris, envers sa situation de handicap est juste insoutenable ! C’est honteux pour une entreprise comme la nôtre, qui se dit socialement responsable et prête à signer, à nouveau, un « accord sur le handicap » conclue le communiqué.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : CGT Fédération commerce et service

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir