Contenu principal

Message d'alerte

Présentation bilan 2013 de l'AGEFIPH et du taux de recrutementAlors qu'une campagne sur les chaine de la TNT bat son plein, la présidente Odile MENNETEAU, vient de présenter le bilan 2013 de l'AGEFIPH traduisent l'engagement des entreprises à travers l'emploi direct de travailleurs handicapés et le recours à la sous-traitance. Des résultats jugés encourageants en 2013 qui traduise selon les responsables l'engagement des entreprises à travers l'emploi direct de travailleurs handicapés et le recours à la sous-traitance qu'il soient par les entreprises adaptés ou protégées. Un bilan qui reste difficile a soutenir alors que le chômage ne cesse de progressé !

L'AGEFIPH qui dans son bilan et a travers son communiqué soutient que la volonté d'insertion professionnelle des personnes handicapées s'exprime aussi dans ces chiffres positifs par la progression des formations en alternance, seule véritable signale positif.

Difficile à croire alors même que les chiffres des chômages ne cessent de progresser et que les travailleurs handicapés sont parmi les plus touché pour preuve une hausse de 11,5% au 31 décembre 2012. Des chiffres face à une réalité toujours présente sur le terrain de la précarité.

AGEFIPH : Un rôle important dans l'emploi ?

Un organisme dont le rôle néanmoins essentielle dans l'inclusion des travailleurs handicapées et pour leurs protection, l'AGEFIPH mais aussi par ses aides et services aux synergies nécessaires entre les besoins de qualification des personnes handicapées et les attentes de compétences des entreprises.

Un ensemble d'actions et de dispositifs qui favorisent l'adaptation des postes de travail, le maintien dans l'emploi, la compensation du handicap et la reconversion professionnelle. Le parcours professionnel est donc un enjeu important, d'aujourd'hui et de demain, auquel la nouvelle offre d'interventions de l'AGEFIPH est adaptée.

En 2013, l'AGEFIPH a réalisé 333 147 interventions se répartissant pour 220 135 interventions dans l'insertion, l'emploi, la préparation a l'emploi et à la formation, la compensation du handicap et le maintien a l'emploi. Mais également 113 012 interventions auprès des entreprises en 2013, dans ces mêmes quatre domaines.

Un ensemble d'actions et de dispositifs qui favorisent l'adaptation des postes de travail, le maintien dans l'emploi, la compensation du handicap et la reconversion professionnelle. Le parcours professionnel est donc un enjeu important, d'aujourd'hui et de demain, auquel la nouvelle offre d'interventions de l'AGEFIPH est adaptée

Une politique de l'embauche difficile à cerner...

Après une année en 2012 qui aura connu une nouvelle poussée historique, l'année 2013 semble enregistrer une hausse d'emploi recrutement des personnes handicapées dans les entreprises par le biais des Cap Emploi souvent critiqué pour la gestion de leur dossier et qui auront accompagné 170 000 personnes.

Selon les chiffres de l'AGEFIH se sont ainsi 70 500 personnes handicapées, qui auraient été recruté soit une hausse de 7 % par rapport a 2012. Sans oublier l'organisation de nombreux forum et manifestation pour l'emploi dont le caractère marketing des grandes entreprises organisatrice ne fait aucun doute et un résultat quasi nul !

Outre l'accompagnement de 70 500 recrutements de personnes handicapées en 2013, les Cap Emploi ont accompagné 170 000 personnes handicapées pour cette même année dans leurs démarches d'emploi, « malgré une conjoncture économique peu favorable » souligne l'AGEFIPH. Faut-il ajouter que beaucoup de ces contrats son malheureusement des contrats a durée déterminer et non des CDI.

Un bilan a double tranchant...

Présentation bilan 2013 de l'AGEFIPH et du montant des contributions en baisseL'organisme qui met aussi en avant sa baisse de ces recettes avec 42 468 établissements soit 8,5% par rapport à 2012 et de 27% par rapport à 2007. L'évolution du budget s'inscrit donc selon les responsables dans un contexte de baisse continue de la collecte. La collecte nette a ainsi atteint 441,5 M€ en 2013, ce qui représente une baisse de 7% par rapport à 2012. Situation pour lequel la Président Odile MENNETEAU indique que « En 2014, le contexte de réduction des ressources étant amené à se poursuivre, il s'agira d'entrer dans une démarche d'optimisation des interventions par la recherche d'une meilleure articulation entre les politiques et dispositifs de droit commun et les dispositifs spécifiques » de l'Agefiph.

Et ce alors que le taux de chômage de cette population n'a jamais été aussi élevé. Un situation et bilan reconnu par les syndicats comme FO dont Anne Baltazar, Secrétaire confédérale, chargée de ce dossier. précise que « Le niveau de chômage qui affecte, plus que toutes autres, les personnes handicapées nous conduit notamment à demander aux pouvoirs publics de les protéger contre les licenciements économiques ». L'Agefiph étant un organisme paritaire où siègent syndicats, patronat et associations, FO aura sans aucun doute à cœur de porter cette revendication jusqu'au bout.

La Formation au cœur d'une prise de conscience

Longtemps oublier, elle reste pourtant la meilleur arme du chômage face a des travailleurs souvent critiqué pour leurs manque de qualifications.

L'AGEFIP à érigé le développement de la formation comme une de ses priorités. Deux dispositifs d'alternance, les contrats de professionnalisations et les contrats d'apprentissages ont été soutenu particulièrement avec succès. Se sont ainsi plus de 2238 de contrats de professionnalisation et 2 418 contrats d'apprentissage qui auront été signé en 2013 soit une hausse de 24 % par rapport à 2012.

Poursuivre ses objectifs une notion essentielle...

L'AGEFIPH qui devra affronter néanmoins ce qu'elle juge comme des résultats positifs, de nombreux défis en 2014 comme la poursuite des efforts en matière de formation par exemple. « Les personnes handicapées sont particulièrement vulnérables du fait de leur faible niveau de qualification, puisque 80% d'entre elles n'ont pas le niveau bac », rappelle Odile MENNETEAU, Présidente de l'AGEFIPH.

Et d'ajouter que « Le nombre de personnes handicapées recrutées en alternance a augmenté de 20% en 2013 par rapport à 2012. Notre objectif est d'atteindre une augmentation de 25% fin 2014 et je suis sûre que nous pouvons y parvenir! »

Tandis que le Pierre-Yves LECLERQ, Directeur Général de l'AGEFIPH, revient lui sur l'importance de « poursuivre également ses efforts en matière de maintien dans l'emploi et de compensation du handicap : Cet aspect de notre politique est primordial car l'évolution démographique de notre société va indubitablement déboucher sur un vieillissement de la population active dans les années qui viennent »

Avant de conclure que « Nous serons donc de plus en plus sollicités pour des aménagements de postes. Un travail considérable d'information des entreprises est à faire dans ce domaine pour qu'elles sachent que c'est possible ! ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir