Contenu principal

Message d'alerte

Plan Alternance_Agefiph_2015Pour cette année 2015, l'Agefiph annonce dans un contexte ou la reprise économique semble revenir, faire de l'alternance sa priorité. Objectif, la signature de plus de 1 000 contrats supplémentaires par rapport à 2014 et sensibilisé demandeurs d'emploi et entreprises a faire le choix de l'alternance, à travers notamment les contrats d'apprentissages et en professionnalisation donnent aux entreprises les moyens de former des candidats en situation de handicap...Un pari que se fixe l'organisme de contribution et qui semble laisser qu'il soit un moteur supplémentaire a l'emploi.

Des nouveaux objectifs pour 2015...

Si l'alternance a vraiment le vent en poupe, l'Agefiph espère beaucoup sur cette alternative pour inverser la courbe de chômage chez les personnes handicapées, qui n'a eu de cesse n'a eu de cesse de progressé pour dépassé les 23 % en 2013 certains estime qu'il pourrait atteindre 25 % en 2014.

Pour y parvenir, l'organisme veut maintenir les aides financières aux personnes handicapées et aux entreprises, faciliter le recrutement des personnes en situation de handicap ainsi que l'amplification des moyens dédiés aux actions préparatoires à l'alternance, en cofinancement du droit commun, et le suivi post contrat des alternants, mais aussi la poursuite d'actions de communication et la participation à de nombreux évènements afin de promouvoir cette possibilité.

Rappelons que le plan de développement de l'alternance a permis en 2014 d'augmenter de 46 % le nombre de personnes handicapées en contrat d'apprentissage et de professionnalisation par rapport à 2012. Et depuis 2013, le plan de développement en faveur de l'alternance porte ses fruits. L'an dernier, 5 709 personnes handicapées ont signé un contrat en alternance avec l'aide de l'Agefiph.

Plus âgés et moins diplômés

Parmi eux, 56 % des personnes handicapées en contrat de professionnalisation sont âgées de 26 à 44 ans (18 % pour l'ensemble du public) et 31 % sont âgées de plus de 45 ans (2 % pour l'ensemble du public). Un apprenti boulanger deficient mentalEn revanche, pour les contrats d'apprentissage, 50 % des personnes handicapées ont 20 ans et plus (36 % pour l'ensemble du public).

45 % des personnes handicapées en contrat de professionnalisation ont un niveau de qualification inférieur au bac (25 % pour l'ensemble du public) et 78 % des personnes handicapées en contrat d'apprentissage ont un niveau inférieur ou égal au BEP/CAP (57 % pour l'ensemble du public).

1 personne sur 2 recrutée à l'issue sa période d'alternance

Les entreprises jouent tel jeu ? Oui de, mais de façon inégale. Les entreprises bénéficiaires de l'alternance restant majoritairement des entreprises pour 44 % il s'agit d'entreprise de plus de 250 salariées ayant recruté en contrat de professionnalisation et plus (28 % pour l'ensemble du public) et appartiennent aux secteurs du « soutien aux entreprises », du commerce et de la banque/assurance.

Pour 66 % des apprentis handicapés sont recrutés en apprentissage par des sociétés de moins de 20 salariés (70 % pour l'ensemble du public) majoritairement dans les secteurs du commerce et de l'industrie. Au final, près de 75 % des personnes handicapées obtiennent la qualification ou le diplôme visé et une personne sur deux est recrutée durablement à l'issue de la période en alternance.

Employeur et Demandeur d'emploi : Espace alternance

Un espace dédié créee en 2004, est disponible sur le site de l'Agefiph qui propose à 38 000 recruteurs d'accéder aux profils de candidats en recherche active d'emploi désormais actualisé depuis près six mois. Sur les 68 000 référencés, 10 000 recherchent un emploi en alternance. 264 000 offres ont été publiées en 2014 dont 7 575 offres en alternance ainsi que 6 905 en apprentissage et 670 en professionnalisation. Un site qui acceuille plus de 150 000 visiteurs tous les mois.

Des aides revalorisées !

L'Agefiph souhaite renforcer ses aides en faveur de ce programme tant en direction des entreprises que des personnes en situation de handicap, sans limites d'âge. Car si un contexte de reprise semble possible le contexte reste difficile pour les entreprises

Des aides constituent un réel apport financier incitatif et une manière de souligner toute l'efficacité de l'alternance pour « ouvrir l'emploi aux personnes handicapées ». Les aides concernent les deux types de contrats : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ces deux contrats permettent aux entreprises de former et de qualifier des candidats handicapés à tous les métiers de l'entreprise, quels que soient leur âge et leur niveau de qualification initial. Ces aides permettent aux travailleurs handicapés d'acquérir les compétences théoriques et pratiques recherchées par les entreprises.

Du côté des entreprises :

Dans le cas d'un contrat de professionnalisation, l'aide varie de 1 500 € pour un contrat de 6 à 11 mois jusqu'à 7 500 € pour un contrat de 30 à 36 mois. Contre de 1 000 € à 4 000 €, auparavant. S'agissant d'un contrat d'apprentissage, celle-ci sera de 1 500 € pour un contrat de 6 à 11 mois jusqu'à 9 000 € pour un contrat de 30 à 36 mois contre 1 000 € à 6 000 € dans le dernier plan.

L'Agefiph qui également prévus des aides à la pérennisation à l'issue de l'alternance pour des contrats en CDI, de plus de 16h par semaines entre 2000 et atteindre 4 000 € à plein temps. En CDD d'au moins 12 mois : 2 000 € à temps plein et 1 000 € à temps partiel.

Côté demandeur d'emploi :

Si la personne handicapée est âgée de moins de 45 ans, elle peut bénéficier à la signature d'un contrat en alternance d'une aide dont le montant varie selon sa durée : 1 500 € pour un contrat de 6 à 11 mois et 3 000 € pour un contrat de 12 mois et plus. Si la personne handicapée est âgée de 45 ans et plus, le montant de l'aide est directement doublé.

l'Agefiph, c'est quoi ?

L'Agefiph désigne l'association qui assure la gestion du Fonds de développement de l'emploi des personnes handicapées dans le secteur privé. C'est un fonds de mutualisation interprofessionnel prévu par la loi du 10 juillet 1987 qui prévoit l'obligation de 6 % de travailleurs handicapés dans les entreprises de + 20 salariés. La mission de l'Agefiph : favoriser l'insertion professionnelle et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées dans le secteur privé, au moyen des contributions des entreprises.

 La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir