Contenu principal

Message d'alerte

Didier EYSSARTIER nouveau directeur de l AGEFIPH ici en 0024 avril 2014 lors de son audition face aux depute pour son rapport sur le transportAlors que le président du FIPHFP, André Montané, attend toujours la nomination de son successeur, Didier EYSSARTIER, nommé a ce poste par le conseil d’administration le 12 avril 2016, prendra ces fonctions officiellement à partir de demain. Il succède à Stéphane CLAVE qui assurait l’intérim de la fonction depuis le 1er juin 2015. Un homme présent dans le secteur social depuis 25 ans, âgé de 49 ans, et ancien élève de l’École Polytechnique, il a été également administrateur hors classe de l’INSEE.

Didier EYSSARTIER qui avant sa prise de fonction ce 30 mai avait assuré des responsabilités à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) depuis 2010. Une carrière administrative de plus de 25 ans pour le compte de plusieurs ministères comme celui de la Santé pendant quatre ans adjoint au directeur général de la santé, mais aussi conseiller budgétaire auprès de Jean François MATTEI, alors ministre de la Santé, des Affaires sociales, Personnes handicapées, Économies et finances. Il a notamment été adjoint aux directeur général de la santé et chef de la mission d'audit interne des ministères chargés des affaires sociales. M. Didier EYSSARTIER, qui a également auteur d’un rapport « Rénovation du modèle économique pour le transport sanitaire terrestre »

Diplômé de l’École nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (ENSAE) ainsi que de la London School of Economics and Political Sciences (LSE) et a été enseignant au CNAM.

De nombreux dossier en attente....
Un homme qui aura dans les prochains jours de nombreux dossiers sur son bureau. Comme la hausse du chômage, la fameuse et très contestée loi sur le travail dont l’ensemble du conseil d’administration et sa présidente ont le 23 juin dernier ont annoncés regrettés de ne pas avoir été consultées pour discuter de l’article 43 ter du projet loi travail, alors que ces dispositions impactent directement l’action de l’Agefiph et son positionnement. Auquel s’ajoute aussi les dossiers de la formation professionnelle qui ne cesse poursuivre sa chute, mais aussi la baisse des financements reçus par l’AGEFIPH qui depuis 2008 ne cesse de se réduire passant de près 55 M€ en 2008 a un peu plus de 41M€.

La Rédaction 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir