Contenu principal

Message d'alerte

3e atelier collaboratif sur le handicap psychiqueLe 17 mars dernier à Strasbourg, la Fédération des hôpitaux de France (FHF) et la Fédération nationale des associations gestionnaires d’établissements au service des persones handicapées et fragiles (Fegapei) ont animé le troisième atelier collaboratif sur le handicap psychique réunissant les professionnels du sanitaire et du médico-social à strasbourg ainsi que a Anger le 7 avril dernier. L’objectif de ces journées étant de montrer le parcours de vie et de soins des personnes souffrant d’une déficience intellectuelle. Des conférences se poursuivent avec comme a Dijon en prochain rendez-vous en Bourgogne.

Partant du constat établi dans le rapport PIVETEAU « Zéro sans solution » daté du 10 juin 2014, qui ont permis la mise en avant des besoins des personnes handicapées psychiques mais aussi de leur environnement : les professionnels, les proches aidants, l'Éducation nationale, les structures d'insertion par l'emploi etc.

Des professionnels qui se sont réunis en petits groupes ont confronté leurs points de vue et ont ainsi perçu les limites des dispositifs réglementaires qui ne répondent pas aux besoins de ces personnes. C’est pour cette raison que les logiques institutionnelles ont, durant cette journée, laissé place aux dialogues constructifs entre les acteurs du secteur sanitaire et médico-social.

Des ateliers dans lequelle de nombreuses propositions ont émergé, notamment sur l’accompagnement de la personne et de sa famille ans la recherche du diagnostic, l’évaluation pluri-professionnelle à chaque grande étape de la vie de la personne, ou encore la mise en place de consultations avancées d’infirmiers psychiatrique en établissement médico-social. Des propositions concrètes qui pourraient bien changer le quotidien de ces personnes souffrant d’un handicap psychique.

Rappelons que lors des Salons Santé Autonomie 2014, les deux fédérations avaient signé une convention pour mobiliser les acteurs autour du handicap psychique afin de garantir complémentarité entre le médico-social et le sanitaire. L’objectif étant de mieux accompagner les parcours de vie des personnes souffrant d’une déficience intellectuelle. Pour continuer à avancer sur ce sujet, la FHF et la Fegapei annoncent que trois autres ateliers se tiendront dans les prochains mois. Le regard sur le handicap psychique est peut-être en train d’évolue.

La Rédaction

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir