Contenu principal

Message d'alerte

aide familiale pour personne agee dependanteQui sont les aidants dans l’entreprise ? Comment les reconnaître et les accompagner au quotidien ? Autant de questions qui seront posées dans le cadre de la conférence organisée par le Groupe APICIL le 3 février prochain à Lyon. Des hommes et femmes qui représentent environ 15 % des salariés sont en situation d'aidant pour lequel 80 % l'absentéisme est généré par 20% d'aidants familiaux. Mais avec un impact économique nationale néanmoins considérable puisque évalué selon les chiffres de la Fondation France Répit à 1% du PIB soit environ 20 Mds€.

Un impact sociétal donc essentiel à prendre en compte dans notre société et dont les conséquences sur les vies professionnelles peuvent être déterminantes !

L’aidant familial : un rôle déterminant mais méconnu

Allongement de la durée de vie, coût des établissements de retraite, augmentation des maladies chroniques, maintien et hospitalisation à domicile, cette nouvelle donne sociétale est autant d’ingrédients à une nouvelle forme de solidarité.

Actuellement, plus de 8 millions de français sont concernés par le statut d’aidant. Pourtant il s’agit d’un sujet peu connu, générant de la souffrance et un manque de reconnaissance pour ceux qui endossent ce rôle. Une personne est considérée comme aidant familial dès lors qu’elle accompagne au quotidien, à titre non professionnel, un proche malade, dépendant ou en situation de handicap. L’accompagnement des aidants peut se matérialiser sous différentes formes : démarches administratives, soins, aide psychologique, activités domestiques, communication, accompagnement à la vie sociale etc.

Une incidence forte sur la vie professionnelle

En France, 15% des aidants sont salariés et doivent jongler entre leur activité professionnelle et leur statut d’aidant. Une situation souvent ignorée par les dirigeants et managers, entrainant un impact sur la vie professionnelle des aidants. Manque de connaissance, manque de temps, contraintes professionnelles, autant de critères difficiles auxquels faire face pour les aidants.

La charge assumée par les aidants familiaux engendre souvent stress et fatigue. En effet, 56 % d’entre eux déclarent que le fait d’aider affecte leur santé. Ils sont également 18 % à déclarer avoir renoncé à des soins alors qu’ils en ressentaient le besoin. La priorité reste le soutien à la personne aidée, reléguant parfois au second plan la propre santé des aidants.

Un débats ouvert et pratique….

Par cet événement, APICIL souhaite mettre son expertise au service des dirigeants et managers pour renforcer leur performance sociale et améliorer le bien-être au travail, axe prioritaire de la stratégie du Groupe.

« La survenance de la maladie dans la vie des actifs et l’allongement de la durée de vie confrontent notre société à un accompagnement nécessaire des personnes malades ou en perte d'autonomie. Cette prise en charge menée en parallèle d'une activité professionnelle mène souvent à l'épuisement et à la maladie... d'aidant on devient aidé... c'est pour lutter contre ce cycle infernal que le Groupe APICIL a choisi de s'engager » déclare Nathalie Gateau, Directrice de l’action sociale au sein du Groupe.

Animé par Thomas Perrin, Directeur Général Adjoint Développement Produits et Services, proposant de mettre en avant les solutions mise en œuvre au sein de son groupe. Mais aussi en présence de M. Serge Guérin, sociologue et professeur à l'INSEEC Paris, qui apportera son éclairage sur cet enjeu majeur pour les entreprises et leur performance sociale ou encore Me Dominique THIRRY, avocate Juris Santé fera un point sur la réglementation en vigueur.

Enfin avec le témoignage d'aidants comme celui de Robert Sangy membre de l’Union Nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et cérébro-lésés ou encore du groupe Casino seul entreprise en France a avoir le taux de plus de 10 % de salariés en situation de handicap.

Des entreprises qui doivent accompagner ces salariés et réfléchir aux impacts du phénomène sur leur activité, pour leur permettre de développer de nouvelles organisations de travail ou encore de répondre aux obligations légales en termes de négociation collective.

Autre objectif de cette conférence : mettre en valeur les aidants familiaux. Car au-delà des difficultés qu’ils peuvent rencontrer, les aidants sont surtout des personnes qui développent des qualités humaines et une capacité d’adaptation au changement. Vu comme des personnes ressources, ils font d’excellents formateurs ou médiateurs mais aussi de bons interlocuteurs dans la gestion du changement.

La Rédaction

Renseignement pratiques : Conférence-Débat le Mercredi 3 février 2016 à 18h sous le thème « Être aidant au quotidien sans perdre pied dans l’entreprise ». Université Catholique de Lyon 10 place des Archives, 69002 Lyon Accès Métro : Métro A, arrêt Perrache.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir