Contenu principal

Message d'alerte

logo de l'association amadysLa dystonie est un trouble du tonus musculaire lié à un mauvais signal envoyé par le cerveau. Elle se traduit par des postures ou des mouvements anormaux, comme, un torticolis chronique, la crampe de l'écrivain ou du musicien. Selon les cas et les moments, la dystonie peut être très handicapante et douloureuse. L'Amadys, l'association des personnes atteintes de dystonie, organise un colloque médical ouvert à tous.

La dystonie touche tout le monde, (hommes et femmes de tous les âges et peut se déclarer même chez les enfants). Elle peut avoir une origine génétique mais aussi faire suite à un accident ou à une prise de médicaments. On estime qu'environ 45 000 personnes en France souffrent de dystonie.

Afin de connaître cette maladie, l'Amadys, organise un colloque pour faire connaître la dystonie à la fois aux professionnelles de santé mais aussi au grand public et ainsi, diminuer l'errance diagnostique. En effet, plus un diagnostic est précoce, plus la prise en charge sera efficace. Ce colloque abordera l'aspect génétique de la pathologie, présentera plusieurs formes de dystonie et fera un point sur l'amélioration des traitements et notamment la mise au point de l'injection botulique sous échographe.

Cette nouvelle technique d'injection permet une intervention plus précise et moins douloureuse pour le patient. La dystonie est une maladie qui nécessite la consultation d'un neurologue, spécialiste des mouvements anormaux et selon les cas, une prise en charge pluridisciplinaire. Seront donc présents au colloque Professeurs et Docteurs de renom dans plusieurs spécialités qui présenteront chacun leurs domaines respectifs : neurologie, génétique, ophtalmologie, ORL, kinésithérapie.

Il existe plusieurs formes de dystonie.

Parmi ses différentes formes, on distingue trois grands groupes : Les formes primaires : Les plus répandues, localisées et dites focales, touchent un groupe musculaire spécifique comme le cou, les mains, les yeux... On n'en connaît pas l'origine. Les formes secondaires : Consécutives à une pathologie, à une lésion cérébrale ou encore à une prise médicamenteuse, elles peuvent toucher un ou plusieurs groupes de muscles. Enfin, les formes génétiques : celle-ci apparaissent le plus souvent dans l'enfance ou à l'adolescence. Ce sont des formes généralisées qui ont tendance à toucher tous les muscles.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir