Contenu principal

Message d'alerte

Manifestation annuel de l'ONG Handicap International des pyramide des chaussure ici en 2012 à ParisLe 28 septembre 2013 prochain, Handicap international invite tous les citoyens à se mobiliser pour la 19e Pyramide de chaussures contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM). 19 ans après la première pyramide, le combat continue pour que ces armes cessent de détruire des vies pendant et après la guerre. Toutes les deux heures, les mines, les bombes à sous-munitions et les restes explosifs de guerre font une victime dans le monde. 72% des victimes de ces armes sont des civils, dont 42% d'enfants. Une situation qui perdure malgré deux traités d'interdiction.

Celui d'Ottawa adopté en 1997, qui interdit les mines antipersonnel et celui d'Oslo, adopté en 2008, qui interdit les bombes à sous-munitions, l'actualité en Irak et en Syrie rappelle que le combat contre les armes de lâches n'est pas encore gagné.

L'Irak demeure l'un des pays au monde les plus touchés par les mines et les bombes à sous-munitions. Cette année marque le 10e anniversaire de l'invasion anglo-américaine. Lors de ce conflit, près de 13 000 bombes à sous-munitions contenant environ 1 800 000 à 2 000 000 sous-munitions ont été déversées sur le territoire irakien. Dix ans après la guerre, les bombardements ont cessé, mais ils ont laissé place à un danger permanent : ces milliers de reste explosifs de guerres tapis dans l'ombre d'un jardin, d'une école, d'un village, risquent d'exploser à chaque instant. 3000 victimes ont ainsi été recensées depuis 2011.

liste des 30 villes mobilisé pour la pyramide de l'ONG Handicap International en 2013Tuées, blessées, mutilées et parfois durablement handicapées, ces victimes subissent les conséquences de la guerre, des années après la fin du conflit.En Syrie, l'histoire se répète aujourd'hui. Utilisées contre les civils, des mines et des sous-munitions ont été déversées à Alep, Alzouf, Armana, Ghouta...Aux terribles drames humains qui se déroulent aujourd'hui à huis clos, s'ajouteront bientôt des centaines de mètres carrés de terres polluées et de nouvelles victimes qui auront besoin d'une assistance à vie.

Pour que cesse ce scandale, des instruments juridiques existent. Les traités d'Ottawa et d'Oslo qui interdisent la production, l'utilisation et le transfert des mines et des bombes à sous-munitions ont permis de réduire significativement le nombre de victimes en engageant les États partis dans un processus de dépollution et d'assistance aux victimes. Handicap international appelle tous les États à rejoindre sans délai ces traités et à contribuer sans attendre à l'assistance aux victimes et à la dépollution des territoires affectés.

Depuis 19 ans, la mobilisation de millions de citoyens a permis l'adoption des traités d'Ottawa et d'Oslo. Aujourd'hui, le combat continue. Les 28 septembre 2013, dans plus de 30 villes en France, citoyens et citoyennes sont appelés, en signe d'indignation, à déposer une paire de chaussures sur la Pyramidede Chaussures de Handicap international et à signer la pétition pour que la pression sur les États s'accentue encore et que cesse le scandale des mines et des BASM !

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir