Contenu principal

Message d'alerte

Tente exposition Village Handicap et Dependance a caenCommencé en mai dernier à Bordeaux et une visite à Caen le 8 et 9 octobre, le Village Klésia terminera sa 8e édition sous le signe de la prévention, le 25 et 27 novembre 2014 a Paris. Forum associatif, un quiz multimédia, jeux, et ateliers destinés aux visiteurs de tous âges. Pour cette édition 2014, le Village Klesia se met aux couleurs de la prévention santé. Le Carrefour de la prévention déclinera cette thématique sur un espace de 450 m2 organisé en 3 pôles : « Prévention des maladies cardiovasculaires » ; « Bien vieillir » et « Accompagnement du handicap ».

Un village dont les organisateurs ont souhaité à travers leurs périples nationaux sensibiliser le plus grand nombre. Mais aussi apporter des informations pratiques sur les aides et solutions disponibles aux personnes directement concernées qu’ils soient en situation de handicap, atteintes de maladie invalidante, en perte d’autonomie, ou pour les aidants familiaux.

Des contenus pédagogiques et ludiques

Besoin de faire le point sur son audition ou détecter un diabète ? Des ateliers de dépistage ouverts à tous sont organisés. Connaître les gestes qui sauvent et savoir utiliser correctement un défibrillateur en cas d'arrêt cardiaque ? Des démonstrations réalisées par des professionnels sont également proposées.

Les associations départementales de ses partenaires, mais aussi des associations locales telles que l’Association Valentin Haüy, Handi’Chiens, Chiens guide d’aveugles, sportifs...seront présente et invitées à venir à la rencontre des personnes à la recherche d’informations, de conseils et d’orientation, au sein même de l’exposition. Des associations qui seront rejointes centre communal d’Action Sociale, le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination), et la MDPH.

Quatre espaces pour découvrir les handicaps

Une exposition ou les organisateurs ont conçu pour les visiteurs soucieux de mieux comprendre la personne handicapée et les problématiques a chacun des handicaps quatre espaces. « Comme dans un fauteuil » où le visiteur prend, place dans un fauteuil roulant pour mieux se rendre compte des difficultés rencontrées au quotidien par une personne en fauteuil. Pour commencer, une petite pente ascendante de 10%, cela se ressent à peine lorsque l’on marche, mais en fauteuil… L’aide de l’animateur est le plus souvent la bienvenue. Puis, le visiteur découvre le gravier : un vrai piège pour les roues d’un fauteuil roulant. Pour finir, un geste accompli 100 fois au quotidien : ouvrir et refermer une porte. En fauteuil, tout se complique !

Animation et Forum a CaenLe deuxième « Dans le creux de l’oreille », organisé avec le concours des associations JNA (Journée nationale de l’Audition) et France Acouphènes ou le visiteur en décrochant le casque et en pianotant sur l’écran tactile, le visiteur découvre comment des défauts d’audition - acouphènes, presbyacousie, hyperacousie, surdité de l’enfant, maladie de Ménière, peuvent handicaper une personne dans sa vie quotidienne. De quoi attirer l’attention des jeunes sur la nécessaire prévention de leur audition.

Le troisième espace intitulé « Regarde avec mes yeux » ou un cartel invite le visiteur à se mettre dans la situation d’une personne malvoyante au marché. Pour découvrir comment une vision parcellaire ou trouble rend le quotidien plus difficile : atteinte de la vision centrale (DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge), vision tubulaire (rétinopathie pigmentaire), hémichamp visuel (accident vasculaire cérébral) ou vision trouble (cataracte). Grands ou petits, valides ou personnes en fauteuil, tous peuvent faire cette expérience en regardant à travers l’oeilleton. Une animation réalisée avec le concours de l’association Valentin Haüy.

Enfin, concernant un handicap ou les tabous et les peurs sont encore bien réel dans notre société moderne celui du handicap mental. Intiutlé « S’ouvrir aux personnes handicapées mentales » proposées en collaboration avec l’Unapei qui s’attachera a faire comprendre le désir des personnes handicapées mentales a vouloir participer à tous les aspects de la vie sociale, comme tout un chacun : éducation, formation, travail, loisirs, culture, vacances…L’exposition se fait le relais de leurs attentes et met en valeur le pictogramme conçu par l’Unapei pour signaler les lieux, les services, les produits accessibles aux personnes en situation de handicap mental, mais aussi à un plus large public : personnes handicapées psychiques, en situation d’illettrisme, certaines personnes âgées...

Handicap ou  trouble psychiques Stop aux idées reçues !

Souvent confondu par la population comme un handicap mental, le handicap psychique a pour origine une maladie psychiatrique (schizophrénie, troubles bipolaires, autres psychoses…) ou un accident (traumatisme crânien). L’enjeu de l’insertion des personnes handicapées psychiques dans la société est essentiel. Les GEM (groupes d’entraide mutuelle) sont une des réponses que les organisateurs ont voulu valoriser une information qui aura elle bénéficié du concours de l’Unafam.

Autres visites possible celle relative aux troubles psychiques. Ou plus que tout autre handicap, le handicap psychique fait l’objet de nombreuses idées reçues. Pour bousculer ces idées reçues et lever les peurs, une silhouette grandeur nature invite les visiteurs à s’interroger sur quatre idées reçues et à découvrir une réalité souvent ignorée.

L’autisme ne sera pas oublié avec un espace intitulé « Autisme : l’enjeu d’un dépistage précoce ». Organisé avec le concours du collectif autisme ces derniers ont souhaité mettre en avant l’importance de la précocité du diagnostic qui conditionne, en partie, l’évolution de l’enfant autiste et ses chances de progression. L’exposition Handicap et Dépendance se fait le relais du collectif Autisme pour informer sur les signes d’alerte et permettre ainsi aux parents concernés d’agir précocement afin de compenser au mieux le handicap de leur enfant.

Des rues accessibles… cherchez l’erreur !

Parmi les autres animations une qui reste egalement un grand sujet pour la personnes handicapées celle de l'accessibilité. Les visiteurs, grands et petits, sont invités à trouver les huit erreurs qui nuisent à l’accessibilité des personnes handicapéesAnimation et Forum a caen en octobre 2014 moteur, en positionnant des aimants sur cette grande illustration métallique. Un classeur donne les réponses et quelques conseils supplémentaires.
 

La valorisation des initiatives solidaires

Pour la première fois cette année, les prix Klesia Accompagnement Handicap seront remis à quatre associations dans le cadre de l‘inauguration du Village Klesia, le 25 novembre à 18h. Créés en 2008, les Prix Klesia « Accompagnement Handicap » visent à soutenir et à valoriser les initiatives les plus exemplaires du monde associatif à destination des personnes handicapées ou âgées. Quatre Prix, pour un montant global de 65 000 €, sont remis chaque année.

Le Village Klesia 2014 sera aussi l'occasion de mettre en lumière le film de l'association Handidactique « N'ayez pas peur ! », réalisé par Pascal Jacob. Le film, soutenu par Klesia, invite à une réflexion sur la différence. Il sera projeté, en avant-première, en présence du réalisateur le jeudi 27 novembre à 16h30.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir