Contenu principal

Message d'alerte

Semaine de_la_sante_mental_du_14_au_29_mars_2015Selon l'Organisation mondiale de la santé, en 2014 chez les 10-19 ans dans le monde, la dépression est la première cause de maladie et le suicide la 3e cause de décès. En France, la santé mentale des jeunes est depuis peu considérée comme une priorité de santé publique, mais avec des moyens encore financiers largement insuffisants. Un rendez-vous qui en 2014 auquel ont avait compté de plus 692 événements. Selon les dernières études, environ 25 % des jeunes de 15 à 25 ans présentent des troubles psychiques. Des troubles variés qui représenteront un véritable handicap dans une société restent très « craintifs » face a sa façon de l'aborder...

Face a une a une jeunesse ou ont peut souvent a tort voir cette période comme enviable, ou « l'avenir devant soi, tout semble possible », cette période n'en demeure pas moins aussi le temps des changements, des doutes. Une situation d'autant plus des jeunes déjà en situation de handicap qui peuvent s'interroger sur leur devenir.

Une période où il va falloir s'adapter à un nouveau corps, choisir une orientation professionnelle dans une société en crise, construire son identité propre, découvrir sa sexualité, tenter de nouvelles expériences, développer des relations amicales et affectives en dehors du cadre familial, prendre son autonomie et choisir son projet de vie...A l'adolescence on veut être libre, mais on a également besoin de soutien, d'écoute, de protection et parfois de soins. Si pour la plupart des jeunes cette période se passe bien, pour d'autres elle est synonyme de mal-être, d'angoisse, de questionnements, de vulnérabilité ou d'une souffrance morale parfois intense.

Comment savoir si les hauts et les bas sont des étapes normales de l'adolescence ou révèlent des troubles psychiques émergents ? Comment repérer les signes d'alerte : décrochage scolaire, isolement, prises de risques, addictions de tous ordres, actes agressifs, autodestructeurs ou accidents répétés. Citoyens de tous les âges, professionnels de santé, du social, de l'éducation, élue, c'est notre a rôle a tous d'aider à comprendre les troubles psychiques à l'adolescence et promouvoir la santé mentale des jeunes.

Toulouse et Colomiers plus de trentaines de manifestations

En tête du nombre de manifestations organisées en 2014 la Haute-Garonne, ou sa capiitale Toulouse et sa métropole a décidé cette année pour la première fois de s'allier avec la ville de Colomiers ou plus d'une trentaine d'événements sont prévus à travers des conférences-débats, forum, ciné-débat, ou encore porte ouverte comme celle de l'Établissement de santé mentale de la MGEN.

Un rendez-vous qui sera lancé a la grande salle des commissions au Capitole le 14 mars, à 10 h 30 en présence Daniel ROUGE, adjoint en charge de la santé, Isabelle AMAR, Conseillère municipale à la Ville de Colomiers en charge du contrat local de santé. Auquel participeront des responsables du Centre Hospitalier Gérard Marchant, sa Directrice Catherine PASQUET, et François CHOLLET, Président du Conseil de Surveillance.

Une première journée qui commencera avec un forum dédié aura lieu samedi 14 mars de 10 h à 17 h au square Charles de Gaulle pour échanger sur la santé mentale avec des représentants de la psychiatrie, des associations de familles, des associations d'usagers et des Groupes d'entraide mutuelle (GEM).

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir