Contenu principal

Message d'alerte

Mois du Handicap chez SPIEOrganisée tout au long du mois d'avril, la troisième édition du « mois du handicap » aura pour objectif de sensibiliser les salariés de SPIE au handicap sensoriel. Avec des aménagements spécifiques poour les déficients visuels et auditifs, SPIE met tout en oeuvre pour faciliter l'intégration des personnes handicapées au sein de ses collaborateurs. La particularité de cette année, c'est que l'opération sera étendue à toutes les filiales européennes du Groupe. Le handicap sensoriel (visuel et auditif) touche en France un peu plus de sept millions de personnes. C'est pour cette raison que SPIE sensibilise ses salariés à l'occasion de sa troisième édition de son « mois du handicap ».

Cette entreprise attire alors l'attention de ses employés sur la nature de ces pathologies et leurs conséquences très variées.

Celles-ci entraînent des restrictions d'activités dans la vie quotidienne et professionnelle. Dans certains cas, leurs symptômes donnent même lieu à une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). « 56% des personnes déficientes visuelles âgées de 20 à 59 ans ont un emploi », souligne le responsable du développement des ressources humaines de SPIE , Alexandra RAIMBAULT, dans un communiqué « Ce chiffre montre tous les efforts que nous avons encore à faire en termes d'intégration et d'aides spécifiques. »

Des aménagements spécifiques

Bien évidemment la société met en place de nombreux aménagements pour les personnes souffrant d'une déficience visuelle ou auditive. Des éclairages spéciaux, des logiciels ou des aménagements de poste permettent ainsi aux personnes aveugles ou amblyopes au sein de SPIE.

Concernant les déficients auditifs, Selon le degré de surdité, comprendre l'information demandera plus ou moins d'efforts supplémentaires. Prothèses auditives, lecture labiale, langue des signes, langage parlé complété, matériel adapté... autant de dispositifs possibles pour accompagner les personnes touchées par ce handicap. Mais ces questions sont au cœur de la politique sociale de ce groupe.

Tous mobilisés chez SPIE

Sur plus de 60 sites, les référents handicap de chaque filiale seront présents, accompagnés de bornes interactives et ludiques, comportant un quiz et des informations sur les handicaps sensoriels. L'ambition est que chaque collaborateur ait une vision plus claire de « la politique handicap SPIE » et des moyens déployés pour maintenir dans l'emploi les personnes qui sont ou seront confrontées à un handicap.

Toutes les entités du groupe SPIE ont également fait preuve de créativité pour organiser des événements en adéquation avec leurs besoins : concours photos pour que les collaborateurs s'expriment sur leur vision du handicap en entreprise, animations handisport, ateliers de sensibilisation sensorielle, dessin de fresque collective, diffusions de bandes-dessinées, de newsletters et de vidéos, causeries, quiz, remontées de bonnes pratiques, etc.

Autre objectif : encourager les collaborateurs à déclarer un éventuel handicap sensoriel. En effet, dès l'apparition d'un handicap, SPIE leur propose des solutions adaptées et individualisées pour leur permettre de se réadapter à leurs postes ou à leurs nouveaux métiers. Reste maintenant aux autres entreprises de suivre l'exemple de SPIE en matière de handicap sensoriel.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir