Contenu principal

Message d'alerte

Affiche sixieme edition de la semaine nationale de la sante a domicileAlors que la population des plus de 65 ans ne ce progresser auquel s’ajoute celle en situation de handicap ou de dépendance. La Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) lance à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 16 décembre la 6e Semaine nationale de la santé à domicile afin mobiliser les institutions de santé et l’opinion autour du nécessaire développement de l’autonomie et de la mobilité des patients. Une édition 2016 qui mettra en lumière l’engagement des PSAD au travers de portraits vidéo et d’une charte d’engagement, avec le soutien des associations de patients FFAAIR, FFD, UNISEP et France Parkinson.

« Un droit à la mobilité et l’autonomie auquel nous nous devons, y être tout particulièrement attentifs pour les patients que nous prenons quotidiennement en charge » souligne Olivier LEBOUCHÉ, Président de la fédération des PSAD a l’occasion du lancement de cet événement.

Montrer le quotidien des Français en perte d’autonomie...
Après une cinquième édition qui avait montré des Français, au travers de portraits réalisés par Yann ARTHUS-BERTRAND, la PSAD souhaite cette année montrer le quotidien du million et demi de patients pris en charge chaque jour par des prestataires de santé à domicile, véritable moteur pour ces hommes et femmes de les aider à vivre leurs vies. En effet, comment concevoir dans la majorité des cas, être contraint du jour au lendemain d’être condamner de vivre sa vie sans sortir de son domicile, bouger, à voyager, à aller voir sa famille ou ses amis ou pour certains d’aller travailler.

Les habitudes et les attentes des bénéficiaires...
Lors de sa conférence du lancement de cette semaine le 6 décembre, la PSAD présentée une charte d’engagement en faveur de l’autonomie et de la mobilité. Ainsi que les résultats de l’enquête réalisée par CarenityExtrait resultat enquete avec ici les services prestations fournit par un prestataire de sante a domicile sur les habitudes et les attentes des patients chroniques en matière d’autonomie et de mobilité. Une enquête qui a notamment démontré que plus de 80 % des patients effectuent des déplacements en dehors de leur domicile, dont 85 % utilisent un moyen de transport individuel sachant que 67 % d’entre eux ont déjà dû renoncer à un déplacement principalement lié à des difficultés ou à la fatigue, des aides à domicile qui ont pu trouver des solutions adaptées.

Des difficultés qu’exprime Patrick BERNUCHON âgé de 64 ans atteint d’une myopathie qui a connu une époque où c’était bien plus difficile de se déplacer. « Cet été je suis allé en Allemagne, au mois d’octobre dernier je suis allé dans le Midi, près de Toulon... Aucun problème. Mais aucun problème avec toute une organisation et des aidants en qui j’ai confiance, qui savent ce qu’il faut faire, quand il faut le faire. C’est vraiment une sécurité qui est très appréciable bien entendu et qui me permet de me libérer l’esprit véritablement. Ce n’est plus un souci ».

Si leurs capacités physiques se dégradaient, 90 % des Français préféreraient adapter leur logement plutôt que de s’installer dans un établissement spécialisé, avec le désir de continuer à mener une « vie normale, plus d’un Français sur deux ne sait pas comment procéder pour bénéficier d’aides à l’aménagement de l’habitat.

Les équipements médicaux d’aide à la mobilité, les dispositifs médicaux portatifs, les solutions d’aménagement du véhicule ou du logement, l’assistance téléphonique, l’aide à l’organisation des déplacements en France ou à l’étranger... sont autant d’outils et de services mis à la disposition des malades chroniques, des personnes âgées et handicapées pour faciliter la mobilité. Des dispositifs les accompagner et les aider, les PSAD mettent aujourd’hui à disposition de ces personnes.

7 Français sur 10 ignorent la Loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement...
Selon une enquête publiée en juin 2016 par Cap Retraite qui met notamment en avant que plus de 70 des Français qui apportent de réelle avancé en termes d’aide et de soutien des aidants et prévention de la perte d’autonomie ne sont pas réellement au courant des progrès apportés par la loi entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Une situation qui démontre également que les aidants et les personnes âgées ne connaissent pas les principales mesures élaborées en leur faveur, la majorité des professionnels du secteur médico-social fait également état de cette lacune (61 %).

Le soutien financier reste au centre des attentes des Français. Pour 58 % d’entre eux, des progrès restent à fournir quant à la revalorisation de l’Allocation personnalisée d’Autonomie à domicile (APA). Le coût de la prise en charge en maison de retraite demeure également une problématique majeure : les sondés sont 39 % à exprimer le souhait de voir une hausse de l’APA en établissement.

La Rédaction

Source : PSAD

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir