Contenu principal

Message d'alerte

Affiche de la campagne Un homme en plongée et son chienLa fédération française des associations de chiens guide d’aveugles (FFAC) lance aujourd’hui sa grande campagne de sensibilisation, et ce jusqu’au 20 mai « les chiens guident c'est Wouf ! » Une tonalité volontairement décalée pour expliquer, par l’humour, le lien fort qui unit le chien-guide à son maître. Un compagnon qui s’avère pour Élodie, Timothée, Céline, et bien d’autres. Un compagnon qui représente pour ces 200 000 personnes aveugles ou déficientes visuelles profondes, un moteur essentiel de l’inclusion universelle dans la société française. Des valeurs et la nécessité de ce chien, qui sont aujourd’hui les moteurs de cette campagne de sensibilisation organisée par la FFAC. Des Français d’ores et déjà invités à venir participer le 30 septembre prochain aux journées portes ouvertes organisées par la fédération.

Désamorcer les barrières du handicap…
Pour sa nouvelle campagne, la fédération a décidé de jouer sur des visuels et accroche « sensationnelle » pour interpeller le grand public sur les obstacles franchis au quotidien par les 200 000Quelques chiffres clés a retenir sur les chiens guides provenant dune enquête de la DREES personnes aveugles ou en situation de déficience profonde. Le concept souhaitant souligner l’importance du chien guide pour les accompagner dans les tâches les plus ordinaires qui, sans ses chiens, seraient des aventures extrêmes (éviter les obstacles, trouver les passages piétons, monter l'escalier…). Une relation extraordinaire pour une vie sociale plus harmonieuse.

Une campagne diffusée au travers de spot vidéo sur les à la TV et sur les réseaux sociaux, notamment avec Poisson FÉCOND et Studio Danielle une grand-mère populaire sur les réseaux dont les réactions sont filmées par son petit-fils d’adoption Arthur. Tout cela afin d’illustrer le fabuleux duo maître-chien, devant un décor qui ne cessera de changer. Des vidéos qui montreront qu’ils filmeront ces scènes dans des environnements les plus banales aux plus fous. Passant du supermarché, au bureau, à la haute montagne au fond marin, rien ne leur résiste… à ces chiens-guides d’aveugles, dont le seul objectif est d’abattre les barrières du handicap de leur maître. Auquel s’ajoute une série de visuels et accroches “sensationnels” lui aussi pour interpeller le grand public.

« Wouf » des histoires « extras »-ordinaires…
L’accompagnement d’un chien guide, qui représente pour les personnes en situation de déficience visuelle une réassurance, une confiance en soi retrouvait. En 2017, ce sont 233 chiens guident qui ont été remis. Des histoires de vie aussi simple que sensationnelle mais tout aussi extraordinaire.

Affiche de la campagne. Un homme marchant sur une corde dans le vide.Face cela fait maintenant quatre ans qu’Hulium est rentré dans la vie d'Élodie ! « Il est tout pour moi », nous confie telle. « À la maison il est à la fois un animal de compagnie qui me donne de l’affection par sa présence, le jeu, les soins et les câlins ». Mais il est aussi pour Élodie, à l’extérieur ajoute-t-elle « une porte sur le monde. Grâce à lui j’aime sortir juste, pour une balade, l’emmener se défouler au parc ou l’emmener nager les jours de beau temps (…) il adore la neige tout comme moi, il me permet de voir mes amis dans différents endroits de la France, il est en lien extraordinaire avec le monde extérieur ».

Un chien guide, don Élodie a aussi le sentiment qu’il permet de briser la glace entre handicap et valide, « on vient plus souvent me parler depuis qu’il est là, celle que l’on prépare quand j’ai la canne. J’ai également l’impression qu’il n’y a plus d’obstacle, c’est un guide accompagnant : mon double, une partie de moi-même », conclut Élodie.

Des sentiments que partage également Timothée avec son chien Japlou, sprinter malvoyant et qui vient de signer la meilleure performance mondiale handisport sur 60 m pour un temps de 7.20 secondes, au championnat de France indolore à Aubière le 12 mars dernier. Depuis 2013, il a été champion de France sur cette distance cinq fois.

C’est pourquoi il est important de sensibiliser le grand public afin que les écoles de chien guides affiliés et les 1500 m de chiens-guides actifs sur le terrain puissent continuer à se développer. Le chien a pour rôle d’assurer l’autonomie et l’indépendance dans les déplacements de la personne déficiente visuelle. Il apporte également la sécurité dans les parcours, du confort dans les déplacements et du plaisir par la relation de complicité entre la personne et l’animal.

Un véritable investissement…
Le chien qui représente un véritable investissement et dont le cout financier représente aujourd’hui près de 25 000 €, un chien qui connaitra un parcours en trois étapes avant sa remise au bénéficiaire dont l’âge moyen et aujourd’hui de 57 ans. Une première étape qui va consister, à l’accueil dans l’une des 600 familles bénévoles qui seront chargées de l’accueillir pré-éduquent les chiots ou les garde le week-end. La deuxième étape consistant bien sûr à l’éducation et ce pour obtenir le certificat d’optique d’aptitude à guider. Le chien qui devra en effet savoir répondre à une cinquantaine d'ordre, qui lui sont enseignée pendant six mois de formation à l’école. Un chien qui devra aussi naturellement savoir désobéir en contournant les différents obstacles en cas de danger réel. La troisième étape après le certificat d’aptitude au guidage consiste à la remise gratuitement du chien à la personne déficiente visuelle. Un chien qui travaille jusqu’à 10 ans avant de partir en retraite soit auprès de son maître soient dans le cadre d’une adoption.

Dans lequel on comprend notamment sa formation. Mais aussi l’accueil dans l’une des 600 familles bénévoles qui seront chargées de l’accueillir jusqu’à la remise de, celui-ci a son bénéficiaire. Auquel s’ajoutent les soins de santé.

C'est quoi la FFAC ?
Créée en 1972, reconnue d’utilité publique, en 1980, la FFAC regroupe neuf associations régionales, 16 centres d’éducation, et une association nationale d’utilisateurs (Association Nationale des Maîtres de Chiens Guide d’Aveugles). Elle dispose également d’un centre d’éducation de chiens guide pour enfants et adolescents au travers de la fondation Frédéric GAILLANNE et d’un réseau d’élevage de chiots. Une fédération qui poursuit son action grâce notamment à la générosité du public, des dons et des legs, qui lui permette chaque année de remettre plus de 200 chiens-guides gratuitement aux déficients visuels.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : FFAC 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir