Contenu principal

Message d'alerte

Tour de France pour vaincre la maladie de Crohn Pari réussie pour les Ptits Ambassadeurs DigestScienceIl n’y aura eu ni perdant, mais tous seront bien arrivés gagnant de cette 5e édition de ce Tour de France afin de vaincre la maladie de Crohn. Maladie qui en France concerne près de 15 % de la population française et pour lequel il n’existe pas de traitement. Partie le 8 juillet dernier ces 9 jeunes cyclistes âgés de 13 et 14 ans, 7 garçons et 2 filles ont effectué les 50 derniers kilomètres de 7 étapes dans le protocole officiel du "Tour de France", quelques minutes avant les professionnels ; entre Nozay en Loire-Atlantique et Roubaix dans le Nord pour arriver le 15 juillet dernier.

Un défi relevé pour encourager les malades...
Neuf jeunes qui par leurs esprits d’équipe et leur volonté qui auront parcours au final près de 431 Km au profit de la Fondation DigestScience... à vélo ! résultat de leur course : 13 948 € pour la recherche, pour aider à trouver les causes de la maladie de Crohn et enfin pouvoir la prévenir et la guérir. « Nous sommes tous touchés par les maladies digestives, soit personnellement soit dans notre entourage, voilà la raison pour laquelle nous partons sur les routes du Tour de France sous les couleurs de la fondation. Notre objectif, récolter des fonds et sensibiliser les gens aux maladies… » avaient affirmé avant leurs départ…Antoine, Enzo, Lucas, Maëlys, Marie, Noah, Nolan, Thibaut ou encore Timothée.

Un défi cycliste autour d’un triple engagement…
Pourquoi relèvent-ils ce défi cycliste ? Des symptômes qui isolent, une mobilité réduite : Douleurs abdominales, diarrhées et fatigue rythment le quotidien des malades. Ces symptômes peuvent les contraindre à renoncer à nombre de déplacements et peuvent, dans les cas plus sévères, les confiner à l’isolement. À travers leur périple, les 9 P’tits Ambassadeurs ont défié la maladie.

Des jeunes qui ont voulu par leur action soutenir tous les jeunes malades à travers le vélo. Une maladie, connaissant une progression inexpliquée à ce jour notamment chez les enfants. Les maladies digestives sont des maladies dont on ne guérit pas aujourd'hui et qui entrainent une double peine. Celle de vivre avec une maladie chronique qui dure toute la vie et celle de vivre avec une maladie taboue avec des conséquences sur toutes les dimensions de la vie sociale (intimité, scolarité, aptitude au travail, sports, loisirs...)

Mettre en lumière le combat de toutes les personnes atteintes par les maladies digestives. C’est que ce message d’espoir qu’a voulu faire passer la fondation de recherche alors qu’actuellement des recherches sont réalisées pour mettre en place de nouveaux traitements.

Partageant avec des milliers de malades les valeurs du courage, de l'effort, du dépassement de soi, de la rage de vaincre..., les 9 P’tits Ambassadeurs DigestScience ont communiqué positivement auprès du grand public par le sport.

À propos de la maladie de Crohn...
Maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, maladie cœliaque, syndrome de l’intestin irritable…Les maladies digestives sont un véritable problème de santé publique puisqu’elles touchent aujourd'hui près de 15 % de la population française et connaissent une progression inexpliquée à ce jour notamment chez les enfants. De 2018 à 2022, DigestScience veut trouver les causes environnementales (puisque le facteur génétique est très faible) de la maladie de Crohn et, enfin, pouvoir prévenir puis guérir de cette pathologie douloureuse, invalidante et taboue. DigestScience a mis en place dès 2009 un team sportif. Parrainé par Cédric Vasseur, il rassemble aujourd’hui plus de 550 membres bénévoles, des sportifs amateurs et professionnels, aguerris et débutants, jeunes et moins jeunes, bien portants ou malades, pour porter haut les couleurs de la lutte contre la maladie. A noté chaque année une journée mondiale le 19 mai est consacrée aux Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (MICI), que sont la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir