Contenu principal

Message d'alerte

Semaine de_la_sante_mental_du_14_au_29_mars_2015Selon l'Organisation mondiale de la santé, en 2014 chez les 10-19 ans dans le monde, la dépression est la première cause de maladie et le suicide la 3e cause de décès. En France, la santé mentale des jeunes est depuis peu considérée comme une priorité de santé publique, mais avec des moyens encore financiers largement insuffisants. Un rendez-vous qui en 2014 auquel ont avait compté de plus 692 événements. Selon les dernières études, environ 25 % des jeunes de 15 à 25 ans présentent des troubles psychiques. Des troubles variés qui représenteront un véritable handicap dans une société restent très « craintifs » face a sa façon de l'aborder...

Extrait de la video campagne FFACAvec ce slogan : « je ne peux pas plier mon chien », la Fédération française des associations de chiens guides d’aveugle (FFAC) lance ce jeudi une campagne de sensibilisation « Partout avec mon chien guide ». Les aveugles et amblyopes ont manifesté ce matin devant l’Assemblée nationale pour interpeller les députés sur cette question. Souvent refoulés de certains lieux à cause de leurs chiens, ils veulent un juste respect de la loi du 11 février 2005 qui aujourd’hui n’est pas connu pour un Français sur cinq (22%) d’après un sondage OpinionWay pour la Ffac qui vient d'être publié. 

Affiche Maladie RaresÀ l’occasion de la 8e édition de la journée internationale des maladies rares qui aura lieu ce samedi, l’Association Autour des Williams veut sensibiliser le grand public. C’est pour cette raison que sa marraine Emmanuelle GAUME nous interpelle avec ce slogan : « Mon filleul a des gènes en moins, ça vous gêne ? » Alors que ce syndrome touche une naissance sur 7500, cette association espère bien qu’un jour, on arrivera à guérir cette maladie. Méconnu du grand public, l’Association Autour des Williams lance une campagne de sensibilisation sur le syndrome de Williams et Beuren. Tel est l’objectif de cette association à travers ce slogan : « Mon filleul a des gènes en moins, ça vous gêne ? ».

Facade France TelevisionUne seule journée ne suffirait pas pour parler de la lutte contre le cancer mais l'essentiel est le message de prévention, une raison esentielle qui la convaincu la Ligue contre le cancer d'organise ce mercredi la Journée mondiale contre le cancer. L’objectif étant de rassembler les Français, écouter leurs inquiétudes, susciter la participation de ceux qui n'osent s'exprimer d'habitude, apporter un soutien concret et des réponses sur la maladie. Pour y parvenir, France Télévisions a décidé de mettre de gros moyens pour toucher le grand public sur la première cause de mortalité dans le monde. Une maladie qui selon l'OMS, aurait fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015 dans le monde. 

Affiche campagne Bien vivre ensemble au travailVilleurbanne lance une campagne de communication interne pour favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap. La ville qui se fixe comme objectif de pouvoir par cette campagne prendre en compte les situations de handicap au plus tôt, et lutter contre les représentations erronées et compenser le handicap dans une logique de traitement équitable. Depuis 2008, la ville de Villeurbanne s'est engagée dans une démarche volontariste pour faciliter le recrutement, l'intégration ou le maintien dans l'emploi de personnes en situation de handicap.

Journee-mondiale-contre-le-sidaA l' occasion de la 26ème journée mondiale de lutte contre le sida, le gouvernement rappelle que la recherche publique française est plus que jamais mobilisée dans la lutte contre cette maladie mortelle. Il continuera à soutenir la recherche en vue d'éradiquer ce fléau.

Aujourd'hui encore le Sida tue. Même si d'énormes progrès ont été faits, cette maladie reste le mal du siècle. Pour y remédier, la recherche française se mobilise ce lundi à l'occasion de la 26e journée mondiale de la lutte contre le Sida. Mais les chiffres restent inquiétants.

À l'heure actuelle, 1,5 millions de personnes décèdent chaque année. En France, 150 000 personnes sont porteuses du virus dont environ 30 000 qui l'ignorent et peuvent le transmettre. Tous les ans, 6000 individus découvrent leur séropositivité. Mais alors quelles sont les grandes lignes pour la combattre ?

La découverte du V.I.H, point de départ des recherches

Depuis la première identification du virus en 1983, une coopération de recherche sans précédent associant cliniciens, chercheurs, associations de malades a abouti à des avancées exceptionnelles sur le plan du diagnostic et des thérapies. Mais il y a encore du chemin à faire pour l'éradiquer.

La secrétaire d'État en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève FIORASO, rappelle qu'il : « est nécessaire de déployer l'ensemble des outils déjà existants pour prévenir ou traiter l'infection tout en poursuivant la recherche vers de nouvelles stratégies pour aboutir, le plus tôt possible, au développement d'un vaccin et d'un traitement. »

La meilleure arme reste le dépistage

Au niveau de la prévention, la ministre de la Santé, des Affaires sociales et des Droits des femmes, Marisol TOURAINE, souhaite la renforcer et systématiser l'usage du préservatif. À cette occasion, une campagne d'affichage à destination du grand public est relancée en particulier aux plus jeunes.

De son côté, la ministre de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-BELKACEM, réaffirme son engagement contre la maladie. Preuve en est puisque depuis 2005, son ministère en partenariat avec Sidaction développe des actions d'information et de sensibilisation auprès des jeunes de 15 à 25 ans. Outre toutes ces informations concernant le V.I.H, la meilleure arme reste le dépistage comme le démotre aussi cette video du Bas-Rhin.

Romain BEAUVAIS
Journaliste a la Rédaction

Tente exposition Village Handicap et Dependance a caenCommencé en mai dernier à Bordeaux et une visite à Caen le 8 et 9 octobre, le Village Klésia terminera sa 8e édition sous le signe de la prévention, le 25 et 27 novembre 2014 a Paris. Forum associatif, un quiz multimédia, jeux, et ateliers destinés aux visiteurs de tous âges. Pour cette édition 2014, le Village Klesia se met aux couleurs de la prévention santé. Le Carrefour de la prévention déclinera cette thématique sur un espace de 450 m2 organisé en 3 pôles : « Prévention des maladies cardiovasculaires » ; « Bien vieillir » et « Accompagnement du handicap ».