Contenu principal

Message d'alerte

Affiche campagne Bien vivre ensemble au travailVilleurbanne lance une campagne de communication interne pour favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap. La ville qui se fixe comme objectif de pouvoir par cette campagne prendre en compte les situations de handicap au plus tôt, et lutter contre les représentations erronées et compenser le handicap dans une logique de traitement équitable. Depuis 2008, la ville de Villeurbanne s'est engagée dans une démarche volontariste pour faciliter le recrutement, l'intégration ou le maintien dans l'emploi de personnes en situation de handicap.

Journee-mondiale-contre-le-sidaA l' occasion de la 26ème journée mondiale de lutte contre le sida, le gouvernement rappelle que la recherche publique française est plus que jamais mobilisée dans la lutte contre cette maladie mortelle. Il continuera à soutenir la recherche en vue d'éradiquer ce fléau.

Aujourd'hui encore le Sida tue. Même si d'énormes progrès ont été faits, cette maladie reste le mal du siècle. Pour y remédier, la recherche française se mobilise ce lundi à l'occasion de la 26e journée mondiale de la lutte contre le Sida. Mais les chiffres restent inquiétants.

À l'heure actuelle, 1,5 millions de personnes décèdent chaque année. En France, 150 000 personnes sont porteuses du virus dont environ 30 000 qui l'ignorent et peuvent le transmettre. Tous les ans, 6000 individus découvrent leur séropositivité. Mais alors quelles sont les grandes lignes pour la combattre ?

La découverte du V.I.H, point de départ des recherches

Depuis la première identification du virus en 1983, une coopération de recherche sans précédent associant cliniciens, chercheurs, associations de malades a abouti à des avancées exceptionnelles sur le plan du diagnostic et des thérapies. Mais il y a encore du chemin à faire pour l'éradiquer.

La secrétaire d'État en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève FIORASO, rappelle qu'il : « est nécessaire de déployer l'ensemble des outils déjà existants pour prévenir ou traiter l'infection tout en poursuivant la recherche vers de nouvelles stratégies pour aboutir, le plus tôt possible, au développement d'un vaccin et d'un traitement. »

La meilleure arme reste le dépistage

Au niveau de la prévention, la ministre de la Santé, des Affaires sociales et des Droits des femmes, Marisol TOURAINE, souhaite la renforcer et systématiser l'usage du préservatif. À cette occasion, une campagne d'affichage à destination du grand public est relancée en particulier aux plus jeunes.

De son côté, la ministre de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-BELKACEM, réaffirme son engagement contre la maladie. Preuve en est puisque depuis 2005, son ministère en partenariat avec Sidaction développe des actions d'information et de sensibilisation auprès des jeunes de 15 à 25 ans. Outre toutes ces informations concernant le V.I.H, la meilleure arme reste le dépistage comme le démotre aussi cette video du Bas-Rhin.

Romain BEAUVAIS
Journaliste a la Rédaction

Tente exposition Village Handicap et Dependance a caenCommencé en mai dernier à Bordeaux et une visite à Caen le 8 et 9 octobre, le Village Klésia terminera sa 8e édition sous le signe de la prévention, le 25 et 27 novembre 2014 a Paris. Forum associatif, un quiz multimédia, jeux, et ateliers destinés aux visiteurs de tous âges. Pour cette édition 2014, le Village Klesia se met aux couleurs de la prévention santé. Le Carrefour de la prévention déclinera cette thématique sur un espace de 450 m2 organisé en 3 pôles : « Prévention des maladies cardiovasculaires » ; « Bien vieillir » et « Accompagnement du handicap ».

Dictee-Ela-edition-2013Ce matin et jusqu’au 18 octobre prochain, ils seront plusieurs milliers d’élèves dans plus de 2000 établissements, a écrire pour soutenir le combat contre la maladie celle de la sclérose en plaques. Des élèves qui cette année du primaire au secondaire, plancheront sur « La Virgule », un texte inédit de Marie DARRIEUSSECQ. Une dictée qui sera la première des trois étapes de la campagne « mets tes baskets et bats la maladie à l’école ». La leucodystrophie, qui fait partie des maladies génétiques touchant le système nerveux central pour trois à six naissances par semaine en France.

Centre sante sexuelle le 190Warning, association de lutte contre le sida et de promotion de la santé LGTB, annoncée dans un communiqué son inquiétude face à la menace de fermeture du « 190 » située à Paris. Structure pionnière et un modèle en France en tant que centre de santé sexuelle, celle-ci à Paris et en Ile-de-France représente pour son approche globalisée de la santé des personnes LGBT.

L’association dénonce sa mise en danger et dont les conséquences seraient désastreuses pour une population souffrant de mauvais indicateurs de santé notamment du fait qu'elles hésitent à consulter par peur de l'homophobie et de jugements moraux quant à leur vie et leurs pratiques sexuelles.

De nombreuses personnes LGBT, en particulier des personnes séropositives, ont pris l'habitude de venir se faire dépister et se faire soigner au 190 parce qu'elles savent qu'elles disposent d'un personnel formé, efficace, et non-jugeant.

Le pouvoir de la finance…

Warning constate que la mise en péril du 190 est due non seulement a des dossiers de subvention qui n'ont toujours pas été arbitrés, mais est aussi une conséquence de la main mise de la finance internationale sur l'immobilier parisien, puisque c'est la vente de l'immeuble dans lequel se trouvent ses locaux par un fonds de pension luxembourgeois qui met le 190 à la rue. Il appartient à madame la maire de Paris, Anne HIDALGO, de trouver une solution en termes de locaux pour héberger le 190.

Des promesses oubliées ?

L’association Warning qui affirme ne pas vouloir croire que la mairie ne peut pas proposer rapidement une solution étant donné que le 190 occupe une superficie relativement modeste, de la taille d'un dispensaire de santé.

Rappelons que Anne Hidalgo alors candidat a la succession de Bertrand DELANOE au poste de maire de Paris, s'était engagée lors de sa campagne électorale auprès des Parisiens à mener une véritable lutte contre le sida et à changer la situation de Paris en matière d'immobilier ; il y a là l'occasion de passer aux actes.

« Alors que tant d'argent est gaspillé en pure perte dans des politiques non ciblées de prévention du VIH/sida, les pouvoirs publics laisseraient disparaître le 190 qui remplit une fonction vitale en matière de santé pour les LGBT ? Ce serait un scandale, vécu par les LGBT comme une trahison des engagements des hommes et des femmes politiques nationaux, régionaux et locaux en matière de santé », déclare le président de Warning Olivier Jablonski.

L’association qui appel la ministre de la Santé, Marisol TOURAINE, mais également les maires des grandes agglomérations et les présidents de conseil régional à « s'engager pour que se mette en place concrètement un réseau de centres de santé sexuelle. Et ceci commence par la survie du 190 ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Pyramides des chaussures place du capitoleLe 20 septembre 2014, Handicap International célèbrera dans toute la France la 20e édition des Pyramides de chaussures. Vingt ans de mobilisation citoyenne contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM) et deux millions de signatures ont fait avancer le droit international humanitaire. Un combat dont l’ONG invite tous les Français a ne pas oublier ce samedi pour que ces  « armes des lâches » continuent à faire des victimes, même en temps de paix. Des manifestaions organisé à Paris, à Lyon et dans une trentaine de villes françaises.

La pyramide de chaussures de ong handicap internationalPour ceux qui souhaitent commencer en rédiger leur agenda de la rentrée voila un rendez vous citoyen a ne pas manquer le 20 septembre prochain avec Handicap Internationale. L’ONG qui célébrera partout en France1, la lutte contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions. Un engagement auquel plus deux millions de signatures en 20 ans ont permis de faire avancer le droit international humanitaire. Un combat dont l’ONG rappelle que ces « armes des lâches » continuent à faire des victimes, même en temps de paix.