Contenu principal

Message d'alerte

journée européenne de l'AVC sur une affiches les trois principaux symptômes qui ne trompent pas !!!Souvent ignoré de bon nombre des Français, l'AVC transforme pourtant la vie de plus 800 000 patients dont 500 000 resteront totalement ou partiellement handicapés. Afin de prévenir cette situation dramatique la société française neurovasculaire (SFNV) et l'association de patients France AVC, se mobilisent à travers toute la France a l'occasion de la journée européenne de l'AVC le 14 mai prochain et organisent des actions d'information pour tous. Des lieux où vous pourrez ainsi trouver des réponses précises à des questions telles qu'est-ce que l'AVC ? À quoi est-il dû ? Quels sont les facteurs de risque ? Représente-t-il un problème majeur de santé publique ?

logo de l'association amadysLa dystonie est un trouble du tonus musculaire lié à un mauvais signal envoyé par le cerveau. Elle se traduit par des postures ou des mouvements anormaux, comme, un torticolis chronique, la crampe de l'écrivain ou du musicien. Selon les cas et les moments, la dystonie peut être très handicapante et douloureuse. L'Amadys, l'association des personnes atteintes de dystonie, organise un colloque médical ouvert à tous.

La dystonie touche tout le monde, (hommes et femmes de tous les âges et peut se déclarer même chez les enfants). Elle peut avoir une origine génétique mais aussi faire suite à un accident ou à une prise de médicaments. On estime qu'environ 45 000 personnes en France souffrent de dystonie.

Afin de connaître cette maladie, l'Amadys, organise un colloque pour faire connaître la dystonie à la fois aux professionnelles de santé mais aussi au grand public et ainsi, diminuer l'errance diagnostique. En effet, plus un diagnostic est précoce, plus la prise en charge sera efficace. Ce colloque abordera l'aspect génétique de la pathologie, présentera plusieurs formes de dystonie et fera un point sur l'amélioration des traitements et notamment la mise au point de l'injection botulique sous échographe.

Cette nouvelle technique d'injection permet une intervention plus précise et moins douloureuse pour le patient. La dystonie est une maladie qui nécessite la consultation d'un neurologue, spécialiste des mouvements anormaux et selon les cas, une prise en charge pluridisciplinaire. Seront donc présents au colloque Professeurs et Docteurs de renom dans plusieurs spécialités qui présenteront chacun leurs domaines respectifs : neurologie, génétique, ophtalmologie, ORL, kinésithérapie.

Il existe plusieurs formes de dystonie.

Parmi ses différentes formes, on distingue trois grands groupes : Les formes primaires : Les plus répandues, localisées et dites focales, touchent un groupe musculaire spécifique comme le cou, les mains, les yeux... On n'en connaît pas l'origine. Les formes secondaires : Consécutives à une pathologie, à une lésion cérébrale ou encore à une prise médicamenteuse, elles peuvent toucher un ou plusieurs groupes de muscles. Enfin, les formes génétiques : celle-ci apparaissent le plus souvent dans l'enfance ou à l'adolescence. Ce sont des formes généralisées qui ont tendance à toucher tous les muscles.

La Rédaction

Une femme au volant de son véhicule soufrant de somnolenceFaire évoluer les comportements sur la route. Tel est le principal objectif de la semaine internationale de la courtoisie au volant. A cette occasion, la FNATH lance, avec le soutien de la sécurité routière, une campagne d'information sur la somnolence au volant, première cause de mortalité sur les autoroutes, devant l'alcool et la vitesse. Brochure et spot radio relayeront largement les conseils de prévention de l'association.

La somnolence au volant concerne un automobiliste sur 3. Les personnes les plus exposées sont les moins de 25 ans et Couverture du guide édité par la FNATH pour prévenir les risque de la somnolence au volantles plus de 50 ans, qui souffrent souvent de troubles du sommeil, ainsi que les travailleurs à horaires irréguliers. Elle constitue la première cause de mortalité sur autoroute.

Face à ces constats, la FNATH a décidé avec, le concours de la sécurité routière, de lancer une grande campagne d'information et de prévention. Elle publie ainsi une brochure permettant d'informer sur les signes avant-coureurs de la somnolence. Plus encore, elle donne 10 conseils pratiques pour bien préparer son voyage ou pour éviter la somnolence pendant son trajet.

Largement diffusée en France entière grâce aux 1000 associations de la FNATH, cette campagne est également relayée sur les antennes radios. Macha Méril, marraine de l'association, s'engage pour la prévention et a réalisé un spot radio, déjà diffusé à plusieurs reprises sur les ondes de RTL. Pour en savoir plus, découvrir la brochure ou écouter le spot radio 

La Rédaction

A droite l'affiche de la don de sang et a gauche un homme recevant du sangPlus que jamais et après les récentes conditions climatiques difficiles, l'EFS rappelle l'importance de donner son sang. L'Etablissement français du sang qui lance pour cela lance une nouvelle campagne de communication afin de rappeler l'importance de donner son sang et d'informer sur l'offre de collectes soulignant l'existence de plus 151 site de prélèvement accueille tout l'année les donneurs de sang partout en France et dans les DOM.

Ces lieux de collecte sont permanents et leur ouverture ne dépend pas des conditions climatiques. Pour être toujours au plus près des donneurs, l'EFS ouvre depuis 2010 des sites au cœur des villes comme au Havre, Lille, Toulouse, Paris, Rouen ou encore Marseille. Des conditions climatiques difficiles de ces derniers jours entrainent une baisse de la fréquentation des collectes de sang. Aussi l'EFS remercie les donneurs qui se mobilisent malgré tout.

Un don indispensable au vu des millions de malades soignés chaque année grâce au don de sang qu'il s'agisse d'accident ou encore des cancers, au final 10 000 dons sont nécessaire chaque jours pour répondre aux besoins. Rappelons que produits sanguins ont une durée de vie limitée. (42 jours pour les globules rouges, seulement 5 jours pour les plaquettes) L'EFS rappelle donc que la mobilisation de tous est précieuse pour répondre aux besoins des malades.

Pour connaître les lieux de collecte, fixes ou mobiles, le plus proche, rendez-vous sur le site dondusang.net rubrique Où donner. Pour les femmes peuvent faire jusqu'à 4 dons de sang total par an, les hommes 6. Se présenter avec sa carte d'identité si c'est un premier don et ne pas venir à jeun.

La Rédaction

affiche journée nationale de l'audition 2013L'association JNA, qui mobilise à l'occasion de la Journée Nationale de l'Audition tous les professionnels du secteur — médecins ORL des services hospitaliers, médecins ORL adhérents du Syndicat National des médecins ORL (SNORL), audioprothésistes et membres du Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf), souhaite faire reculer le tabou de la perte d'audition chez les seniors. Les journées portes ouvertes et d'information ainsi que les contrôles auditifs organisés au sein des institutions de retraite et de prévoyance, des mutuelles, des villes, collectivités et entreprises permettent à l'association de mieux faire connaître le rôle des professionnels de l'audition.

Faire éclater un tabou dangereux pour l'audition

L'enquête JNA 2009 « L'image des appareils auditifs en France » mettait en avant le tabou associé à l'utilisation d'appareillage auditif, pour des raisons liées davantage à l'esthétique et à l'image sociale plutôt qu'aux prix pratiqués. « La prise en charge tardive est un facteur aggravant en matière de perte d'audition » expliquent Jean STANKO et Luis GODHINO, respectivement président de JNA et président de l'UNSAF, avant de préciser : « Plus longtemps on a été sans entendre (ou en entendant mal), plus il sera difficile et long de récupérer un peu de son audition ».

Par ailleurs, de nombreuses études mettent en avant une relation entre perte auditive et diminution des capacités cognitives, comme le souligne un article du JAMA Internal Medecine publié en janvier : « Les personnes âgées souffrant de perte auditive ont une accélération du déclin cognitif supérieure de 30 à 40% ». Des chiffres qui s'expliquent par le fait qu'une personne qui entend mal devra consommer une énergie cérébrale supérieure pour déchiffrer les mots. Un effort constant que beaucoup renoncent à fournir, quitte à s'enfermer progressivement dans un isolement social puis psychique.

La perte d'audition : une grande souffrance morale

Interprétant leur perte d'audition comme un signe de dégradation physique, de nombreuses personnes âgées perdent confiance en elles. Le rôle des médecins ORL et audioprothésistes, au-delà de l'aspect technique de leur métier, est de prendre en compte cette souffrance et d'écouter le senior exprimer les difficultés qu'il rencontre. Un accompagnement humain intégré au prix des aides auditives, qui garantit la réussite de l'adaptation technique et psychologique du senior à ses appareils. Luis Godinho tient à préciser sur ce point qu'une aide auditive « n'est pas une paire de lunettes, elle nécessite une période d'adaptation et un suivi spécifique non seulement matériel et technique mais aussi psychologique. Les deux sont effectués par un audioprothésiste diplômé d'Etat. Nous sommes à l'écoute des besoins du patient et l'accompagnons tout au long de la vie de l'aide auditive ».

Une situation que montre les résultats de la nouvelle enquête JNA – IPSOS 2013 « Les seniors et l'audition » révélés lors d'une conférence de presse le 5 mars prochain apportant de nouveaux éléments sur la prise en compte de la santé auditive des personnes âgées voir l'article en date du 5 mars 2013.

La Rédaction

 

Une femme âgé de 70 ans qui revient a audition santé a Toulouse, après avoir acheté un premier appareil manifestement qui ne lui convenait pas chez Optical Center a Toulouse Purpan© F.H.I /Stéphane LAGOUTIEREAlors que le 14 mars prochain aura lieu en France la 8e journée nationale de l'audition, plus que jamais le dépistage reste un enjeu avec plus de quatre millions de français souffrant d'une perte d'audition avérée. L'occasion pour audition conseil de rappelé les enjeux du dépistage et de la prise en charge professionnelle de cette question de santé publique. Une visite essentielle lors que l'on sait que moins d'un français sur 2 n'a encore jamais consulté un ORL pour contrôler ses capacités auditives.

Des professionnels à votre service...

Une journée pendant lequel plus de 300 audioprothésistes du réseau proposeront des contrôles gratuits de l'audition. Ils profiteront de ces rencontres avec le grand public pour faire de la pédagogie sur leur métier en rappelant que 50 % de la réussite de l'appareillage auditif est due au rôle de l'audioprothésiste en termes de réglages, tests techniques, et rééducation de l'acuité auditive. Leur objectif : lutter contre l'idée reçue suivante : acheter une aide auditive suffit à recouvrer toutes ses capacités ! Défendre la professionnalisation de la prise en charge...

L'audioprothésiste : acteur clef de la réussite de l'appareillage

Aujourd'hui 90% des personnes qui poussent la porte d'un centre Audition Conseil en ressortent avec un appareillage adapté à leurs besoins, grâce à la qualité de la prise en charge de l'audioprothésiste qui les reçoit.

Si sa mission première consiste à adapter techniquement la prescription de l'ORL, il passe ensuite l'essentiel de son temps à accompagner le patient dans l'appropriation de son appareillage. Tests techniques, adaptation, prise en main, rééducation de l'acuité auditive... autant d'étapes qui nécessitent conseils et écoute.

Aujourd'hui, les avancées technologiques favorisent la miniaturisation des appareillages et l'optimisation de leurs performances. Les solutions proposées sont de plus en plus discrètes et l'esthétique ne peut plus être considérée comme un frein : une lentille de contact pour oreille, 100% invisible puisque placée à côté du tympan, a même été mise sur le marché cette année ! Pour autant, ces solutions ne s'avèrent efficaces que si elles sont parfaitement adaptées aux besoins du patient, ce pourquoi le rôle de l'audioprothésiste est essentiel.

Tableau composé des chiffres qui mettent la puce a l'oreille

Une profession mise à mal...

Alors que l'audition ne cesse de devenir un enjeu de santé publique l'audition reste encore une pathologie mal perçue parce qu'elle stigmatise le vieillissement. Un apriori bien loin de la réalité, les jeunes faces aux nouvelles technologies ou encore la pratique dans certaines profession n'a eu de cesse de faire progresser une population malentendante.

Ainsi après l'avis de l'académie de médecine, et le syndicat professionnel des audioprothésistes, l'un des plus importants réseaux de France avec Audition Santé, les 300 audioprothésistes du réseau Audition Conseil veulent rappeler la légitimité de leur profession. Une profession mis à mal face a la présence de plus en plus importante assistants d'écoute vendus sans ordonnance, et les offres low-cost des entreprises spécialisé dans l'optique et qui voient là un moyen supplémentaire de faire progresser leurs chiffre d'affaires. Des réseaux qu'il convient d'éviter et qui au final risque de vous couter forcément plus cher en étant obligé de consulter au final un professionnel !

Stéphane LAGOUTIERE

8e semaine de don pour la moelle osseuse chaque nouveau donneur apporte de l'espoir et vous ? Organisée comme chaque année par l'agence de biomédecine, se déroulera cette année du 25 au 30 mars 2013 pour lequel une nouvelle campagne d'information avec l'objectif de recruter 18 000 nouveaux donneurs. L'agence qui pour la première interviendra auprès des étudiants en médecine et en pharmacie dans le cadre d'une opération de sensibilisation. Une manifestation auquel sont associé l'établissement française du sang, les centres hospitaliers, la société française de greffe de moelle et de thérapie cellulaire mais aussi les associations.

Des étudiants en médecine solidaires

Parallèlement à la mobilisation nationale, l'agence s'adressera aux étudiants en médecine et en pharmacie pour lequel 27 facultés de médecine et 10 facultés de pharmacie, ont décidé de participer à l'opération 2013. Des étudiants Une illustration sur lequel se trouve plusieurs photos illustrant le le parcour du greffon du donneur au receveurqui seront invités pendant toute la semaine à se mobiliser sur Internet et les réseaux sociaux et au sein de leur université, ou des stands où ils pourront s'informer de devenir de moelle osseuse. Des étudiants qui seront encouragé à mobiliser amis et famille pour permettre a l'agence d'atteindre son objectif de 18 000 nouveaux donneurs en 2013.

L'importance d'un fichier plus diversifié

Si l'existence d'un compatibilité entre donneur et un malade est extrêmement faible, il dépend néanmoins de critères génétiques spécifiques variables d'un individus a l'autre. C'est pourquoi l'engagement de nouveau donneur doit encore s'intensifier. L'agence de souligner que leurs nombres et la diversité géographiques sont des éléments qui font progresser l'espoir des malades de celui d'une guérison. Des hommes et des femmes mais aussi des enfants atteint de maladies aussi graves que des leucémies ou les lymphomes qui peuvent être soignées aujourd'hui grâce a une greffet de moelle. Ce a ce jour plus de 2000 malades qui ont besoin de ce traitement chaque années.

Comment le devenir ?

Homme ou femme, vous devez avant tout être âgé de plus de 18 ans et de 50 ans maximum lors de l'inscription, d'être en bonne santé, et d'accepter de répondre a un entretien médical et a une prise de sang. Pour s'informer ou en faire sa demande de préinscription sur le registre français vous pouvez le faire sur le site dondemoelleosseuse. Et comme le dit si bien le logo de cette opération, accepter de devenir donneur c'est accepter d'être un veilleur de la vie, quel plus belle chance ne peut nous être offerte...

Stéphane LAGOUTIERE