Contenu principal

Message d'alerte

Logo Hackathon innovation et Autonomie les attentes des seniors en Hauts de seineLe Département des Hauts-de-Seine organise le premier Hackathon « Innovation & Autonomie », en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, les 21 et 22 juin à La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt, dans le cadre de la Conférence des financeurs du Département. Des inscriptions en ligne sont prolongées jusqu'au 3 juin 2018, sur le site dédié. Le Département des Hauts-de-Seine qui se lance également pour la première fois dans le mécénat collaboratif au service de la solidarité en utilisant la technologie de la « blockchain » à l’occasion de cette manifestation.

Lundi de pentecôte Journée de solidarité : Et vous vous bossez aujourd’hui ?Mise en place après la canicule de 2003 qui avait fait 15 000 morts, cette journée de solidarité pour les salariés de travail non rémunéré et destinées à financer la prise en charge des personnes âgées et handicapées. Une journée qui n’a jamais véritablement fait l’unanimité tant à gauche qu’à droite, mais auquel les Français semblent avoir accepté. Modifié à plusieurs reprises notamment, en 2008, qui permet aux entreprises de fixer elle-même cette journée librement. Une journée qui, en 2017, avait rapporté selon CNSA près 2.37Mds€ en 2018, la somme devrait avoisiner 2,42Mds€. La mise en place d’une deuxième journée restant « une piste possible » pour Emmanuel MACRON.

Séance de gymnastique entre étudiants et résidents de l'EHPAD F. Gauffier à MontpellierAnnie YAGUE, adjointe au maire de Montpellier, déléguée aux affaires sociales, Vice-présidente du C.C.A.S. et Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole déléguée au social a présenté aujourd'hui, le dispositif des colocations étudiantes. Un dispositif qui vient concrétiser une annonce faite en février dernier dans le cadre de la nouvelle politique sociale et l’ambition de changer le regard sur la vie en EHPAD, de rompre l’isolement et la précarité et de renforcer le lien social et intergénérationnel.

 La nécessité d'un congé parental et un besoin pour les familles d'enfant handicapés ou de pour celle ayant une personnes âgées a chargeA la veille de son discours au Parlement européen, 51 associations ont sollicité le soutien du Président Emmanuel MACRON dans une lettre ouverte, sur proposition d’une directive européenne en discussion au Conseil de l’Union Européenne, sur l’équilibre vie professionnelle, vie privée des parents et des aidants. Une directive prévoyant notamment la création d’un congé parental et proposant 5 jours par an de congé rémunéré pour s'occuper d'un proche dépendant. Des associations qui rappel au président son discours de la Sorbonne et de Göteborg qui le positionne selon « comme un des leaders européens dans ce domaine ».

Le Président de la République Emmanuel MACRON sur BFM.TV le 15 avril 2018 dans son interview sur son bilan un an après son élection face aux journalistesLors de son intervention sur la Chaîne BFM.TV qui aura été pour le moins « chaude » ou il aura été bousculé dans ces retranchements par les deux journalistes Edwy PLENEL et Jean-Jacques BOURDIN, pour un premier bilan un an après son arrivée. Le Président de la République Emmanuel MACRON a jugé la piste d’une deuxième journée travaillée non payée ou « journée de solidarité active » comme une « piste intéressante ». Une deuxième journée qui elle contrairement à la première qui finance aussi le handicap, celle-ci ne concernerait uniquement que les personnes âgées.

La nouvelle présidente du CNSA Marie-Anne MONTCHAMP, et sa nouvelle directrice Anne BURSTINSecrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale de 2010 à 2012 elle avait notamment porté comme Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées la loi du 11 février 2005. Marie-Anne MONTCHAMP a été élue hier à la présidence de la CNSA à l’occasion d’un conseil extraordinaire. Une femme d’expérience qui se voie récompensé également pour son soutien a Emmunel MACRON qui l’avait désigné pour siéger au sein du conseil de la CNSA comme personnalité qualifiée, aux côtés de Philippe de NORMANDIE et du philosophe et écrivain autiste, Josef SCHOVANEC, par arrêté du 18 octobre 2017.

Aide la personnes âgées et ou handicapées les associations inquiète du PLFSSLe gouvernement va-t-il donc finalement imposer les efforts demandés par l’ancien gouvernement à destination des professionnels du secteur de l’aide à domicile et auquel il aura renoncé ? C’est que souhaite la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) et son président Charles-Henri des VILLETTES, à la suite des mesures envisagées, par le gouvernement, au titre des articles 40 et 41 du PLFSS pour 2018. Une inquiétude fondée essentiellement sur l’article 41 qui prévoit « Une clause de régulation de la dépense très proche de celle d’ores et déjà employée pour le médicament : une régulation par le taux », selon Charles-Henri des Villettes.