Contenu principal

Message d'alerte

Aide la personnes âgées et ou handicapées les associations inquiète du PLFSSLe gouvernement va-t-il donc finalement imposer les efforts demandés par l’ancien gouvernement à destination des professionnels du secteur de l’aide à domicile et auquel il aura renoncé ? C’est que souhaite la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) et son président Charles-Henri des VILLETTES, à la suite des mesures envisagées, par le gouvernement, au titre des articles 40 et 41 du PLFSS pour 2018. Une inquiétude fondée essentiellement sur l’article 41 qui prévoit « Une clause de régulation de la dépense très proche de celle d’ores et déjà employée pour le médicament : une régulation par le taux », selon Charles-Henri des Villettes.

Dépendance personne âgée avec a ses coté une employé au sein EHPAH. Au lendemain de la journée nationale des aidants, et a la veille d’un reportage diffusé sur Pièce a conviction qui s’intéresse aux maisons de retraite « les secrets d’un gros business ». Les EHPAH continuent à faire parler d’eux avec des grèves a répétition qui ne cessent de prendre de l’ampleur et ceux concernant les conditions de travail des soignants d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Un an après le constat confirmé par une étude de la DREES en 2016, celle-ci se confirme pour la mission de l’Assemblée nationale qui vient de rendre ces conclusions « la tension reste réelle ».

 

La nécessité de créer un statut officiel pour les aidants familiauxÀ l’ occasion de la Journée nationale des Aidants qui a lieu demain, Adhap Services dévoile les résultats d’une enquête menée en partenariat avec l’IFOP sur « le rôle des aidants familiaux vu par les Français ». Zoom sur les grands enseignements de ce sondage inédit mis en place au cours du mois de septembre 2017 ! Un résultat qui selon nos sources pourrait avoir été entendue par la ministre de la solidarité et devrait annoncé notamment l'importance de la reconnaissance dans société des aidants familiaux. Une reconnaissance depuis longtemps par les associations et aidants mais pour lequel celle-ci tarde a venir...

Une personne âgée en perte d'autonomie dans le département des Yvelines en compagnie d'un aidants

Selon les premiers résultats de l’enquête CARE (Capacités, Aides et REssources des Seniors) « ménages », 4 % à 10 % des personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile sont dépendantes au sens du groupe iso-ressources (GIR), selon que l’on retienne une définition restreinte ou large. Un chiffre qui varie aussi de 3 % estimées dépendantes au sens de l’indicateur de Katz ou de Colvez. trois mesures renvoient à différentes facettes de la dépendance et seules 15 % des personnes dépendantes au sens de l’une de ces mesures le sont au titre des trois.

Infographie sondage IFOP cinq francais sur dix redoute la perte d autonomieÀ quelques jours du premier tour des élections présidentielles, Adhap Services a souhaité interroger les Français sur la façon dont ils se voient vieillir à travers une enquête réalisée(1) par l’IFOP. Si 9 Français sur 10 veulent finir leurs jours a domicile, la première cause d’inquiétude pour les + 50 ans avec 66 % et la perte d’autonomie. L’autre sujet d’inquiétude étant celui des aides « jugés illisibles et insuffisants pour 70 % d’entre eux. Des résultats que Damien CACARET Président d’Adhap Services a présentés aujourd’hui au coté de Serge Guérin, sociologue spécialiste des questions liées au vieillissement et Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP. Des candidats dont leurs représentants se sont à la suite de cette présentation exprimé les principaux axes de leurs programmes respectifs en lien avec le vieillissement de la population.

Salle d information pour les aidant familiaux dans les trains Alzheimer en septembre 2010Parents, conjoints, enfants, et 50 % sont des actifs, jouant un rôle d’aidant, pourtant ils seraient plus de 20% à passer sous silence leur situation. Des aidants familiaux représentent 11 millions de personnes. Si paradoxalement, exercer une activité professionnelle lui permet de maintenir un lien social, bon nombre sont aujourd’hui d’entre eux sont parfois a la recherche de réponse voir en détresse. Une situation auquel a voulu répondre a son tour l’APF qui met en place un programme sensibilisation et de formations gratuites en soutien avec le CNSA.

Tutelles ou curatelle preserver le droits des personnesPrévus dans la loi d’adaptation de notre société au vieillissement dans l’objectif de déterminer les cas de cumul des fonctions de mandataire et définissent les conditions et modalités de mise en œuvre de la nouvelle procédure d’agrément viennent d’être précisé dans deux décrets (N°2016-1896) et (2016-1898) publiés le 27 décembre entre en vigueur le 1er janvier 2017. Ils auront ainsi pour objectif d’exiger davantage de compétences des mandataires, pour des personnes dites vulnérables. Une annonce faite par la Secrétaire d’État en charge du handicap Ségolène NEUVILLE, la Secrétaire d’État en charge des personnes âgées et de l’autonomie Pascale BOISTARD dans un communiqué adressé par Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé.