Contenu principal

Message d'alerte

Des aidants familiaux présent pour tous les gestes quotidien de la vie comme ici dans le Val de Marne En France il serait selon l'UNAF1 8,3 millions d'aidants et à titre non professionnel, que sont les parents, enfants, frères et sœurs, consacrent leur temps à aider un proche dépendant2. Ce dévouement peut être rendu nécessaire par la maladie, l'âge ou le handicap. L'occasion de salué lors de cette 3é édition de la journée national des aidants familiaux passée quasiment inaperçue dans la presse et de poser ainsi un regard nouveau sur ces derniers dont leur présence joue un rôle essentiel auprès de ceux en perte d'autonomie.

Des hommes et des femmes qui chaque jour son présent au coté de leurs proches pour effectué les taches comme les tâches ménagères, l'aide à s'alimenter, le soutien financier ou matériel... ou l'accompagnement au médecin. Une présence importante si l'on prend en compte les projections de l'INSEE, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans passera de 1,3 million aujourd'hui à 5,4 millions en 2060, en France. Avec un système de santé qui ne pourra prendre en charge la totalité des patients dépendants, le rôle des proches en situation d'aidant devient un enjeu de société.

Une véritable politique de la dépendance

L'UNAF qui souhaite rappeler à l' occasion de cette 3e édition, le rôle indispensable des aidants familiaux. L'UNAF et le réseau des UDAF se sont engagés depuis plusieurs années en faveur d'une reconnaissance par les pouvoirs publics du rôle crucial et prégnant des aidants familiaux notamment au sein du CIAAF2.

Des familles trop souvent abandonnées qui doivent assumant très souvent encore une part de solidarité auprès des personnes en situation de handicap ou en perte d'autonomie, face à des pouvoirs publics qui, de leur côté, doivent mener une politique ambitieuse en direction des aidants familiaux, abandonner parfois sur l'autel de la crise économique. « Depuis la Conférence de la Famille en 2006, les aidants familiaux sont sortis de l'ombre, mais les mesures à destination des aidants manquent de cohérence et génèrent de lourdes inégalités de traitement ». Souligne le communiqué de l'UNAF.

L'association qui a créé pour réduire l'isolement des familles un Collectif Inter associatif d'Aide aux aidants familiaux, pour lequel celui-ci à élaboré une série de propositions intitulée « ce que veulent les aidants ». Elle donne les grandes lignes d'action à mettre en place pour améliorer le sort des aidants. Certaines de ces propositions ont été relayées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie dans son dernier rapport d'activité qui propose des axes de travail pour mener une politique en direction de tous les aidants familiaux. Aujourd'hui, les pouvoirs publics doivent poursuivre les efforts et traduire ces demandes en actes.

« Génération proche » un lieu de témoignage

Comprendre et mieux analyser cette problématique de l'aidant. C'est d'ailleurs l'objectif principal de nouveau site « Génération Proches », qui repose sur un concept récent, celui de l'E-Mook. Ce drôle de nom cache en fait un magazine digital qui réunit des reportages et des portraits, s'appuyant sur un travail journalistique et photographique fondé sur l'enquête de terrain.

Un site où vous découvrirez à partir de ce 6 octobre à la fois du texte, des images, des vidéos, du son qui vous permettront de mieux comprendre le quotidien et la diversité des situations auxquelles sont confrontés les aidants. Le site dresse des portraits sensibles de ces pères, mères, frères, soeurs, fils, filles ou conjoints de patients touchés par des handicaps ou des pathologies invalidantes comme l'autisme, la schizophrénie, le cancer, la mucoviscidose, les maladies rares ou la maladie d'Alzheimer. Il réalise, au passage, un tour de France des structures et des initiatives qui permettent, à leur tour, d'aider les aidants.

A l'honneur, les régions Ile-de-France, Auvergne et Champagne-Ardenne. Travail, logement, transport, scolarisation... « Génération Proches » explore toutes les dimensions du quotidien des aidants. Cette démarche met en lumière les nouvelles formes de solidarité et de lien social. D'ici à l'automne 2013, pas moins de 10 nouveaux chapitres seront ajoutés aux trois premiers.

Stéphane LAGOUTIERE

1 Union Nationale des Aidants Familiaux
2 Données issues de l’enquête Handicap Santé auprès des aidants informels (HSA)
3 Crée en 2004, le CIAAF (Collectif Inter Associatif d’Aide aux aidants Familiaux) réunit l’UNAF, l’UNAPEI, l’APF, France Alzheimer, UNAFTC, UNAFAM, CLAPEHA, ANPEDA. Il a pour mission de représenter et défendre l’intérêt des aidants familiaux.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir