Contenu principal

Message d'alerte

Une femme de ménage nettoyant des escaliers employé dans le cadre des emplois a domicile  (Illustration) © Mychele Daniau/AFP Alors que de nombreux département poursuivent actuellement le vote de leur budget pour l'année 2013, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie et le Conseil général de la Creuse ont annoncé le renouvellent de la convention 2012-2014, pour moderniser et professionnaliser les services d'aide à domicile qui interviennent auprès des personnes âgées et des personnes handicapées du département. Ils investissent plus d'un 1 M€ d'euros jusqu'en 2014. Cette nouvelle convention poursuit le partenariat engagé depuis 2009. Elle conforte les actions en cours et d'en développer de nouvelles.

Il s'agit par exemple selon le CNSA de déployer la télégestion dans les services prestataires. Grâce à ce dispositif, les personnels administratifs des services d'aide à domicile ont une meilleure visibilité sur les plannings d'intervention et le Département dispose des informations indispensables pour une utilisation optimale des fonds de la collectivité (remboursement sur la base des prestations effectivement réalisées dans le cadre du plan d'aide de l'allocation personnalisée d'autonomie).

Le nouveau partenariat permet également d'engager une étude sur une simplification des procédures de contrôle d'effectivité et juger ainsi de l'opportunité de proposer aux personnes âgées et aux personnes handicapées de régler les cotisations sociales des professionnels qu'elles emploient par chèque emploi service universel (CESU prépayé).

Soucieux d'apporter un accompagnement de qualité aux personnes fragiles, le Département proposera des formations professionnalisantes aux familles agréées qui accueillent à leur domicile des personnes âgées ou handicapées. Il encourage aussi les services à travailler avec la plate-forme de téléassistance DOMO CREUSE ASSISTANCE pour assurer une continuité de l'accompagnement, notamment le week-end.

Enfin, le Département s'engage à poursuivre la professionnalisation de ses intervenants en les formant à l'utilisation de la domotique (éclairage automatique, téléassistance, détecteur de fuite de gaz ou de fumée...) et aux nouveaux besoins des personnes qu'ils accompagnent (vieillissement des personnes handicapées, conséquences de la maladie d'Alzheimer...).

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir