Contenu principal

Message d'alerte

Salle d information pour les aidant familiaux dans les trains Alzheimer en septembre 2010Parents, conjoints, enfants, et 50 % sont des actifs, jouant un rôle d’aidant, pourtant ils seraient plus de 20% à passer sous silence leur situation. Des aidants familiaux représentent 11 millions de personnes. Si paradoxalement, exercer une activité professionnelle lui permet de maintenir un lien social, bon nombre sont aujourd’hui d’entre eux sont parfois a la recherche de réponse voir en détresse. Une situation auquel a voulu répondre a son tour l’APF qui met en place un programme sensibilisation et de formations gratuites en soutien avec le CNSA.

300 sessions gratuites d'ici 2019...
Selon une étude de l’Insee réalisé par le Baromètre Aidants, réalisé par BVA pour la Fondation April 56% serait des femmes et 55% auraient 50 ans et +. Des chiffres confirmés par une étude de l’Insee réalisé en 0000. Des hommes et des femmes dont plus de 80 % reconnaissent éprouver un sentiment de solitude ou parfois celui du burn-out face aux difficultés. Ils sont en effet 73% à ne pas connaître ces dispositifs selon une enquête Macif-Unaf, C’est une des raisons pour lesquelles, ils s’arrangent, trouvent des solutions.

Un constat qui a incité l’association des paralysées de France a mettre en un nouveau programme de sensibilisation et de formation des aidants familiaux de personnes ayant un handicap moteur, avec ou sans trouble associé, ou de personnes polyhandicapées. Les actions seront déployées jusqu’à fin 2019 dans la perspective d’accompagner 3 000 aidants à travers 300 sessions gratuites grâce au financement apporté par la CNSA, soit en moyenne 25 sessions dans chacune des régions.

Les sujets des formations...
Avec thèmes qui auront été choisis selon les besoins des aidants et au regard de ce qui aura déjà été proposé sur le territoire. Ces derniers vont aborder notamment ceux de l’annonce du handicap ou de la maladie, les aides et les droits, les répercussions psychologiques et relationnelles du rôle d’aidant, être aidant à différentes étapes de la vie, se maintenir en bonne santé, la complémentarité entre aidants professionnels et aidants familiaux, la manutention du corps humain, l’alimentation, les aides à la communication, l’entretien du matériel.

Aidant et professionnel pour faciliter l’expression...
Des formations seront animées par des binômes composés d’aidants familiaux et de formateurs spécialistes des thèmes abordés, croisant ainsi les savoirs d’expériences et professionnels. Ce programme a pour objectif principal de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des aidants familiaux.

Des binômes préalablement formés à l’animation de dynamique de groupe et faciliter ainsi l’expression des aidants, valoriser leurs connaissances et compétences, adapter et ajuster les approches et les outils d’apprentissage et encourager le travail collaboratif et l’émulation entre pairs. Le but étant selon l’APF de les sensibiliser à leurs propres besoins, le développement de leur capacité à les évaluer, et ainsi à préserver leur qualité de vie et la relation avec leur proche.

Une réponse aux attentes des familles...
Un programme qui répond aux orientations de formation et de sensibilisation des aidants de personnes atteintes de scléroses en plaques fixées dans le plan Maladie neuro-dégénératives (PMND) et aux mesures fixées dans le volet polyhandicap et la stratégie nationale de soutien aux aidants de personnes en situation de handicap issu du Comité interministériel du handicap du 2 décembre dernier.

Une formation possible a la suite de la convention CNSA-APF s’inscrit ainsi dans la continuité des actions déployées par l’association, mais aussi au travail mise en place par le collectif interassociatif des aidants familiaux depuis en 2004 et la mise en place d'un groupe interne de travail en 2011...

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : APF 2017

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir