Contenu principal

Message d'alerte

Innovation, autonomie, maintien, domicile ici deux personnes âgées face a ordinateur (Illustration) © 2013 Denis Guichot/CG67Afin de lutter contre l'isolement et la solitude véritable fléau chez les personnes âgées, le conseil général du Bas-Rhin a décidé par l'intermédiaires d'organisé un teste avec 200 bénévoles afin de pouvoir ainsi lancé à terme un numéro vert est à la disposition des séniors intéressés. L'opération "Autonomie à Domicile" s'adresse aux personnes de plus de 60 ans bénéficiaires de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA). L'objectif : leur permettra à moyen terme de pouvoir communiquer plus facilement et plus souvent avec leur entourage à l'aide des nouvelles technologies. C'est un moyen de limiter à la fois l'isolement social des séniors et la fracture numérique.

Michèle DELAUNAY, Ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie lors de sa visite le 26 mars 2013 aux Mureaux (78) ou elle assisté a la remise des « 100 nouveaux diplômés dans le secteur de l’aide à la  personne » au CIMAP © Ministère des Affaires socialesMichèle DELAUNAY, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, a participé à la remise d'une centaine de diplômes du Centre d'Initiative des Métiers d'Aide à la Personne (CIMAP), organisée aux Mureaux (78). Un secteur créateur d'emploi face à une population âgée qui ne cesse de progresser, alors que 25 % de la population française est âgée de 60 ans ou plus. Dans quinze ans, les plus de 60 ans représenteront 30 % de la population. Auquel il faut ajouter les personnes handicapées dont l'espérance de vie a considérablement progressé en 30 ans. Et ceux notamment chez les personnes déficientes mentales.

François Hollande, le 25 janvier à Lille, pour clore le 31e congrès de l'Uniopss avec a sa gauche son président  © Denis Charlet/AFPAlors que le gouvernement et le président de la République doivent faire face à une obligation drastique du budget pour 2014 et à progression du chômage. De plus en plus de voix commence à s'élever pour réclamer une loi de programmation budgétaire sur la dépendance. François Hollande qui le 25 janvier dernier, lors du congrès de l'Uniopss à Lille, promettait une loi pour 2013. «lois de régulation nationales sans pousser à l'extrême la solidarité familiale »... et des financements qui s'étaleront sur l'ensemble du quinquennat. Saura-t-il réellement, tenir ses engagements beaucoup comme a douté.

Une femme de ménage nettoyant des escaliers employé dans le cadre des emplois a domicile  (Illustration) © Mychele Daniau/AFP Alors que de nombreux département poursuivent actuellement le vote de leur budget pour l'année 2013, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie et le Conseil général de la Creuse ont annoncé le renouvellent de la convention 2012-2014, pour moderniser et professionnaliser les services d'aide à domicile qui interviennent auprès des personnes âgées et des personnes handicapées du département. Ils investissent plus d'un 1 M€ d'euros jusqu'en 2014. Cette nouvelle convention poursuit le partenariat engagé depuis 2009. Elle conforte les actions en cours et d'en développer de nouvelles.

l'accompagnement d'une personnes déficiente visuelle, dans les actes de la vie de tous les jours comme ici en exemple sur cette image (nourriture, sortie, administration, informatique) Vivre tout simplement pour une personne aveugle ou malvoyante, un désir simple qui vire souvent parfois au cauchemar voir « tout un combat » pour les déficients visuels comme le précise l'association Valentin Haüy. Pour améliorer l'accompagnement de ces personnes, l'AVH a créé une structure qui sera présenté le 28 novembre prochain par son Président Gérard Colliot et son Secretaire Général, J-Marie Cierco. Une offre qui propose un accompagnement sur mesure, par des professionnels, une « première » selon l'AVH à Paris, bien que d'autre association est developpé des services similaires.

De de gauche a droite Jean-Charles Lopez, Franck Proust, député européen, et Damien Tixier lors de la rencontreAlors que le gouvernement français et la Commission européenne doivent s'entendre sur le maintien du taux réduit de TVA pour les services à domicile, les chefs d'entreprise français du secteur des services à domicile poursuivent leurs rencontres de sensibilisation auprès des députés européens français. Les chefs d'entreprises poursuivent leurs rencontres avec les députés français européens pour les sensibiliser à la nécessité de sauvegarder un taux de TVA réduit pour leur activités.

installation du cnsa en 2009Réuni le 13 novembre 2012 à l'occasion, notamment, du vote du budget prévisionnel 2013 en progression d'un montant de 21,113 Md € (+3 %). Un budget adopté par cinquante voix, contre quatre voix et dix-neuf abstentions. Un budget qui consacre cette année encore 18,248 Md € aux établissements et services médico-sociaux (ESMS) pour personnes âgées et personnes handicapées.