Contenu principal

Message d'alerte

Facade de l agence nationale de securite du medicament et des produits de santeChaque année, de nouveaux médicaments arrivent dans nos pharmacies, après des essais cliniques très contrôlés. Mais en janvier 2016, un test mené par le laboratoire Biotrial à Rennes vire au cauchemar : un homme de 49 ans décède et quatre autres sont hospitalisés atteints de graves lésions neurologiques. Un an et demi après, Pièces à conviction revient sur l’affaire Biotrial. Pourquoi un tel drame a t-il pu se produire ? Le laboratoire aurait-il commis des erreurs ? Les autorités de santé ont-elles failli ? La justice enquête...

D’autres médicaments dangereux échappent ils à la vigilance des autorités ?
En 2011, les essais cliniques du Pradaxa sont validés et le médicament arrive sur le marché malgré ses effets secondaires graves. Cet anti-coagulant est destiné à soigner le trouble cardiaque, mais des hémorragies vont se révéler fatales. Plus de 230 personnes sont décédées en France à ce jour, 540 aux Etats-Unis.

Pourquoi ce médicament a t-il été lancé sur le marché sans antidote ? Le laboratoire et les autorités auraient-ils négligé la sécurité des patients ? Les experts censés évaluer les dangers de ces médicaments étaient-ils indépendants ?

L’enquête de Pièces à conviction dans un reportage de Paul LABROSSE, produit par Upside Télévision, qui lève le voile sur les essais cliniques, les effets secondaires mortels de certains médicaments et révèle les failles de notre système de santé. Le reportage qui sera suivi d'un débat animé par Virna Sacchi sera diffusé le 26 avril à 23h30.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir