Contenu principal

Message d'alerte

Elles font partie de ces personnes qui nous font croire que tout reste possible avec force et obstination. C'est ainsi que Sophie MASSIEU journaliste non voyante depuis Sophie avec cedric a l'ecoute des chants corse polyphoniques du groupe l'alba qui veut dire l'aube dans la langue corseSophie avec cedric a l'ecoute des chants corse polyphoniques du groupe l'alba qui veut dire l'aube dans la langue corse premier voyage des ces 40 épisodes avec aujourd'hui pour cette troisième épisode ce soir un voyage en grece.son entrée au CFJ en 1998. Depuis le 5 mars du lundi au vendredi à 18 h et ceux jusqu'au 27 avril, cette jeune femme va nous guider au cœur de paysages et de culture exceptionnelle. Une expérience exceptionnelle, qui même si comme le reconnaît une petite amélioration le monde de la presse et des médias reste toujours très fermés aux personnes en situation de handicap.

Point de départ de ces voyages-là Méditerranée avec la Corse, puis dans le 2e et 3e épisode Naples et le Kalymnos, petite île grecque de l'archipel du Dodécanèse, en mer Égée. Sophie va ainsi accompagnée de son chien Pongo, nous invite, à la suivre dans son parcours fait de sensations et de rencontres inattendues. De Rio de Janeiro à la Baie de Somme en passant par la Laponie, elle fait partager ses émotions et nous interroge sur notre perception des lieux et des personnes où elle sera l'une des premières et rares à y parvenir.

Pour se démarquer des autres programmes de découverte, Arte a décidé de miser sur ce reporter, qui « voit » autrement : avec l'odorat, le toucher, l'ouïe, et le goût. « Mettre à l'écran une miro avec son clebs, j'ai été la première étonnée ! » Lance Sophie. Elle a travaillait à L'Express, France Info, RFI et Co-animé l'émission le goût du noir (France 5) avec le psychanalyste Gérard Miller. Sa vocation de journaliste ? Une évidence pour celle qui fut à son époque aussi l'une des premières diplômées du CFJ non voyantes, qui se dit férue d'écriture, très curieuse et passionnée de voyages depuis l'adolescence.

Elsa MARGOUT, rédactrice en chef de dans tes yeux, explique : « Comme Sophie ne voit pas les caméras, elle reste toujours naturelle. Elle établit un lien spontané avec ses interlocuteurs et improvise ses questions avec aisance. » 

« Je ne vois pas, alors le monde, je vais le prendre à bras le corps, le sentir, le toucher. Et surtout je vais vous faire partager mes rencontres et vous le faire découvrir différemment, en le regardant dans les yeux des autres », annonce Sophie MASSIEU en exergue de chaque épisode. Entièrement filmée avec des appareils photo et non des caméras de télévision, la série veut valoriser les plans rapprochés et les matières, au plus près du contact humain et du ressenti de la journaliste, qui indique avoir une perception d'abord sonore, puis tactile et olfactive des pays visités. Pour elle, cette expérience était inattendue. 

« On a toujours considéré que le fait d'avoir un sens en moins apportaient des choses en plus », souligne Sébastien DEURDILLY, l'un des rédacteurs en chef. Cette série « nous paraît faire un peu bouger les lignes », ajoute-t-il. « Elle a vocation à ouvrir des voies en France, mais aussi à l'étranger ». Outre la France et l'Allemagne, « Dans tes yeux » doit être distribué dans une dizaine de pays à ce stade (Pologne, Espagne, Canada, Italie, Bulgarie ou Hongrie). L'Espagne a également acheté le format du programme pour en faire une adaptation, et des discussions sont en cours à ce sujet aussi aux États-Unis. 

Parallèlement, Arte proposera de replonger dans les voyages de Sophie Massieu sur son site internet, en se déplaçant dans une « carte sensorielle » (arte.tv/dans-tes-yeux).

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir