Contenu principal

Message d'alerte

Laurence-est-aveugle-et-sa filleSi le risque zéro d'accident ou d'agression n'existe pour personne, il peut vite être dramatique pour un déficient visuel. La sécurité s'apprend, selon les propres limites de chacun. Un documentaire proposé une nouvelle fois le 8 septembre prochain, sensible et criant de vérité sur la vie quotidienne de près de 207 000 malvoyants profonds, dont environ 61 000 aveugles complets*.

Un documentaire réalisé par Sophie BENSADOUN et produit par Bleu Krystal média qui dans un documentaire de 26 minutes nous invite à découvrir la perception de la vision à travers trois situations celle Yvan, 19 ans, de Béatrice âgée de 35 ans après un accident ou Laurence mère célibataire élevant sa fille de quatre ans. Trois situations pleines d'apprentissages et de découvertes face à des situations que nous sommes loin d'imaginer y compris pour ceux qui sont en situation de handicap.

Pour Yvan, 19 ans, aveugle depuis l'âge de 10 ans. Il suit ses envies, comme, lorsqu'il plonge seul dans la foule un soir de fête de la musique à Paris. Mais l'unique risque qu'il ne prend pas, c'est faire le moindre geste sans sa canne. Selon Yvan, c'est à chaque déficient visuel de définir ses limites pour assurer sa sécurité. Un jeune qui veut vivre au-delà de son handicap et effleurer des situations de celle des jeunes de son âge

À 35 ans, Béatrice réapprend avec une instructrice en locomotion à se déplacer en sécurité dans la rue, après s'être fait renverser par une voiture. Savoir faire un maximum de choses par elle-même est la condition essentielle de sa sécurité. Pour cette raison, elle participe à un atelier destiné à sensibiliser les personnes déficientes visuelles aux gestes de premiers secours à donner en cas d'accident. Une femme aveugle est une proie facile pour des hommes aux intentions douteuses.

Un documentaire qui montre les difficultés n'est pas tout insurmontable au-delà des apparences avec la vie quotidienne de Laurence, 40 ans, pourtant elle victime des hommes. Pour autant, elle se bat contre le repli sur soi, tout comme elle lutte au quotidien contre ses propres peurs pour ne pas empêcher sa fille de quatre ans qu'elle élève seule, de s'épanouir. À la maison ou dehors, pour eux-mêmes ou leurs proches, ils veulent tous être les plus autonomes possible afin de garantir leur sécurité et vivre sereinement.

Un documentaire à voir sans modération le 8 septembre prochain à 23 h sur France 5 est disponible également pour les retardataires france5.fr pluzz

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir