Contenu principal

Message d'alerte

Jean Charles WATIEZ quitte le FIPHFP apres trois ansAprès sa nomination le 25 octobre 2012 et trois ans de service a la tête de la direction du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique (FIPHFP) Jean-Charles WATIEZ quitte ses fonctions. Un bilan relativement au-delà d'un taux de chômage qui bat encore en 2015 des records absolus et dépasse 23 %. Un directeur qui aura travaillé a l'évolution du taux d'embauche passé de la hausse sensible de du taux d'emploi dans l'ensemble de la fonction publique à 4.90 %, avec un mauvais élève l'État et notamment l'éducation nationale exonérer de contribution.

Dans un communiqué ainsi que dans un courrier adressé par le président André MONTANE, tient a souligné le travail qu'il juge avec l'ensemble Comité national et du Conseil scientifique Jean-Charles WATIEZ pour « son implication dans la mise en oeuvre de la feuille de route fixée par les pouvoirs publics à l'occasion du Comité interministériel du handicap du 25 septembre 2013 et de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014 et souligner son engagement dans l'élaboration de la convention d'objectifs et de gestion ».

Ce haut Fonctionnaire et militant associatif, en particulier dans le mouvement ATD Quart Monde, dont il est membre du conseil d'administration depuis 2006, dont l'engagement au service du FIPHFP auront permis de donner une nouvelle impulsion à la politique de l'emploi des personnes en situation de handicap dans les deux fonctions publiques territoriale et hospitalière avec un taux de 5.97 et 5.34 % avec néanmoins des disparités parfois importantes au sein des régions. Le bilan le plus mitigé restera sans conteste celui de la fonction publique d'État et notamment le désengagement face a cette politique de l'éducation nationale et pourtant premiers employeurs.

Jean-Charles WATIEZ, avec qui nous reviendrons dans les prochaines semaines sur cette évolution dans le cadre d'une interview exclusive a la veille de la semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées qui aura lieu cette année du 16 au 22 novembre 2015.

Fonction public d'État : Éducation nationale : Dernier de la classe !

Un directeur qui aura participé il y a quelques semaines a la publication officielle du rapport 2014 du FIPHFP, et qui montre une certaine évolution du taux d'emploi. Reste que l'État demeure le plus mauvais de la classe puisqu'il atteint péniblement avec 4.90 % pour l'ensemble des trois fonctions publiques contre 4.6 % en 2013.

Parmi eux l'Éducation nationale dont le taux d'emploi qui en 2010 était de 1.2 %, 2.5 % en 2013 et qui en 2014 atteint péniblement les 3 % soit 26.721 personnes. Soit le ministère doit revoir sa politique, soit les personnels chargés de la gestion des ressources humaines seraient invités à retourner en classe ! Un Le responsable selon le cabinet du ministre de Najat VALLAUD-BELKACEM un changement du mode de calculs du nombre de ces fonctionnaires comme les "personnels des universités et des établissements d'enseignement supérieur", ne sont plus comptés.

Une excuse qui provoque le mécontentement de certains responsables comme celle du président FIPHFP, puisque sans mauvais chiffre l'État aurait approchait quasiment les 6 %. L'éducation nationale qui bénéficie toujours d'un statut spécial en ne versant pas sa contribution au FIPHFP depuis 2007 représentant plusieurs centaines de millions d'euros.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir