Contenu principal

Message d'alerte

La Ville d Aulnay et le fiphfp signent une convention pour favoriser emploi et son maintien personnes en situation de handicapLe Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) a signé sa première convention de partenariat avec la Ville et Centre communale d'action sociale (CCAS) d'Aulnay-sous-Bois, représentée par LAGARDE, 3e adjointe au Maire chargée du personnel communal. Une convention partenariat vise à développer la politique de la collectivité en matière d’insertion et de maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap dont le taux et aujourd’hui 5.97 %.

Soutenir la politique d’emploi...
Un partenariat signé par Marc DESJARDINS, Directeur de l’Établissement public FIPHFP, en présence François ELIA, Directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts pour la région Ile-de-France et du Délégué territorial au handicap de la région Ile-de-France, Claude PAYRARD.

Un plan de trois ans prévoyant un de 351 822 euros en provenance du FIPHFP et de 391 954 euros pour la collectivité afin de soutenir son plan d’action. Un accord consistant en trois grands axes, celui de la promotion de l’emploi et le maintien dans l’emploi auprès de l’ensemble du personnel, la mise en œuvre de moyen pour faciliter le recrutement au sein de la Ville et de son CCAS et enfin améliorer le maintien dans l’emploi, enfin le développement de l'employabilité des agents en situation de handicap ou ayant invalidités ou des restrictions médicales.

Une volonté réelle en matière de recrutement...
Avec un effectif de 2513 agents communal la ville atteint un taux légal 5.97 % et de 60 agents auprès du CCAS qui atteint un taux de 6.67 %, cette convention s’inscrit dans la dynamique engagée par la Ville d’Aulnay-sous-Bois depuis 2003 pour accompagner ses agents rencontrant des difficultés de santé au travail, en situation de handicap ou non. Parmi les objectifs de ce partenariat, la collectivité s’engage notamment d’ici 2019 à atteindre les 6 % en recrutant 10 agents supplémentaires en situation de handicap, mais aussi d’apporter des réponses aux problématiques liées à l’allongement de la vie professionnelle et à ses conséquences sur la santé de ses agents. Ou encore, pérenniser l’emploi d’un des 3 apprentis qui intégreront la collectivité.

Une convention qui prévoit également la mise en place d’un comité de pilotage et un comité de projet chargé se s’assurer de la bonne mise en oeuvre de ces engagements dont les assistantes sociales du personnel et l’infirmière du travail de la Ville feront fonction de référents handicap, et le responsable du Service Santé et Sécurité au travail sera le premier relais du FIPHFP.

Le FIPHFP, au service des employeurs publics...
Actuellement dirigé par Marc Desjardins, le FIPHPH, est placé sous la tutelle plusieurs ministères notamment, du ministre des Finances et des Comptes publics, de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, sa gestion administrative est assurée par la Caisse des Dépôts. Il intervient sur l’ensemble du territoire et pour tous les employeurs publics en proposant des aides ponctuelles sur sa plate-forme en ligne, ou par l’intermédiaire de conventions pluriannuelles avec les employeurs et dans le cadre du programme accessibilité des lieux de travail et accessibilité numérique. Depuis sa création, le taux d’emploi est passé de 3,74 % en 2006 à 5,17 % en 2015.

Seule déception et pas des moindres, l’État lui n’hésite pas a plusieurs reprises à piocher dans les Caisses du fond pour financier comme en septembre 2016 plus de 30 M€ pour financer la sécurité des universités quitte a le mettre en danger comme la récemment dénoncer son nouveau président. Mais la dérogation du ministère de l’Éducation nationale dispensé de payer la contribution a l’emploi et qui l’un des principales raisons au faite que si le la Fonction publique hospitalière a dépassé le taux de 6 % et la fonction territoriale qui atteint 5.27 % en 2016.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : FIPHFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir