Contenu principal

Message d'alerte

Signature convention entre le FIPHFP et le Département du Bas RhinFrédéric BIERRY, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin, Marc Desjardins, Directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et Patrick FRANÇOIS, Directeur régional Grand Est de la Caisse des Dépôts ont signés ce lundi 6 novembre pour la première fois une convention triennale pour faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Une convention pour lequel le département s’engage a atteindre le taux de 6 % de salariés d’ici trois ans.

 

Une signature a la veille de la Semaine européenne de l’emploi des personnes en situation de handicap (SEEPH), qui se tient du 13 au 19 novembre et à laquelle participe le Département dans le cadre d’une opération « un jour un métier », un forum pour l’emploi des travailleurs handicapés, ce nouveau partenariat avec le FIPHFP met en relief l’implication majeure du Département sur les questions de solidarité et d’inclusion. Le Département qui multiplie par ailleurs ses efforts en faveur de la santé au travail en étant également partenaire de Préventica, un congrès dédié à la santé et à la sécurité au travail qui se tient à Strasbourg du 7 au 9 novembre.

Un plan global en faveur de l’emploi…
Une convention et un département qui annoncent vouloir par cette signature « consolider les politiques publiques départementales autour de fortes valeurs de solidarité et de cohésion sociale ». Des priorités passent aussi pour le Président du Département Frédéric BIERRY, par son fonctionnement et la place détenus de « l’agent au cœur de son organisation et de son fonctionnement ».

Un exécutif départemental dont le plan de développement de cette politique en faveur de l’inclusion « se veut global », tant dans les conditions de travail, mais aussi en accompagnant les agents qui peuvent être gênés au quotidien dans leur travail par des handicaps, quelle qu’en soit la nature. Un aide qui passera également par le développement d’aides qui peuvent être apportées (aménagements de postes, aides techniques, formations, …). Enfin celle d’une sensibilisation de tous les services et les agents pour améliorer les conditions de travail des personnes concernées pour une prise en compte collective de l’inclusion professionnelle.

Un plan qui prévoit également de structurer la politique du handicap sur les procédures RH et la mise en place d’une organisation interne en capacité de prendre en compte la diversité des situations de handicap au travail avec deux chargés de mission rattachés à la Direction des ressources humaines. Un projet que le FIPHFP soutiendra a hauteur de 757 971 € sur 3 ans.

Les objectifs chiffrés du Département
Pour acter son volontarisme, le Département du Bas-Rhin annonce vouloir se fixe des objectifs chiffrés, avec le soutien du FIPHFP, comme celui d’atteindre le taux légal de 6 % de travailleurs en situation de handicap au sein de la collectivité au courant de cette convention puis d’aller au-delà. Le Département qui s’engage à accueillir 12 apprentis en situation de handicap, une politique qui a débuté depuis septembre 2017 avec l’embauche de cinq apprentis qui ont été engagés en septembre 2017 sur les métiers d’assistant de direction et d’agent de restauration dans les collèges.

Le Département qui a choisi pour piloter cette convention en « mode projet » associer toutes les compétences partagées entre les services et les personnes concernées, chacun dans son domaine d’expertise. Pour superviser la dynamique, un comité de pilotage composé d’élus et de techniciens devrait se réunir une fois par semestre pour valider, suivre et évaluer le plan d’action de la convention.

Un partenariat entre syndicat et organisme sociaux…
Un plan d’action auquel le département aura également souhaité qu’il soit élaboré en concertation avec les partenaires sociaux et les acteurs internes intéressés par la question. Les organisations syndicales et le Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail ont été associés dès l’amont de la démarche de projet à travers la constitution d’un groupe de travail paritaire. Une collectivités qui pour la mise en œuvre de ce plan va s’entourer de partenaires indispensables comme les associations, organismes, centres de formation, sans oublier Cap emploi.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : FIPHFP / Département du Bas-Rhin

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir