Contenu principal

Message d'alerte

.Hopital-Minjoz-et-deux-hopitaux-composant-le-CHRU-de-BesanconAvec près de 4500 agents, l'hôpital de Besançon reste comme dans beaucoup de villes moyennes un employeur important. Avec un taux de 4,2 % soit dans la moyenne du taux d'emploi dans la fonction publique, le CHRU signera dans quelques jours une convention triennale avec le Fonds d'Insertion des Personnes handicapées dans la Fonction publique (FIPHFP). Objectif pour son directeur M. Patrice Barberousse atteindre fin 2015 les 6% requis par la loi. Le CHRU de Besançon novateur qui englobe deux sites l'hopital Jean Minjoz et l'hôpital Saint-Jacques, puisqu'il sera le premier CHU du Grand Est à signer une convention de ce type et le second dans de la région.

Un programme conçu dans un esprit de concertation

Pour cela, plusieurs axes d'amélioration ont été priorisés par les membres d'un groupe de travail animé par la Direction des Ressources humaines et associant la Direction des Soins et des services économiques, le service social du personnel, le service de santé au travail et les partenaires syndicaux. Un plan d'action ambitieux validé en lien avec les services de l'hôpital et par les instances du FIPHFP qui cofinancera le programme à hauteur de presque 1 M€ sur 3 ans.

Un programme qui consistera également au-delà de l'embauche à l'amélioration de l'accessibilité du lieu de travail. Au développement de la sous-traitance avec le secteur de travail adapté. La réalisation d'études de postes pour les adapter aux contraintes médicales des agents. Mais aussi Mise en place d'une politique de formation adaptée aux besoins de ce public spécifique et le développement du suivi et du maintien dans l'emploi des personnels handicapés ou reclassés.

Pour autant, et depuis plusieurs années, le CHRU de Besançon a déjà inscrit dans le projet social sa volonté d'intégrer les travailleurs handicapés, et d'accompagner les agents présentant des restrictions médicales en cours de carrière en aménageant leurs postes de travail. Des partenariats ont été renforcés avec les associations et organismes spécialisés en faveur du suivi des travailleurs handicapés, du matériel adapté a été acquis et deux conférences de sensibilisation du personnel ont été organisées. La convention signée avec le FIPHFP permettra donc de renforcer et poursuivre cette politique volontariste en faveur de l'emploi des personnes handicapées.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir