Contenu principal

Message d'alerte

Patrick Toulmet, ici a gauche nommé Ambassadeur de l’accessibilité à la RATP.Face une situation où les transports a l'exception de quelques lignes et arrêt ponctuel le transport parisien par ligne de métro reste un parcours du combattant. Pierre MONGIN, Président-directeur général de la RATP, qui se dit particulièrement sensible aux problèmes de l'accessibilité dans les transports, à désigner ambassadeur une personne en situation de handicap permettant ainsi à la RATP de recueillir des propositions sur un sujet primordial qu'est l'accessibilité dans les villes et les transports.

Si les Parisiens et Franciliens dans leur ensemble ne contestent pas les qualités de Patrick TOULMET, âgé de 57 ans et chef d'entreprise, conseiller régional d'Île-de-France et président de la chambre de métiers et de l'artisanat de Seine-Saint-Denis, celui-ci ce dit fortement investi sur les thématiques de la mobilité se déplace en fauteuil lui-même.

Reste que si en soit le recueil d'information peut paraître en soi bonne chose, dans ce cas précis la demande et les souhaits des usagers sont eux connus et revendiqués depuis longue date par les associations qu'il s'agisse du handicap moteur, mental, visuel ou auditif notamment. La RATP qui a déclaré dans un communiqué vouloir que cette nomination puisse « renforcer son engagement en faveur de la mobilité pour tous, et contribuer au défi « Réussir 2015 ».

Une mission engagée sur deux grands axes !

Patrick TOULMET, qui va désormais travaillé en lien étroit avec la mission accessibilité de la RATP dirigée par Betty CHAPPE, la mission de l'ambassadeur va elle se décliné en 2 grands axes : Expliquer et informer, ainsi il devra expliquer les spécificités du réseau RATP, et faire connaître les démarches engagées pour améliorer l'accessibilité au quotidien. L'Ambassadeur pourra être associé aux opérations de valorisation des projets et aux mises en service ; rencontrer des élus, des associations, des maîtres d'ouvrage.

il aura la mission en second d'accompagner les chantiers stratégiques définis dans le Plan d'entreprise VISION 2020. L'Ambassadeur qui devrait être associé à la conception des services innovants, ou des programmes de modernisation des services existant, tout comme à la définition du service et des formations permettant un meilleur accueil des personnes en situation de handicap . Mais apportera également son regard d'expert sur les projets d'infrastructures et d'équipements, (matériels roulants), notamment dans des projets de prolongements de ligne et des marchés du Nouveau Grand Paris qui seraient confiés à la RATP...

Quelle amélioration ?

Il suffit pour chacun d'entre nous de circuler dans la ville parisienne pour comprendre combien circuler notamment par l'intermédiaire du métro reste toujours un parcours du combattant pour les personnes en situation de handicap et par seulement en fauteuil, car si leurs problématiques et souvent la plus difficile, il sont loin d'être les seules !!!

Alors oui la circulation dans Paris progresse, mais malheureusement trop lentement ! La première gare RER accessible date de 1993 et la première ligne de bus accessible, de 1998, à défaut des transports spécialisés pour les personnes handicapées. Ainsi, la filiale FlexCité est créée dès l'année 2003 et exploite les services Pam de six départements franciliens (77, 91, 92, 93, 94,95) gérés par la RATP. Il faudra d'ailleurs 2009 pour que soit mis en œuvre un comité consultatif de l'accessibilité qui a permis une démarche participative avec huit associations représentante du monde du handicap et de la mobilité réduite.

Des transports a moins de deux ans de 2015 ne font que constater la faiblesse d'un travail a l'exception du réseau bus dont 92 % des 4500 autobus de la RATP sont équipés de rampes rétractables. 97% sont équipés d'annonceurs sonores et 86 % d'annonceurs visuels. En synchronisation avec les aménagements de voirie, les 63 lignes de bus parisiennes et 91 lignes sur 274 sont accessibles en banlieue. Du point de vue des véhicules, l'ensemble du parc sera accessible en 2015. Les lignes de tramways sont accessibles en totale autonomie et les dernières réalisations présentent plusieurs innovations notamment sur l'information voyageur par un accès sonore à partir du téléphone ou d'une télécommande. A noté aussi que 59 gares du RER sur les 65 exploitées par la RATP sont dites accessibles, il suffit de faire le parcours pour comprendre les nombreuses imperfections, l'achèvement de ce programme de mise en accessibilité est prévu à l'échéance de 2015. À ce jour seule la ligne 14, automatique est accessible en toute autonomie à condition de vouloir ne prendre aucune correspondance.

Reste que la formation des agents, dont le communiqué, affirme être un axe prioritaire. Au-delà d'un module régulièrement évalué et revisité sur l'accessibilité, prodigué en formation initiale et continue, la RATP développe une palette d'outils (guide de bonnes pratiques, coconstruit avec les agents d'exploitation et les associations, journée de sensibilisation, avec la participation des associations... ). Reste que la reconnaissance d'une carte d'invalidité pour la majorité d'entre eux reste inconnue.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir