Contenu principal

Message d'alerte

Charte de_Paris_Accesibilite_universelle_APAJH_000À plus de dix jours de la date anniversaire de la loi du 11 février 2005, la Fédération des Apajh se mobilise pour chasser tous les préjugés liés autour du handicap à l'occasion d'un tour de France, objectif échanger pour donner un nouvel élan à la politique du handicap. Après Lyon, Toulouse, Marseille, avant de terminer le dix janvier a Lilles, elle était a Paris hier ou elle a présenté sa charte de Paris pour une accessibilité universelle adoptée en juin dernier à l'occasion de son 38e congrès.

Se loger, se soigner, avoir accès à la citoyenneté, avoir une vie affective, avoir accès aux loisirs et aux sports, trouver un emploi, voici les problématiques auxquelles l'Apajh tente de répondre afin de permettre aux personnes handicapées de vivre comme tous les autres citoyens dans notre pays. Reste maintenant à savoir si notre société est prête à s'adapter...Reste maintenant à savoir si notre société est prête à s’adapter…

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. » La Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948 pose les jalons d’une société accessible à tous. Mais dans les faits, on est bien loin du compte. Pour aboutir à une totale dignité, la Fédération des Apajh a présenté une charte de Paris pour une accessibilité universelle et qui a été adoptée à l’unanimité lors du 38e congrès de l’Apajh en juin dernier.

Face à l’échec de la loi du 11 février 2005, cette Fédération a pris le sujet à bras le corps afin de faire bouger les mentalités et que les lendemains soient meilleurs. Reste maintenant à savoir si demain, on aura une société accessible à tous…

«  Il convient de tout mettre en œuvre pour essayer ‘obtenir la meilleure accessibilité possible. Toute société, qui n’utiliserait pas l’ensemble des moyens disponibles pour aider au mieux les personnes en situation de handicap ainsi qu’à accéder à la jouissance maximale de leur citoyenneté, serait coupable. Pour autant, une société idéale serait capable de mobiliser l’ensemble de ses moyens, outils, fonds afin de permettre aux personnes de surmonter leur handicap, il y aurait encore beaucoup à faire », a expliqué le président de la Fondation internationale de recherche appliquée au handicap (Firah), Axel KAHN.

Une société inclusive pour tous : est-ce possible ?

On ne fait jamais assez pour nos concitoyens en situation de handicap. On les laisse encore sur le bas côté de la route. En mars prochain, les élections Départementales et Cantonales vont avoir lieu dans notre pays et aucun des élus que France Handicap Info a interrogé n’a pris en compte les questions du handicap dans leur programme.

Pire encore, aucun prospectus pour cette élection n’a été adaptée pour les personnes souffrant d’une déficience sensotirelle. L’autre exemple concerne les attentats du 7 janvier dernier qui ont touché la France. Là encore, trop peu de chaîneCharte de Paris Accesibilite universelle APAJH-Debat Paris d’information en continue ont diffusé ces évènements en Langue des signes (LSF). Comment ce public peut-il alors se reconnaître dans les valeurs républicaines de notre si belle France ?

Hormis cela, l’accessibilité des lieux publics reste le point noir de notre société. D’après la loi du 11 février 2005, les établissements accueillant du public devaient se mettre aux normes. Dix ans après, Rien n’a bougé. Pire encore, les entreprises et bâtiments administratifs ont gagné du temps grâce aux agendas d’accessibilité programmée.

Même si certains édifices sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco, les nouvelles bâtisses n’ont pas d’excuses pour ne pas être aux ormes. Il faut donc redoubler de vigilance afin que ces derniers respectent enfin la loi et offrent à ce public un accès plein et total à tous les lieux de vie dans notre société. Mais pour une accessibilité universelle, il faut que les personnes handicapées puissent avoir un accès aux loisirs, aux sports, à une vie affective, aux soins et à l’emploi.

Trouvez-vous normal qu’une personne en situation de handicap ne puisse pas avoir accès aux soins ? « Cet accès n’est pas adapté pour les personnes handicapées du fait de la prise en compte de la spécificité de l’accueil de ce public par les professionnels de santé », a souligné le président de la Firah. Un accès pas adapté aux personnes en situation de handicap.

Mais où sont passé les valeurs prônées par le texte de 1948 ? Comment peut-on ainsi parler d’égalité ? Il faut que notre société se regarde les yeux dans les yeux afin de trouver des solutions adéquates aux personnes handicapées.

Au-delà de ces aspects, l’accès à l’emploi reste néanmoins la préoccupation des personnes handicapées. « De nombreuses personnes handicapées ont une performance parfaite pour accomplir une tâche particulière », a rappelé Axel Kahn. Malgré cela, le chômage des personnes e situation de handicap dépasserait les 23%.

Il faut donc réagir et inciter les dirigeants à embaucher du personnel en situation de handicap et à ouvrir l’accès du savoir à ce public. Une personne déficiente mentale qui n’a ni accès à l’écriture, à la lecture voire à la parole ne pourra accéder comme tous les autres à une certaine autonomie. Maintenant reste à savoir si toutes ces problématiques auront trouvé des réponses dans les années à venir. Une société inclusive pour tous : est-ce possible ?

Romain BEAUVAIS

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir