Contenu principal

Message d'alerte

Place de stationnement pour personnes handicapeeLa gratuité du stationnement pour les personnes handicapées titulaires de la carte de stationnement entre en vigueur ce 19 mai 2015, dans toutes les communes avec cependant quelques restrictions, indique la Fnath (association des accidentés de la vie). Il aura fallu plus d'un an de travail parlementaire et de débat parlementaire pour que la proposition déposée en décembre 2013 soit publiée au Journal officiel du jeudi 19 mars 2015.

Une modification qui permettra alors au titulaire d'une carte de stationnement ou les personnes les accompagnants d'utiliser gratuitement les places de stationnement ouvertes au public et sans limitation de durée. Des durées maximales pourront toutefois être fixées et les parcs de stationnement disposant de bornes d'entrée et de sortie accessibles aux personnes handicapées depuis leur véhicule ne sont pas concernés, relève lundi la Fnath dans un communiqué.

Une avance pour la vie quotidienne

Si cette loi concerne effectivement que les personnes handicapé ayant l'usage personnel ou par un tiers d'une carte de sationnement, celle-ci constitué une avancé vers l'amélioration de la vie quotidienne des personnes handicapées, souvent confrontées a l'incivilité concernant les emplacements réservés.

En effet, jusqu'à présent, il appartenait à chaque commune de se positionner sur l'octroi de la gratuité, ce qui entraînait des incompréhensions pour les personnes handicapées, qui ignoraient en changeant de commune si elles devaient ou non payer. Une inégalité de traitement que les associations avaient dénoncé depuis plusieurs années.

Si la l'association reconnaît que « cette loi constitue une avancée pour la vie quotidienne des personnes handicapées, qui permettra d'homogénéiser les pratiques des communes ». Jusqu'à présent, il appartenait à chacune de se positionner sur l'octroi de la gratuité, ce qui entraînait des incompréhensions, les personnes handicapées ignorant, en changeant de commune, si elles devaient payer ou non.

Une gratuité ne doit pas cacher les retours en arrière concernant la mise en accessibilité des établissements recevant du public, déplore la Fnath: « rien ne sert de se garer devant des bâtiments inaccessibles ! ». Cette avancée risque aussi « de s'accompagner d'une augmentation des fraudes à l'obtention des cartes de stationnement », prévient l'association.

La Rédaction

Sources : AFP/Fnath

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir