Contenu principal

Message d'alerte

Senat Dessin handicap-accessibiliteAprès la déception d'une promesse du 1er janvier 2015 qui n'aura pas été tenue, celle d'un engagement lors de la conférence nationale du handicap en décembre 2014 sur les Agendas programmés dont le doute plane sur le respect des délais. Le collectif pour une France accessible qui rassemble plus d'une trentaine d'association et fédération, a interpellé, par courrier, les Sénateurs, après les députés sur la nécessité d'amender l'Ordonnance relative à l'accessibilité qui sera examinée lors de la séance du 2 juin prochain. Des associations qui ont appelées a la mobilisation la semaine prochaine.

Et qui ont souhaité avant ce grand rassemblement, interpellé de nombreux responsables politiques, ainsi que le Président de la république et le prémier Ministre le 2 avril dernier contre une ordonnance relative a l'accessibilité et ses textes d'application qui réduit à néant une grande partie des objectifs initiaux de la loi de 2005. 

Une interpellation dans laquelle elle mettait en garde ces dernier contre un recul, a obtenu l'engagement d'une majorité de députés de gauche et des écologistes, de ne pas ratifier l'Ordonnance en l'état.

Des associations qui demandent ainsi aux Sénateurs de se « mobiliser pour l'accessibilité universelle en ne ratifiant pas l'Ordonnance en l'état, mais en y intégrant des modifications fondamentales1 permettant de construire une France accessible à tous ». Un accès a tous dont les trophées et autres remises de prix sont certes une image d'une France qui s'améliore, mais malheureusement encore de façon trop anecdotique et parfois réduit a une politique de communication extérieure.

Un retour en arrière...

Une ordonnance dont selon les spécialistes pourrait conduire comme l'affirme aussi le collectif a détruire une grande partie des avancés prévus dans la loi de 2005. Celle-ci ayant pour objectif de provoqué une exonération de majorité des établissements recevant du public (ERP) et des transports publics ordinaires d'une mise en accessibilité, ainsi qu'en introduisant trois nouveaux motifs de dérogations, sans justifications technique ou économique, « Ce texte est un retour en arrière de plus de 40 ans ! », souligne le communiqué.

Un ensemble de disposition, et de ses textes d'application dont les associations estiment, quel pourrait prouvait le manque de volonté réelle et sérieuse de respecter les principes d'accessibilité universelle.

Appel au rassemblement...

Le collectif demande également au Gouvernement de suspendre la mise en œuvre de cette Ordonnance, tant que le Parlement ne l'aura pas amendée en profondeur. Enfin, afin d'exprimer un désaveu catégorique et argumenté vis-à-vis du Président de la République et du gouvernement qui reste indifférent à la mobilisation pour l'accessibilité, le Collectif pour une France accessible organise une Journée nationale d'actions le mercredi 27 mai et notamment à Paris, Bayonne, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Caen, La Roche sur Yon, Marseille, Mont de Marsan, Moulins, Toulouse, Valence, ...

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir