Contenu principal

Message d'alerte

Le Vice President du conseil regional Picardie inaugurant l ascenceur a la gare de BeauvaisAlors que près de 80 % des collectivités avouent qu'elles ne pourront pas remettre dans les délais avant la fin septembre 2015 les Agenda et moins d'une semaine après l'annonce du lancement de la campagne sur l'accessibilité universelle, certaine ici ou la, mais malheureusement trop rarement en œuvre des améliorations. Comme la gare SNCF de Beauvais ou deux ascenseurs ont été inaugurés le 9 septembre 2015, afin de permettre notamment aux personnes handicapées d'accéder plus facilement aux quais.

Des ascenseurs qui auront nécessité un budget de 8 M€, mais qui auront vocation au final a amélioré le déplacement de chacun d'entre nous, qui soit en fauteuil, avec une poussette ou en situation de dépendance afin parvenir plus facilement aux quais. Une cérémonie auquel aura participé le vice-président chargé des transports du Conseil régional de Picardie, Daniel BEURDELEY ainsi que les responsables de la Direction régionale de Picardie de la SCNF.

Des associations ou comme Patricia BOUCHENY (à gauche sur la photo) reconnaissant que ce changement et bien sur une amélioration, précisant que de nombreuses était encore les gares ou la situation d'accès resté un problème et pas seulement pour les personnes en fauteuil, mais de façon globale. Comme le précise Gérard CAVEL, membre de l'association coordination handicap et autonomie (CHA). Ou pour les non et malvoyants « il y a des compléments de travaux à faire. ». Parmi ces améliorations les gares ne disposent toujours pas des bandes de guidage au sol et des balises sonores permettant l'énoncé oral des directions.

Le Vice-Président aura lui rappelé l'engagement de la région de ce domaine ainsi que les investissements de la ligne Creil-Beauvais qui représente 40 M€. Une région qui a néanmoins à ce jour toujours pas déposé son Agenda, ou 22 des 45 gares concernées par le plan de modernisation du conseil régional, devrait l'être complètement d'ici la fin de l'année. Se sont alors une trentaine de gares qui seront terminées en 2018, dont celle de Noyon. Quinze autres seront programmées ensuite, à Creil et Compiègne notamment.

Un manque d'accessibilité reconnu par Manuel VALLS qui avait déclaré lors de la journée mondiale des personnes handicapées en décembre 2014 « Rendre une gare accessible à chacun, déclare-t-il, qu'il soit valide ou souffre d'un handicap, c'est respecter la loi ». Un respect qui tend a se généralisé, mais certes dans les villes grandes et moyennes métropole, mais les villes de moins de 50 000 habitants sont encore mal prit en compte. En s'interrogent, « Comment pourrions-nous accepter plus longtemps qu'un nombre important de nos compatriotes soient dans l'incapacité de se déplacer ? ». Une question pour lequel les réponses dont les lenteurs son difficile a accepté dans la réalité quotidienne des déplacements des Français.

La Rédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir