Contenu principal

Message d'alerte

Un commerce accessible une notion encore mal prise en compte en FranceLa Banque populaire et Ethik Event proposent un concept unique en France basé sur une approche expérientielle de lmise en situation de handicap, permettant de découvrir les bénéfices de la mise en accessibilité des commerces et d'échanger sur des solutions possibles. Pour le groupe BPCE, cette initiative s'inscrit dans une optique de sensibilisation valorisant son engagement sociétal et la valeur ajoutée de son offre accessibilité à destination des professionnels. Peut-être qu'à travers ce parcours, les commerces comprendront enfin que l'accessibilité et bien l'affaire de tous.

Lorsqu'on est une personne en situation de handicap, il est bien compliqué de se rendre dans un commerce. Les portes ne sont pas adaptées aux personnes en fauteuil roulant, les étalages sont en hauteur, les vendeurs ne sont pas très accueillants. Autant de détails qui ne donnent pas envie aux personnes handicapées d'aller faire leurs courses. La loi du 11 février 2005 prévoyait que tous les lieux soient accessibles au 1er janvier 2015, mais pour l'instant, ce n'est pas le cas.

Il fallait donc trouver des solutions adéquates aux besoins des personnes en situation de handicap. La Banque populaire lance une opération unique en France. Durant trois jours, les personnes pourront se mettre dans la peau d'une personne handicapée afin de comprendre les difficultés qu'ils peuvent rencontrer au quotidien. Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour lancer cette opération ?

Une mise en situation pour comprendre les difficultés des personnes handicapées

« On l'a mis en place depuis mai 2014 mais on a fait une petite erreur car on a fait une approche réglementaire de la chose. On a alors
Parcours accessible pour non voyant presente lors de la conference de presserepensé ce projet. Et à travers de multiples échanges, de fil en aiguilles, on a mis en œuvre cette opération car pour le moment les commerçants ne sont pas dans le match »
, explique Mickae LE NEZETl, directeur du marché professionnels à la banque populaire.

Pour qu'ils le soient, les participants pourront expérimenter les deux boutiques. Dans un premier temps, la personne se mettra en situation afin de tester les deux premiers commerces qui ne sont pas du tout accessible. Ensuite, dans les deux suivantes, ils pourront ainsi voir la différence dans deux boutiques accessibles et adaptées pour les personnes en situation de handicap. Au sortir, de ce parcours, ils pourront ainsi échanger leurs impressions auprès d'experts handicaps. Ils pourront ainsi noter les différences et comprendre ce qu'ils doivent améliorer dans leurs magasins.

L'objectif est de montrer la diversité des bénéfices que peut apporter la mise en accessibilité

Quelques chiffres de l accessibilite rappeler par la Banque PopulaireBien évidemment lorsqu'on parle d'accessibilité, on pense tout de suite à des travaux onéreux à réaliser. Alors qu'il faudrait dans certains cas changer la disposition des étalages ou changer la place des meubles afin de faciliter la vie de tout le m onde. Il faut donc repenser sa boutique « afin que le chiffre d'affaires du gérant puisse augmenter ».

L'objectif est de montrer par l'expérience la diversité des bénéfices que peut apporter cette mise en accessibilité. Cette sensibilisation auprès des 830 000 commerces concernés par la question de l'accessibilité, et dont 25% le sont déjà, leur fera sans doute comprendre qu'il ne faut pas négliger cette question car sinon ils n'auront rien compris aux changements de notre société. Un objectif confié également par le responsable de la Banque Populaire Didier ROCHE a notre journaliste dans une interview.

Romain BEAUVAIS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir