Contenu principal

Message d'alerte

Parfois oubliés avec les sourds ou encore l'handicap mental, les non-voyants ont annoncé à travers la voix de l'association Valentin Haüy avoir signer une convention avec la Fédération Française du Bâtiment, 19 janvier dernier a l'occasion du premier salon européen de l'accessibilité Urbaccess. Un accord relatif au handicap visuel et à Le diagnostique élément indispensable pour l’accessibilité des établissement recevant du publique (EPR)Le diagnostique élément indispensable pour l’accessibilité des établissement recevant du publique (EPR)l'accessibilité de l'ensemble des constructions destiné notamment aux 65 000 personnes non voyantes et au 1,2 million de Français considérés comme lourdement malvoyante*.

Pour les deux présidents Didier RIDORET, de la Fédération française du Bâtiment (FFB) et Gérard COLLIOT, de l'Association, Valentin Haüy (AVH) estime nécessaire de favoriser l'adaptation des logements des personnes déficientes visuelles et également améliorer l'accessibilité sur le lieu de travail et dans les établissements recevant du public (ERP). Un accord qui dans l'objectif de permettre de vivre dignement et en toute sécurité dans le bâti celui-ci s'engageant dans trois domaines.

La sensibilisation des entreprises au handicap visuel face aux difficultés rencontrées par les personnes handicapées dans leur autonomie, dans leurs déplacements ainsi qu'aux risques domestiques et à ceux qui sont créés par les chantiers en ville.

L'émergence de bonnes pratiques pouvant porter sur l'adaptation des logements individuels ou collectifs, des ERP, des locaux de travail ou de mises en oeuvre de points particuliers comme l'installation de chantiers sur la voie publique. Cet apport pourra se concentrer sur les besoins inhérents aux entreprises de bâtiment adhérentes à la FFB et plus largement dans le cadre de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle ou dans d'autres enceintes.

L'adaptation et l'accessibilité du logement aux personnes aveugles et malvoyantes, accessibilité des ERP et des locaux de travail en, explorant davantage les solutions techniques spécifiques au confort d'usage des personnes en situation de handicap visuel. Les deux réseaux pourront décider de proposer des actions de formation dédiées aux solutions pour le handicap visuel dans l'habitat à destination des entreprises du bâtiment.

Pour Gérard COLLIOT, « En signant cette convention avec les constructeurs que représente la FFB, dans les démarches libres et volontaires, c'est une pierre à active que nous posons, garante de l'accessibilité pour tous en 2015 ». Un avis partagé par Didier RIDORET, reconnaissant que « Tout l'enjeu de cette convention avec l'association Valentin Haüy et que le monde du bâtiment connaisse mieux les besoins des personnes déficientes visuelles pour savoir apporter des solutions utiles à leur vie quotidienne. C'est toute notre responsabilité d'entrepreneurs. Rendre rendrait construire accessible, bâtir pour un confort d'usage croissant évolutif, protégé, c'est une fierté pour les entrepreneurs du bâtiment et les et leurs salariés. Et nous devons les encourager dans cette voie, aux côtés de nos amis architectes et maîtres ».

Une association indispensable...

À noter que la FFB a publié en collaboration avec le Conseil national consultatif un document, intitulé « le mémento du maire pour l'accessibilité » : petites et moyennes communes. Cet ouvrage a pour objectif de sensibiliser les élus de petites et moyennes communes à l'accessibilité. En effet, pour les établissements recevant du public, privé ou public, la loi du 11 février 2005 impose le principe de l'accessibilité à tout et pour tous au 1er janvier 2015. Un livret que vous pouvez télécharger gratuitement.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir