Contenu principal

Message d'alerte

Une pente pour le petit Romain age de 7 ans qui habite a MarseilleS’il fallait une preuve supplémentaire que nous sommes loin de l’accessibilité universelle demandée par les associations et promise avec les agendas d’accessibilité après l’échec de la loi de 2005 sur le sujet. Cette pétition sur Change.org lancée par la mère d’un petit garçon âgé de 7 ans, atteint d'une myopathie circulant en fauteuil qui réside à Bois Fleury, à Marseille, deuxième ville de France, et qui n’a de cesse de demandé depuis 5 ans une pente aménagée, en voilà la preuve...

Plus de 28 111 soutiens signatures récoltés...
Lancé le 4 septembre dernier, sa mère, Florence MANFREDINI explique le combat quel mène contre la ville et les administrations, avec pour seule réponse quel était responsable de la situation et qu’elle devait déménagé. S’interrogeant sur les aménagements dans certains bâtiments anciens et qui fonctionnent tout de même malgré la aussi des erreurs flagrantes.

Florence MANFREDINI qui exprime sa colère dans cette pétition, et qui a vu le temps passé et « Romain grandit et devient de plus en plus lourd, nous sommes dans l'obligation de changer de fauteuil, et là le temps presse vraiment, car avec le nouveau fauteuil nous ne pouvons plus accéder chez nous !! »
Une mère réduite a des aménagements temporaires...

Les parents de Romain, qui n’ont pas d’autre choix que de rester ou il habite, sont aujourd’hui malgré les promesses de la nouveau délégué ministériel à l’accessibilité, mais aussi de la secrétaire d’État et bien sûr de la ville de Le petit romain et sa sœur le 6 septembre 2012Marseille, à aménagé « la pente existante avec un caillebotis en bois 1000 fois plus dangereux », mais qui nous permet de rentrer chez nous !
Un comble celui du syndicat de l’immeuble qui lui aurait affirmé que cet aménagement « dégrade l'entrée de l'immeuble ! ». Un immeuble qui a 42 ans et n’est pas classé monument historique.

Pour une seule voie d’opposition...
Florence MANFREDINI qui après quatre ans trouve un accord avec le syndicat l’immeuble finançant seulement le matériel, les travaux étant a la charge des parents de Romain. Un accord voté a 75 % des voix le 12 novembre 2015. Après avoir attendu les délais légaux elle apprend alors qu’un résidant de l’immeuble à fait opposition sous les prétextes que le syndic a mis plus de 2 mois à envoyer le courrier et qu'il est notifié « passerelle » et non « pente.

Une pente aux services de tous !!!
Des travaux qui pourtant aurait la qualité de vie de tous les résidants et notamment des personnes âgées, des mères avec les poussettes ou encore ceux accédants aux deux cabinets médicaux du RDC de cet immeuble.

Et au soir du 24 avril, j'apprends qu'un, 1 SEUL, habitant de cet immeuble fait opposition à la proposition par une assignation en justice sous les prétextes que le syndic a mis plus de 2 mois à envoyer le courrier et qu'il est notifié « passerelle » et non « pente. « Qu'est-ce qui anime cet homme ? Qu'elle est son argumentation ? J'ai beau me creuser la tête je ne comprends pas » souligne, Florence MANFREDINI.

« Mais que dois-je répondre à Romain qui est un battant, un super héros qui chaque jour me montre son courage, sa ténacité face à la maladie qui le ronge ? Que dois-je répondre à sa demande, qui pour lui comme pour moi est pourtant si simple ? Rentrer chez lui en toute sécurité et toute autonomie. Non mon chéri tu n'as pas le droit à l'autonomie comme tout être vivant sur cette terre et, cela, car un ignoble personnage te la refuse !! », écrit telle dans sa pétition.

Une pétition qui sera envoyée prochainement a la résidence bois Fleury au Syndic Cogefim Fouque ainsi qu’a la secrétaire d’État Ségolène NEUVILLE, accompagnée d’une lettre...

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : Change.org

Commentaires   

+1 #1 picquenot 14-09-2016 01:25
:D très bonne articles pour une vérité encore malheureusement trops fréquente dans notre pays et la loi de 2005 n'a rien changer !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir