Contenu principal

Message d'alerte

Remise rapport federation france telecom au cncphPasser un coup de téléphone serait-il encore un problème aujourd’hui à l’heure de la communication et des réseaux sociaux ? C’est à cette question que son venu répondre la Fédération française des télécoms le 24 octobre 2016 dernier a l’occasion de la remise d’un rapport au Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) présidé par la Députée Dominique GILLOT. Un document qui dresse un 4e bilan de sa chartre Accessibilité et qui comprend plusieurs opérateurs et recense toutes les actions d’accès à la téléphonie à travers des applications, reconnaisse vocale, etc.

L’occasion aussi de rappeler les résultats de l’appel a projet lancé en avril 2016 et pour lesquelles trois sociétés ont été sélectionnés le 31 mai dernier, pour leurs innovations technologiques par une dotation de 40 000 €

Une offre d’accessibilité qui se poursuit...
Dans un souci de renforcer le dialogue entrepris entre les opérateurs, les associations et les pouvoirs publics, la Fédération à notamment annoncé a cette occasion la relance du groupe de travail « Accessibilité ». Qui selon le président de la Fédération Régis TURRINI, Secrétaire général de SFR, « permettra une concertation plus large et plus enrichie, notamment pour préparer le prochain bilan de la charte d’engagements ». Une démarche qui montre « la volonté des opérateurs et de la Fédération de mieux prendre en compte les besoins des personnes handicapées et illustres la responsabilité prise par les opérateurs dans l’évolution positive de nos sociétés » a-t-il souligné.

Une charte qui pour rappel, souligne les engagements des opérateurs télécoms en matière d’accessibilité incluse dans la charte qui est de proposer des produits et des services accessibles aux personnes handicapées. D’informer le grand public des offres accessibles aux personnes handicapées. Mais aussi d’assurer un suivi de clientèle adapté aux besoins des personnes handicapées et enfin de s’inscrire durablement dans une démarche de progrès.

Une offre adaptée qui évolue avec le marché...
Un bilan qui dresse précise notamment que près de 4.000 h de communication cumulée enregistrée en LSF/LPC/Texte en relation client à destination des personnes sourdes et malentendantes avec +89 % en comparaison 2013. Ainsi que la création de 115 000 soit + 65 % de supports de communication édités en version papier accessible et la formation de 7.400 collaborateurs issus des forces de vente formées soit une progression de +.3 %

Une offre adaptée aux différents types de handicap qui progresse donc et qui constitue désormais un facteur de différenciation entre opérateurs avec notamment la labélisation par les opérateurs de la Fédération de 29 terminaux mobiles.

Cette dynamique de l’offre adaptée, qui selon la Fédération des télécoms « évolue avec le marché, les besoins des utilisateurs et la stratégie globale des opérateurs ». Avec notamment celle de l’innovation, l’écosystème numérique permet d’apporter une réponse à un nombre croissant de besoins et de recentrer les efforts des opérateurs. Comme celle de l’installation gratuite de logiciels dédiés au handicap visuel par les opérateurs et leurs partenaires en 2015 contre 1210 en 2013, mais essor des télécommandes ou applications smartphones permettant le contrôle des interfaces TV par la voix

Trois projets récompensés...
Avec l’objectif de faciliter l’accès à la téléphonie des personnes sourdes et malentendantes. Une année qui aura été marquée dans l’approche des opérateurs des services de télécommunications pour améliorer l’accessibilité desApres Ives apres Iwantroger prix special du jury pour Sequeris le 31 mai 2016 services avec la mise en œuvre avec le lancement en avril 2016 d’un appel à projets « l’open innovation ».

De la parole vers l’écrit
Qu’ils s’agissent de l’application qui vise faciliter l'accès aux télécommunications des personnes sourdes et malentendantes avec le système Speech-to-text mise en œuvre par Roger Voice, qui souhaite étendre à moyen terme, les fonctionnalités pour les appels entrants, appels d’urgence, ou celle de la reconnaissance vocale. Une entreprise dont l’un de ces directeurs Jean-Marie Le Guen chargés des relations avec la Fédération Société qui à signé un partenariat avec l’un des opérateurs et en discussion avec les autres opérateurs et qui mise sur la précision de la retranscription.

Un projet vers l'intercommunication
Mais aussi avec Ivès, une entreprise située a Grenoble créée en 2006, implantée au Canada depuis septembre 2016. Celle-ci propose un système d'aide auditive simple basé sur la reconnaissance vocale en audio large bande intégré dans ses outils existants. Elle vient notamment de finaliser sa passerelle de communication web en temps réel WebRTC (4.1.2). Qui permet ainsi à une personne en situation de handicap auditive de contacter un interprète ou un sous-titreur via son PC, son ordinateur, sa tablette ou son téléphone.

Prix spécial du jury
Sur le principe du « sans contact » cette nouvelle technologie mise en œuvre par Sequeris, aura obtenu le prix spécial du jury par cette société spécialisée dans les solutions de détection de mouvement 2D/3D pour la captation et la traduction automatisée de la langue des signes. Un système désormais étendu aux ordinateurs et aux écrans de télévision.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : Fédération Française Télécom 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir