Contenu principal

Message d'alerte

Page de couverture du plaidoyer Ensemble rendons la France accessible transmis au candidat a la presidentiel de 2017Alors que la droite et le centre ont fini leur primaire et que la gauche plus que jamais divisée tente un rassemblement qui n’aura jamais lieu. Les candidats a la présidentielle pour 2017 risques d’être fort nombreux sur la ligne de départ. Le Collectif pour une France accessible vient de publier son plaidoyer "Ensemble, rendons la France accessible". Un document quinze pages destinés à l’ensemble des candidats afin de mettre en garde les candidats à l'élection présidentielle de 2017 sur un sujet vital et dont attende de véritablement engagement sur l’accessibilité.

Une accessibilité destinée a tous, celle dite universelle, celle qui comprend le handicap mental, auditif, visuel, moteur, celui dit invisible, ou encore lié a la perte d’autonomie. Un plaidoyer lancé au lendemain de l’annonce et la mise en garde du défenseur des droits le 13 janvier à l’ occasion du dixième anniversaire de la Convention internationale des personnes handicapées sur la mise en œuvre de Ad'Ap. Un principe oublié par bon nombre de ces candidats qui ont eu entre leurs mains l’exercice du pouvoir à différent niveau et pour lequel les promesses et les belles paroles ont pour beaucoup été rapidement oubliées !

Pour une France accessible...
Un collectif qui a souhaité à travers ce document interpeller l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle et la « nécessité de rendre la France accessible pour tous ». Invitant ces derniers à se prononcer sur 18 engagements portants, par exemple, sur la mise en place d’une délégation interministérielle à l’accessibilité universelle, le développement de campagnes de sensibilisation, ou encore la garantie à tout citoyen d’accéder à une offre d’habitat.

Un document formulé en deux parties, la première intitulée « L'accessibilité, un droit pour tous », rappelle les principes et enjeux de l'accessibilité universelle. La seconde libellée sous le titre « L'accessibilité, un engagement politique » décrit quatre grands fondements nécessitant une action politique urgente et suggère des actions à mettre en œuvre.

Le collectif qui rappel le droit a tous individus d’avoir accès à tout : cadre bâti public et privé, logement, transports, voirie, loisirs, éducation, emploi, services de santé, produits de consommation et services, technologies de l’information et de la communication. Le collectif soulignant « que l’accessibilité est un facilitateur du vivre ensemble et de la solidarité, elle est aussi créatrice d’égalité » précisant que l’accessibilité aussi le fait de pouvoir comprendre, disposer d’une information, d’un service, d’une prestation, d’un bien, et ce, à tous les âges de la vie, quelles que soient les capacités et les spécificités de chacun.

Un rappel a la convention internationale
Une primaire à droite qui avait totalement oublié ce sujet préférant ceux de la sécurité, de la santé ou de l’emploi, mais pour lequel pour les 12 millions en situation de handicap avaient ignorée dans les discussions. Un collectif qui rappel pourtant qu’au lendemain de la Journée internationale des droits de l’homme et de celle des personnes handicapées quelques jours auparavant celui-ci dénote que « de nombreux citoyens sont exclus d’une participation sociale, économique et culturelle en raison du manque d’accessibilité. Pourtant, ils ne demandent qu’à devenir des citoyens actifs à part entière ».

Un appel lancé a tous les candidats...
Un document envoyé a tous officiellement déclaré comme François FILLION prétend être le candidat unique de la droite des divergentes sont pourtant bien présente auquel s’ajoute celle Nicolas DUPONT-AIGNAN et de Marine le PEN, ainsi que Rama YADE.

À gauche la liste reste encore incertaine a l’exception de Emmanuel Macron ou Jean-Luc Mélenchon et le candidat écologiste qui ne participeront pas a la primine de gauche qui compte officiellement a ce jour Il s’agit des socialistes (PS) Benoît HAMON, Arnaud MONTEBOURG, Vincent PEILLON et Manuel VALLS. La seule femme en lice, Sylvia PINEL (Parti radical de gauche), Jean-Luc BENNAHMIAS (Front démocrate) et François de RUGY (Parti écologiste) participeront eux aussi à cette consultation qui se tiendra les 22 et 29 janvier.

Une réponse dont le Collectif a fait savoir qu’il rendrait publique celle-ci pour ceux qui auront pris le temps de bien vouloir répondre et de faire surtout des propositions !!! Leur réponse sera rendue publique ultérieurement.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : Collectif France Accessible/ FHI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir