Contenu principal

Message d'alerte

Classement des sites des candidats à la présidentiel par note de conformite realise par AVHAlors que le défenseur était revenu dans un rapport sur l’accessibilité de la campagne et des programmes des candidats, mais aussi des meetings. Des sites internet qui ont eux aussi toutes leurs places dans ce dispositif qui ne va cesser de s’amplifier dans les prochaines années. L’association Valentin Haüy publie un baromètre a dix jours du premier tour sur la capacité d’accès des sites web pour les déficients visuels. Un baromètre réalisé avec deux autres acteurs par le pôle Accessibilité numérique de l’association. Valentin Haüy souhaite avant tout « sensibiliser l’opinion publique à l’occasion des élections présidentielles 2017, sur l’importance de favoriser l’accessibilité numérique, pour que chacun d’entre nous puisse indépendamment d’un handicap, agir en toute autonomie ».

Standards internationaux d’accessibilité et test utilisateurs...
Réalisé sur une étude, réalisée du 18 mars au 2 avril 2017, portant à la fois sur la conformité des sites web aux standards internationaux d’accessibilité (WCAG 2.0) de chaque site web des 11 candidats afin d’analyser un échantillon représentatif de pages observées (pages accueil, soutien et don, programme, actualités). Des Teste pour lequel vingt critères ont été identifiés comme l’accessibilité des formulaires, des hyperliens, des contenus vidéo, des tableaux, de la navigation et de la consultation... L’analyse de ces critères appliqués à chaque échantillon a permis à l’association d’obtenir un «taux de conformité» pour chacun de ces sites web.

Dans un second temps ce sont vingt et une personnes aveugles, malvoyantes ou seniors ayant différents niveaux de maîtrise du web ont participé aux tests. Afin d’analyser des situations équivalentes, un scénario facilement reproductible a été proposé aux participants. Ces derniers invités à rechercher une information précise sur les sites web de campagne des candidats, chaque participant a dupliqué ce scénario sur 2 à 6 sites web différents, tout en évaluant son expérience d’utilisation du site web grâce un questionnaire précis. Ils sont ainsi 95 % à avoir échoué sur un site aux moins et 30 % des utilisateurs considérant qu’ils ne sont pas autonomes sur les sites des candidats.

Ainsi pour Pierre, non-voyant âgé de 56 ans, qui note l’absence de moteur de recherche et l’absence de plan du site « et gros problème sur ces sites est qu'il n'existe pas de moteur de recherche ou de plan du site. L'information semble présente, mais très complexe à trouver ». Toute l’utilisation de documents PDF non accessibles évoque Christine, malvoyante âgée de 42 ans, dont « Les documents en PDF ne possèdent pas de lien accessible pour JAWS et c'est dommage ».

Une accessibilité numérique délaissée...
Cette étude a permis d’établir un classement des 11 sites web de campagne des candidats à l’élection présidentielle, que vous pouvez consulter sur le site dédié de l’AVH. Une étude qui démontre à la fois une dégradation globale de l’accessibilité des sites web de campagne des candidats depuis 2012 à l’exception du site web du candidat Philippe POUTOU et notamment pour les « grands candidats » comme avec Marine Le PEN qui arrive en dernière position avec 2.4 sur une note de conformité de dix ou encore Emmanuel MACRON avec 2.7. Une situation démontre contrairement à leurs affirmations le peu intérêt de leur notion de l’accessibilité.

Mais aussi pour d’autres comme Nathalie ARTHAUD et Nicolas DUPOND AIGNANT avec 3.5. Seul le candidat Jean-Luc MELANCHON en comparaison de sa candidature de 2012 stagne lui a 4 sur une note de conformité de dix.
.
Pour profiter pleinement des services disponibles sur le web, il est nécessaire que les auteurs des pages web et des documents téléchargeables sur les sites prennent un minimum de précautions. L’association qui rappelle aux candidats que l’accessibilité ne représente une contrainte, « contrairement a certaines fausses idées trop répandues, les règles à appliquer sont simples. Il suffit de les connaître et de les mettre en oeuvre au bon moment ». Esperont au moins que cette information pourrait être élément à la fois pour les prochaines présidentielle en 2022, mais surtout pour les candidats au législative de 2017 qui ont le temps de mettre fin a cette situation.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : AVH 2017

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir