Contenu principal

Message d'alerte

Ethode REY dans l’émission Expresso ou il déclare « faire des installations aussi coûteuses pour le peu de gens concernés... il faut essayer de faire quelque chose pour eux, mais il faut que ce soit financièrement compatible avec le nombre de personnes à qui ça va servir » © expressoLors d'une émission « Expresso » au mois d'avril où il était invité Ethode REY et actuel président du syndicat des armateurs en Polynésie et membre du conseil d'administration du port autonome a créé une vive polémique. Celui invité lors de l'émission à répondre aux divers critiques et donner son avis sur différents points, ce dernier a choqué bon nombre de personnes et d'associations en parlant de l'accessibilité dont la gare maritime fait réellement défaut.

Le Président de la Confédération des armateurs qui était critiqué pour l'absence d'équipement a déclaré le peu d'intérêt que représentent les personnes handicapées et le coût trop élevé des aménagements nécessaires et obligatoires pour cette partie « négligeable » de la population. Une déclaration que les associations locales ont ressentie comme une humiliation pour les personnes en situation de handicap.

Dans son intervention dans l'émission alors qu'il reproche le coût exorbitant de plus de 2 Md € n'a pas manifestement pas destination à servir le public polynésien, et encore moins ceux personnes handicapées, point à la ligne.

Manifestement, pour Ethode REY cette gare maritime que certains qualifient de pharaonique qui a coûté 2,4 milliards (dont 150 millions de frais annuels de fonctionnement qui ne sont pas budgétisés) n'a pas manifestement pas destination à servir le public polynésien, et encore moins ceux personnes handicapées, point à la ligne. Des déclarations pour lequel quelques jours après l'émission, Ethode REY affirmé que ses propos ont été sorti de leur contexte.

Handicap Polynésie qui lui a réfuté cette excuse et qui dans un communiqué se demande s'il normal d'avoir deux langages : d'un côté celui du business qui ne doit voir que le profit immédiat et d'un autre celui des pensées humanistes... et sans lendemain Avant de conclure, « Vos paroles reflètent en tout cas parfaitement, malgré l'existence de textes précis et légalement adoptés par la Polynésie française, le peu de cas accordé en matière d'accessibilité et de transports à la population confrontée à des difficultés motrices, qu'elle soit « locale » ou « touristique ». Notre sens de l'accueil se trouve, on le constate, sur ces points-là aussi, bien mal en point »

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir