Contenu principal

Message d'alerte

Un des quais de la station de ligne-RER-A du réseau de la RATP en Ile de France Un homme, Yves MELLET et atteint de la maladie de Parkinson, obligé de se déplacer à l'aide d'un tricycle pliable auraient été selon lui interdit d'accès l'accès au RER A. Ligne qui doit prendre pour se rendre à l'université ou il suit des cours. Suite a cette interdiction et qu'il considère comme une injustice, ce dernier a mis en ligne une pétition. Un appel qui a ce jour a déjà recu le soutient de 1482 signatures. Une accusation que semble réfuter la RATP...

Les déboires rendus publics par l'intéressé lui-même, qui les a racontés en ligne sur site internet petitionpublique.fr. Malade, il ne peut se déplacer normalement et du fait, justement, de ses difficultés de déplacement, la RATP lui interdit l'accès du RER.

Un site, où Yves MELLET résidants a de Neuilly-sur-Marne, est atteint de la maladie de Parkinson depuis sept ans", raconte le texte mis en ligne sur le site, « Il a de sérieuses difficultés pour marcher et des problèmes liés à la maladie qui l'ont conduit à utiliser un tricycle pliable ». Après avoir emprunté le RER durant trois semaines, il s'en est vu interdire l'accès « au motif que la réglementation prévoit le transport de bicyclettes et non de tricycles » dans un courrier envoyé par le responsable de la maison accessibilité de la RATP, M. Laurent DUGAS. Selon la pétition. Qui conclut, « Et voilà un handicapé contraint à rester enfermé chez lui, alors qu'il suivait jusqu'à présent des cours à Paris ».

«strictement interdite pour des raisons évidentes»

Sans nier les faits, la régie parisienne tient à s'expliquer. « C'est un gros engin et ce n'est pas le transport qui pose problème, mais il roule avec dans les couloirs et s'il en perd le contrôle, il peut faucher quelqu'un, ça peut être près des voies et c'est très dangereux », a précisé la direction de la RATP a travers la voix de LAURENT DUGAS. Même si elle déplore les désagréments causés à Yves MELLET qui déclare "avoir subi sur son réseau" », elle tient à souligner que « la réglementation d'exploitation en vigueur sur le réseau RATP stipule que l'utilisation des cycles est strictement interdite pour des raisons évidentes ». Elle se dit par ailleurs « consciente que ces nouveaux équipements facilitant la mobilité des personnes en situation de handicap apportent des questionnements quant à leur possible intégration dans le système de transport public existant » mais « se doit d'assurer prioritairement la sécurité de tous ses voyageurs sans exception ».

Sur son site internet, la RATP précise que le transport de bicyclettes est possible « à certains moments » dans le RER, notamment les samedis, dimanches et jours fériés et les autres jours avant 6 h 30, entre 9 heures et 16 h 30, puis après 19 heures. En revanche, « toute circulation sur des patins à roulettes, planches à roulettes, patinettes, bicyclettes ou sur tout autre cycle est strictement interdite ».

Alors discrimination, sécurité ou problème d'accessibilité ? Affaire, à suivre...peut-être devant le médiateur de la république... ou tout simplement devant la justice !

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir