Contenu principal

Message d'alerte

SPIE Sud-Ouest primee Trophee de la diversiteSi il n’y a rien d’extraordinaire ou d’exceptionnel de respecter les lois et en l’occurrence celle de la diversité ou celle de l’embauche des salariées handicapées, il convient cependant de souligné le mérite de quelques entreprises qui vont bien au-dela du simple respect comme c’est le cas pour l’entreprise SPIE dont le taux dépasse les 6 % pour les salariés handicapés. Une politique qu’a choisit de recompenser IMS-Entreprendre pour la Cité en Aquitaine(1) et dédiés aux actions concrètes de lutte contre les discriminations liées à l'emploi et à l'insertion, a l’occasion des Trophées de la diversité.

Un prix pour lequel l’objectif de l’édition 2014 était double : présenter les actions menées sur la question, entre autres, des origines par les organisations, associations et entreprises de toute taille avec l'aide des acteurs du territoire et permettre le partage d'expériences. Des prix remis par les membres du jury, Dominique COLLIN, Déléguée régionale aux Droits des Femmes et à l'Egalité, Ludovic ARMOËT, Délégué du Préfet, Rive droite et Anne-Claire DABOUST, Direction régionale Pôle Emploi. Parmi les lauréats, SPIE Sud-Ouest a reçu le Prix Grande Entreprise pour sa démarche de recrutement de salariés en alternance issus de la diversité.

Des recrutements sur la base de la motivation et des compétences

Parmi les 65 collaborateurs que SPIE Sud-Ouest a recrutés en alternance à la rentrée 2014 (apprentissage, professionnalisation), un tiers sont issus de la diversité. Ce taux reflète le travail de SPIE Sud-Ouest auprès de l'ensemble de ses partenaires (Cap Emploi, missions locales, organismes de formations tels que la Fondation d'Auteuil, les Compagnons du devoir, etc.) pour intégrer des profils de salariés différents de ceux qui candidatent habituellement : femmes sur des métiers traditionnellement masculins, adultes de plus de 26 ans ou jeunes de moins de 18 ans, travailleurs en situation de handicap, publics éloignés de l'emploi, jeunes sans qualification.

Cette démarche a été d'autant plus efficace que les besoins en matière de recrutement en alternance avaient été identifiés avec les opérationnels très en amont. En revanche, si les « sources » de recrutements ont été intégralement définies par les équipes ressources humaines, les responsables opérationnels ont pu choisir leurs futurs collaborateurs au cours d'entretiens de sélection, sur la base de leur motivation et de leurs compétences et non pas dans une optique de discrimination positive. Une démarche gagnante pour tous !

Des profils très variés

Les recrutements en alternance de la rentrée 2014 ont notamment permis d'intégrer des personnes orientées par les Missions locales, des Groupements d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification (GEIQ) ou des organismes d'insertion. Ces nouveaux collaborateurs préparent des qualifications dans des domaines tels que les réseaux électriques, l'électricité tertiaire ou le chauffage / climatisation.

Plusieurs collaborateurs en situation de handicap ont également été recrutés en alternance pour préparer des bacs professionnels, au sein des départements électricité tertiaire en Midi-Pyrénées, industrie et maintenance multi-technique en Aquitaine. Enfin, des demandeurs d'emplois ayant un projet de reconversion ont intégré l'entreprise en alternance. Ces recrutements concernent des collaborateurs d'âges très différents. Outre les publics classiques de l'alternance (18-26 ans), des adultes à mi-carrière, ainsi qu'un très jeune collaborateur (15 ans et demi) font partie de cette promotion 2014.

« La réussite de cette campagne de recrutement repose sur les relations de longue date qu'entretient SPIE Sud-Ouest avec les réseaux emploi et formation, ceux-ci étant habituellement sollicités au printemps afin de nous transmettre des cv qualifiés », précise Claudine SOURNAC, Responsable du développement des ressources humaines de SPIE Sud-Ouest. Spécificité de la campagne 2014, « nous avons choisi de donner la « primeur » au réseau emploi formation spécialisé dans l'insertion au lieu de solliciter comme d'habitude le réseau des écoles. Suite aux très bons résultats obtenus, l'action sera reconduite en 2015 ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir