Contenu principal

Message d'alerte

Le 5 décembre au Carrousel du Louvre, les Trophées APAJH ont récompensé les deux réalisateurs Olivier NAKACHE et Éric TOLEDANO pour le film « Intouchables ». Une cérémonie au cours duquel la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale Roselyne BACHELOT et le président de la Fédération des APAJH Jean-Louis GARCIA leur Roselyne Bachelot a droite remet ici le trophée d'honneur a Eric Toledano et Olivier Nakache avec a gauche Jean Louis Garcialors de la cérémonie ©APAJHRoselyne Bachelot a droite remet ici le trophée d'honneur a Eric Toledano et Olivier Nakache avec a gauche Jean Louis Garcialors de la cérémonie ©APAJHremettront un trophée d'honneur.

Avec quelque 7,3 millions d'entrées en moins de trois semaines d'exploitation, il a atteint aujourd'hui 5 décembre 2011 et beaucoup prédisent qu'il pourrait atteindre rapidement la barre des 15 millions. Jouant la carte de l'humour et l'autodérision avec des dialogues sans détour qui tentent de dépasser les préjugés, il n'aura pas malheureusement effacé totalement l'ignorance du handicap pour certaines personnes.

Au contraire pour Jean-Louis Garcia, « on retrouve une comédie qui donne du sens à notre action pour le changement de regard sur le handicap » ajoutant qu'il « Il rappelle aussi des valeurs universelles que défend la Fédération des Apajh : citoyenneté, solidarité et humanité » pour la ministre, Roselyne BACHELOT, « ce film est l'espoir de voir changer l'idée du handicap à la fois dans notre société, mais aussi dans chacun des foyers »

Que plus de sept millions de nos concitoyens se déplacent pour voir ce film et accepter un autre regard sur la vie, l'existence de la personne en situation de handicap concourt à l'évolution des mentalités. À travers ce Trophée d'honneur, la Fédération des APAJH souhaite marquer sa forte adhésion quant à la démarche entreprise. Cette 7e édition des Trophées APAJH accueille des personnalités afin d'encourager et mettre en lumière toutes les démarches militant pour une société inclusive, de pleine citoyenneté où la différence n'est pas un motif d'exclusion, mais une richesse.

Onze nominés pour quatre catégories

Prix accessibilité service public attribué a la préfecture police de parisPrix accessibilité service public attribué a la préfecture police de paris ©APAJHÀ l'issue de l'appel à candidatures lancé en mai 2011, le jury national des Trophées APAJH 2011 a retenu 11 nommés pour cette septième édition. Un jury présidé par Patrick Gohet, Président du Conseil national consultatif des Personnes handicapées, entouré de cinq personnalités du monde association, économique, sociale et sportif. Quant aux quatre lauréats désigné sont eux :

Dans la catégorie accessibilité d'une ville, le trophée a distingué l'Intercommunalité de Coutances (50) à réaliser avec des jeunes de la 3e SEGPA du Collège Jacques Prévert une maquette tactile du centre-ville de Coutances. Les noms des rues ont également été traduits en braille.

Dans la catégorie-École et Culture, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Limoges (87) s'est vu remettre un trophée pour la création d'une formation en alternance postbac à vocation commerciale option « Bancaire » pour les travailleurs handicapés.

Dans la catégorie accessibilité d'un service public, le trophée a été remis à la Préfecture de Police de Paris (75) qui a élaboré un groupe de travail pour rendre accessible ses locaux à tout public et formé son personnel à l'accompagnement des employés en situation handicap.

Dans la catégorie sport, le trophée a été attribué à la jeunesse Sportive d'Allonnes Omnisports (72) qui a permis de faire découvrir à 35 personnes en situation de handicap différentes activités sportives et à 10 autres d'être intégrées dans les sections dites « valides ».

« Un label de qualité »

Trophées apajh chanteur, musicien ont animée la soiréeTrophées apajh chanteur, musicien ont animée la soirée« Les Trophées APAJH poursuivent leur trajectoire et s'installent dans le paysage (...). Pas de pitié, ni de commisération, mais un engagement déterminé ». C'est en ces mots que Jean-Louis Garcia président de la Fédération des APAJH a ouvert cette 7e cérémonie en mettant à l'honneur l'engagement citoyen des lauréats 2011 et l'accord artistique parfait entre artistes de renom et jeunes talents du réseau APAJH.

Le handicap est toujours un combat, Madame Bachelot a repris à son compte les mots du Président de la Fédération des APAJH et a salué un demi-siècle d'engagement et d'initiatives pour changer le regard, créer, innover afin de défendre la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Une situation que la ministre ne cesse de répéter sans toujours vouloir faire évoluer sa politique sociale dans de nombreux domaines. Oui, les menaces sont nombreuses, s'agissant de la politique de l'accessibilité ou de celle des écoles ou de la formation professionnelle dont un Grenelle se tiendra début 2012. Oui, le handicap reste un combat plus encore pour ce présent réellement sur le terrain que parfois pour des responsables de grandes associations qui doivent impérativement veiller à garder jalousement le prix de leur liberté. Qui parfois aurait tendance à disparaître.

La cérémonie permet de récompenser chaque année des organismes publics ou privés qui agissent au quotidien pour l'égalité des droits et des chances des personnes en situation de handicap, de les mettre sur le devant de la scène et de communiquer ainsi leur initiative vers le grand public et les médias.

En 7 ans, plus de 1 200 candidatures ont ainsi été examinées, 42 initiatives ont été primées, 1 700 retombées dans la presse, plus de 23 000 spectateurs et 70 artistes ont participé aux cérémonies annuelles de remise des Trophées APAJH. Autant d'initiatives qui ont favorisé l'évolution des mentalités et le regard porté sur le handicap...

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir