Contenu principal

Message d'alerte

Deux chirurgiens urologues du CHU de Toulouse laureats de l Academie nationale de medecineAlors que la semaine précédente aura été cœur d’un conflit entre le média Médiapart pour lequel les soins en matière rénale été qualifié de mafia, une accusation réfutée par certaine association comme la FNAIR. Le 20 décembre dernier le Pr Xavier GAME ) et le Dr Nicolas DOUMERC praticiens hospitaliers dans le département d’urologie, andrologie et transplantation rénale du Professeur Michel SOULIE au CHU de Rangueil de Toulouse ont reçu chacun pour leur travail une récompense par l’Académie nationale de médecine.

Un prix dont la direction du Centre hospitalier universitaire de Toulouse s’est déclarée « heureuse, adressant toutes ses félicitations au deux lauréats qui est le fruit de leur investissement dans l’innovation grâce à de nouvelles techniques chirurgicales et travaux de recherche prometteurs, au bénéfice direct du patient ».

Prix d’Urologie
Le Chirurgien urologue, Xavier GAME, âgé de 45 ans, praticien hospitalier au de CHU Toulouse, hôpital Rangueil, et Professeur des universités à la Faculté de médecine de Toulouse-Purpan, a été récompensé pour son travail sur « les manipulations toxiniques dans le traitement de l’hyperactivité du détrusor neurogène ».

Une toxine botulique, connue pour lutter contre l’hyperactivité musculaire, est utilisée pour bloquer le détrusor (muscle de la vessie). Un nouveau concept de traitement qui permet notamment à plus d’un patient sur deux atteint d’une pathologie neurologique (sclérose en plaques ou lésion médullaire) et incontinent urinaire d’éviter l’ablation de la vessie.

Prix Émile Delannoy-Robbe
Le Chirurgien urologue, Nicolas DOUMERC, âgé de 41ans, praticien hospitalier au CHU de Toulouse, hôpital Rangueil, aura été lui récompensé pour ses deux interventions chirurgicales mondialement reconnues portant sur « la transplantation rénale laparoscopique robot assisté avec extraction et introduction du greffon par voie vaginale ».

La Rédaction

Source : CHU de Toulouse/ Académie nationale de médecine

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir