Contenu principal

Message d'alerte

La présidente de l'association Hypocampe qui a crée en 2009 le Festival Regard croisésLancé, en 2009 par l’association L’Hippocampe, le Festival de courts-métrages Regards Croisés revient pour une dixième édition ! Les 14, 15 et 16 novembre prochain au Palais du Grand Large à Saint-Malo, des courts métrages seront présentés au public et au jury prestigieux dévoilé prochainement. Maintenant place aux tournages ! avec cette année une petite nouveauté dans la catégorie «Milieu protégée » qui a été dissociée en deux, l’une pour les ESAT et l’autre pour les Entreprises adaptées. Des candidats qui ont jusqu’au 16 septembre 2018 pour s’inscrire et devront déposer leurs films avant le 25 septembre.

Une neuvième édition qui avait tenu toutes ses promesses avec plus de 3 200 personnes lors de ce festival dont 750 a la remise des prix et plus de 55 films projetés. Une édition qui aura elle marqué par un changement de lieu pour se transporter sur la côte bretonne à Saint-Malo. « Une année de transition qui a remporté un franc succès auprès des entreprises, des ESAT et du public. Pour la première fois, une soirée de lancement d’exception a été organisée avec la projection du film Patient en présence des réalisateurs Grand Corps Malade et Medhi Idir ! » selon ces organisateurs.

Le handicap n’empêche pas le talent !
Telles est l’objectif de ce festival, qui depuis maintenant bientôt dix ans souhaite par cette manifestation a valorisé les aptitudes et les compétences des salariés en situation de handicap à travers la réalisation de courts-métrages. Mais aussi de montrer que la différence est une source de richesse tant pour la société que pour l’entreprise tant au niveau individuel que collectif.

l’association L’Hippocampe, qui invite donc toutes les entreprises protégé ou non, mais aussi ceux travaillant mais aussi aux personnes souhaitant se mobiliser pour réaliser un court métrage de 6 minutes maximum sur le thème “Métiers et Handicaps”. À vous de prendre votre caméra et faire comprendre que l’handicap ne doit pas être un facteur d’exclusion ou de discrimination comme cela arrive trop souvent, puisqu’il reste la première cause devant le défenseur des droits, mais le moteur d’un talent et d’une volonté d’inclusion !

Des catégories plus adaptées…
Cette année, les catégories verront quelques changements notamment celle du « Milieu protégé » qui a été dissocié en deux : concernant le milieu protégé « ESAT », et celui des Entreprises adaptées », afin que chaque typologie d’établissements soit récompensée. Deux catégories dans lesquelles les candidats devront de façon collective ou individuelle mettre en scène des personnes en situation de handicap, principe s’appliquant également aux trois autres catégories.

Les trois autres restent inchangées. Avec le « Milieu ordinaire », qui comme son nom l’indique devra présenter des courts-métrages, mettant en scène des personnes en situation de handicap travaillant en entreprise, en libéral ou autre. Pour celle intitulé la « communication d’entreprise », celle-ci consistera pour ces candidats à mettre en scène des entreprises dans lesquelles des personnes en situation de handicap sont en relation par avec les clients…Enfin, la dernière catégorie « autres regards » consistant elle toujours de façon collective ou individuelle aux personnes en situation de handicap ou non et n’entrant pas dans les autres catégories.

Comment s’inscrire ?
La démarche est simple, il suffit de se rendre sur la plateforme en ligne et remplir le dossier d’inscription avant le 16 septembre 2018, les films devront avoir été envoyés avant le 25 septembre 2018. Le festival et la remise des prix aura lieu les 14, 15 et 16 novembre en présence des membres du jury.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir