Contenu principal

Message d'alerte

Lauréat 2018 de la Fondation la France s'engage avec au centre son président l'ancien Président de la république, François HOLLANDERemise par l’ancien président de la République, François HOLLANDE, la start-up Audiciel a été récompensée pour son initiative pour sa solution numérique sur tablette Amikeo destinée aux personnes autistes et déficientes intellectuelles. Une récompense obtenue le 22 juin dernier dans le cadre des prix de la Fondation la France s’engage. Pour lequel trois autres projets concernant le handicap ont été également sélectionnés. Avec Audition Solidarité et Diapasom pour le handicap auditif ou encore le projet Vivre et Travailler Autrement dans le secteur de l’emploi.

La technologie au service du handicap…
C’est l’objectif de ce projet mis en œuvre par cette start-up Audiciel qui obtient 200 000 € sur trois pour accompagner les personnes autistes et les personnes déficientes intellectuelles. Une entreprise de l’économie sociale et solidaire, qui souhaite par ces applications, comme AMIKEO à partir d'une tablette favorisée leur inclusion dans leur quotidien en visent à faciliter leur communication et à développer leurs aptitudes personnelles. AMIKEO étant lui dédié travailler sur l’autonomie et l’apprentissage des adultes et des enfants en situation de handicap. Avec près de 1300 abonnés dont 200 établissements médico-sociaux, l’Audiciel qui espère faire bénéficier, dès 2020, 10 000 personnes de la solution. Une solution qui devrait être diffusée sur l’ensemble du territoire français, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg.

L’entreprise qui travaille également dans l’avenir, a étendre son champ d’action pour répondre à d’autres problématiques qu’autistiques ou liées aux traumatismes post AVC, ou à la maladie d’Alzheimer, et intégrer toutes les déficiences cognitives au sens large. Un prix dont Sarah CHERRUAULT, fondatrice de cette start-up se félicite, « cette reconnaissance va nous permettre de développer et d'améliorer des solutions innovantes et performantes afin de proposer au public concerné un programme d'application adapté aux besoins ».

Solidarité et Santé pour la déficience auditive…
Invité à l’ouverture du congrès de la Mutualité française à Montpellier le 13 juin dernier, Emmanuel MACRON y a dévoilé ce qu’est devenue sa promesse de campagne de créer un reste à charge zéro (RAC-0) en optique, dentaire et audioprothèses pour améliorer l’accès aux soins. Un dispositif loin d’être en place et devrait voir le jour à partir de 2019 mais pour lequel de nombreuses questions restent sans réponse.

Pour répondre immédiatement aux besoins de ces personnes Audition Solidarité équipe les personnes sourdes et malentendantes défavorisées en France avec des appareils auditifs recyclés. L’action de l’association est fondée sur un atelier, basé à Yzosse dans les Landes. Unique en son genre, cet atelier recycle des appareils auditifs usagés collectés en France, et les destine à une population incapable financièrement de se procurer ces prothèses auditives.

Accompagnée de professionnels (ORL, audioprothésistes, orthophonistes, fabricants d’embouts) dont elle envisage l’embauche de 1 ou 2 personnes supplémentaires en 2019 ou 2020. Audition Solidarité organise des missions humanitaires pour réimplanter ces appareils recyclés sur de nouveaux bénéficiaires également au Maroc, en Tunisie, Cameroun, Burkina-Faso, Madagascar, Guinée, ou encore au Vietnam.

Avec une dotation de 165 000 € sur trois ans, obtenue par la Fondation, l’association qui, en 2017, collectés 4 040 appareils auditifs usagés souhaitent étendre son action en France aux villes de taille moyenne à petite pour toucher une population précaire plus large.

L’association mène par ailleurs des actions de prévention auditive gratuite auprès des conservatoires et écoles de musique en France. Elle souhaite pour cela également lancer une campagne nationale de communication pour que tous les appareils auditifs usagés soient recyclés dans l’atelier de l’association.

L’autre association concernant les enfants et adultes déficients auditifs avec Diapasom, qui obtient un don de 50 000 € sur trois ans. Présente depuis 20 ans, celle-ci se mobilise pour éviter la mise en institution des enfants, adolescents et des adultes souffrants de troubles auditifs et leur offrir des parcours scolaires, d’études supérieures ou de formations professionnelles adaptés à leur handicap.

Fortes de cette expérience dans le domaine de l’inclusion des déficients auditifs, les équipes de Diapasom se penchent depuis 2016 sur les problématiques similaires rencontrées par les malvoyants et les aveugles en région Nouvelle-Aquitaine, au profit d’une meilleure insertion scolaire, universitaire et professionnelle.

L’association qui se fixe notamment avec ce soutien financier de faire profiter à d’autres catégories de déficients sensoriels, des solutions et de l’expérience de Diapasom. En permettant aux enfants déficients visuels de suivre un cursus scolaire complet, jusqu’aux études supérieures. D’Aider, les adultes déficients visuels sur le plan socio-professionnel, dans la recherche d’une plus grande autonomie. Ou encore d’accompagner une quarantaine de bénéficiaires sur tous les champs de la vie, à l’instar de l’accompagnement des sourds et des malentendants, d’ici 2019.

L’association qui devrait pour cela déployer des formations et investir dans du matériel dédié et informé les différents acteurs du handicap visuel, les bénéficiaires potentiels et leurs familles, des actions et des programmes de l’association.

L’emploi : Facteur d’autonomie et d’indépendance…
Intitulé Vivre et Travailler Autrement a mis en place un dispositif unique en France pour permettre à des adultes autistes d’avoir une vie professionnelle en entreprise, grâce à des aménagements et une organisation particulière de leur emploi du temps. Ce programme, actuellement mise en œuvre dans l’Eure-Et-Loir embauche 8 personnes autistes. Il vise ainsi à sortir les autistes des centres d’hébergement de jour ou du cadre familial dans lesquels ils sont généralement confinés pour leur permettre d’atteindre une certaine autonomie sociale.

L’association accompagne les travailleurs autistes et leurs familles dans leur insertion professionnelle, dans la gestion de leur hébergement et dans l’organisation de leur vie en dehors de l’entreprise, avec les partenaires publics pour le suivi socio-éducatif. Et se fixant comme objectif, de convaincre davantage d’entreprises du bien-fondé de la démarche avec prochainement l'achèvement de deux nouvelles implantations de travailleurs autistes chez Michelin et chez Gers’on Pierrot Gourmand.

Un prix et une dotation de 270 000 € sur trois ans, dont l’association espère qu’il permettra de changer le regard sur l’autisme en entreprise. Mais aussi de faire connaitre les résultats positifs pour une reconnaissance nationale auprès des pouvoirs publics et des entreprises. Un point sur lequel malheureusement le dernier plan autisme présenté, en 2018, ne pointe pas assez l’importance.

Vivre et Travailler Autrement qui dans le cadre de son développement devrait pouvoir avec ce prix élargir l’équipe de l’association, tout comme la création d’outils de communication pour une meilleure connaissance du projet. L’association qui devrait pour cela diffuser dans les prochains mois son programme et les résultats aux professionnels de l’autisme en France, afin de favoriser l’accompagnement et le montage de nouveaux projets en cours.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir