Contenu principal

Message d'alerte

Tableau des salaires et nombre de poste a pourvoir pour les métiers sans diplôme ou sans le BACSi cela ne reste bien évidemment qu'un baromètre, avec lequel la prudence doit être le maitre mot de ce résultat. Ce dernier n’en demeure pas moins intéressant tant sur la forme que sur le fond et cela y compris pour les travailleurs en situation de handicap, dont la grande majorité reste peu ou pas qualifiée. Pourtant, ce baromètre d’emploi réalisé pour l'agence d'intérim 100% online* Qapa.fr, met en évidence dix métiers dont les salaires sont compris entre .500€ et 1.700€ et dont plus de 142.000 postes sont actu.ellement à la recherche de candidats

Des salaires supérieurs au SMIC…
Un document qui fait aussi tomber l'idée reçue d’emploi mal payé, même si bien évidemment il restera toujours des employeurs qui eux feront tout pour profiter du manque de prétendue « expérience », dont les cinq premiers n’ont nullement besoin. Des métiers souvent très recherchés par les recruteurs et qui peinent à trouver des candidats. Des métiers qu’il s'agit autant de ceux pour les métiers sans aucun diplôme que pour les métiers sans le BAC mais dont les salariés disposent d’un diplôme comme un CAP, un BEP ou encore DEAS. Des métiers qui dans les deux cas peuvent exercer par travailleurs handicapés en catégorie A et B.

« Oui ! On peut toucher bien plus que le SMIC et bien gagner sa vie, sans avoir aucun diplôme en poche. Même s'il est préférable de poursuivre ses études le plus possible afin d'avoir toutes les cartes pour choisir son orientation professionnelle. Rien n'est perdu lorsque l'on est motivé et que l'on s'oriente vers des métiers en pénurie de profils, et c'est ce que nous avons cherché à déterminer en présentant ce classement des salaires les plus intéressants sans avoir de bagage » selon Stéphanie DELESTRE. Fondatrice de Qapa.fr

Top des salaires sans aucun diplôme
Parmi les métiers qui proposent les plus hauts salaires, c'est celui de chauffeurs poids lourds et super poids lourds qui arrive en tête avec 2.200€ mensuel brut. Cette fonction nécessite cependant d’avoir le permis C ou EC et La FIMO (Formation Initiale Minimum Obligatoire) et souvent des heures de travail supplémentaires. Un métier qui reste cependant beaucoup a l’origine d’une RQTH a cause des problèmes de dos qu’il peut engendré.

Les Téléprospecteurs peuvent espérer toucher jusqu'à 1.900€ par mois en moyenne avec les primes, avec comme compétences demandées un sens de l'écoute évident, un bon relationnel client, de la courtoisie en toutes circonstances et si possible des connaissances en techniques de vente à distance et en informatique. Presque à égalité au niveau salaire les Agents logistiques très recherchés en ce moment avec la croissance du e-commerce et les Serveurs qui peuvent gagner 1.800€ de salaire brut mensuel et plus avec les pourboires. Des métiers parfaitement accessibles au handicap y compris dans la restauration comme le prouve l’existence de serveur d’ans un restaurant ou tenu par Sourd a Paris et a Toulouse et même par des aveugles avec dans « le noir » dans le 13e arrondissement de Paris.

TOP des salaires sans le BAC…
Pour celles et ceux qui ne vont pas jusqu'au Baccalauréat, certains postes peuvent être également intéressants d'un point de vue financier. Ainsi, le métier de Plombier, qui nécessité un CAP et certaines habilitations (PGN et PGP) propose un salaire moyen de 2.500€ brut par mois, avec certes beaucoup d’heures travaillées et souvent à son compte. Les Mécaniciens, dont plus de 24.000 postes sont actuellement recherchés, gagnent 2.400€ avec un CAP + MC (Mention Complémentaire, diplôme de niveau V ou IV). Enfin en troisième position se situent les Métalliers / Serruriers qui touchent en moyenne 2.200€ brut par mois et dont le CAP est le premier diplôme apprécié par les recruteurs.
Les PME-PMI restant les plus réticent a l’emploi…

Une situation dommageable pour ces entreprises mais dont elles sont aussi parfois responsables, ainsi plus d’un quart des entreprises Française refusant toujours de respecter le quota fixé à 6 % par la loi. Préférant payer la contribution à l’AGEFIPH que l’embauche d’un salarié en situation de handicap. Une situation due par la méconnaissance, la peur, mais aussi la contrainte inhérente à la personne qu’il refuse de prendre en charge. A contrario certain non soumis a l’obligation car moins de 20 salariés ne peuvent le faire ne pouvant pas bénéficié des même aides et soutien notamment pour les artisans ou les commerçants.

Stéphane LAGOUTIÉRE

*Méthodologie : baromètre basé sur l'analyse de plus de 450.000 offres d'emploi, toutes fonctions confondues, déposées par plus de 135.000 recruteurs sur Qapa.fr (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises). Ces offres d'emploi concernent tous les secteurs d'activité partout en France métropolitaine et sur une base de plus de 4,5 millions de candidats. Parmi ces candidats, 65% d'entre eux sont des non-cadres et 35% sont des cadres. Les chiffres et statistiques représentent un état des lieux de l'emploi en France jusqu'au 17 septembre 2018. Toutes les informations mises en avant par les candidats et par les recruteurs sont déclaratives.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir